SUITE AU FORFAIT À SILVERSTONE EN WEC DES GINETTA MANOR, MISE AU POINT DU MOTORISTE MÉCACHROME …

 

 

 

On l’a appris il y a quelques jours, le Team Britannique Manor-Ginetta, a déclaré forfait pour la troisième et prochaine épreuve du Championnat du monde d’endurance WEC, programmée en Grande Bretagne le 18 août prochain.

Déjà absentes lors de la manche d’ouverture du calendrier début mai à Spa-Francorchamps et ce à la suite du non-paiement par son sponsor Chinois, les deux Ginetta G60-LT-P1, avaient pourtant ensuite bien participé aux 24 Heures du Mans.

 

Pesage 24 Heures du MANS 2018 – Les GINETTA N°5 et N°6 -Photo : Thierry COULIBALY

 

La N°6 pilotée par l’équipage Alex Brundle, Oliver Rowland et Oliver Turvey, abandonnant rapidement pour un souci électronique, alors que la N°5 du trio Léo Roussel, Charlie Robertson et Mike Simpson, terminait dans les profondeurs du classement au  41ème rang, après une course semée d’embûches (ennuis d’électroniques, d’alternateur sans oublier plusieurs sorties de piste)

Depuis, la manche Sarthoise … silence radio et puis Ginetta vient de communiquer… son second et nouveau forfait en… trois courses!

Indiquant ‘des circonstances indépendantes de la volonté de Ginetta’…

En réalité, Ginetta a décidé de changer de fournisseur moteur, abandonnant le bloc V6 3,4 litres de Mecachrome pour passer  au V6 AER P60B double turbo.

Mais l’écurie Britannique Manor qui aligne les Ginetta en mondial d’endurance WEC, vient d’annoncer son forfait car sa demande d’homologation, suite à son changement de moteur, est intervenue hors des délais qu’exige le règlement!


MONDIAL D’ENDURANCE WEC 2018 -Le MOTEUR MECACHROME

COMMUNIQUÉ DE MECACHROME MOTORSPORT EN RÉPONSE À L’ANNONCE DE GINETTA

 

À la suite des remarques surprenantes faites vendredi dans la presse par Ginetta Cars et l’écurie Manor, Mecachrome Motorsport souhaite faire valoir son droit de réponse.

Au début du projet LMP1, Mecachrome et Ginetta avaient un accord portant sur la fourniture de moteurs pour l’ensemble de la Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance FIA. Ce dernier incluait un programme de développement détaillé et continu du propulseur.

Dès le départ, et avant la signature de tout contrat, Mecachrome a demandé en guise de garantie un apport financier de la part de Ginetta dont le montant serait déduit du budget global. Cette caution a servi à initier le développement continu du moteur.

La première spécification du propulseur devait être utilisée lors du Prologue, des 6 Heures de Spa-Francorchamps puis des 24 Heures du Mans 2018 afin que Mecachrome puisse s’étalonner par rapport à ses concurrents. Après Le Mans, le programme aurait été réévalué et une deuxième évolution du moteur aurait potentiellement été introduite, avant qu’une troisième version ne voie le jour à temps pour l’édition 2019 des 24 Heures.

 

Pesage 24 H du Mans 2018 GINETTA N°5 au vérifications photo Thierry COULIBALY.

 

Les relations commerciales ont commencé à se détériorer avant Spa alors que le contrat avec l’écurie Manor Team (deux voitures) pour l’ensemble de la Super Saison 2018/19 du WEC n’avait toujours pas été signé. Les responsables du Groupe Mecachrome étaient extrêmement inquiets des risques financiers et éventuelles répercussions après avoir consenti un investissement initial conséquent.

Finalement, le programme sportif des deux voitures s’est limité à la seule course du Mans en vertu d’un contrat revu et signé entre Ginetta et Mecachrome.

 

MECACHROME-BRUNO-ENGELRIC.

 

D’un point de vue technique, le partenariat entre Mecachrome Motorsport et Ginetta a toujours été excellent. Bruno Engelric, Directeur de Mecachrome Motorsport, a déclaré:

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec Ginetta et étions convaincus qu’entre nos jeunes entités présentes en WEC, nous avions les moyens de réussir de belles choses ensemble, même si la première partie de la Super Saison (l’année 2018) suivrait obligatoirement une certaine courbe d’apprentissage.

Ginetta et Lawrence Tomlinson ont permis à Mecachrome de lancer son moteur LMP1 et se sont montrés d’un soutien incroyable dans les premières étapes du programme. Nous souhaitons les en remercier.

Nos tests initiaux ont révélé quelques soucis de jeunesse qui étaient du ressort de Mecachrome, mais également d’autres problèmes non liés au moteur et sur lesquels nous avons collaboré ensemble afin d’y apporter des solutions. Couvrir moins de 3000 kilomètres cumulés avec les deux voitures avant Le Mans n’est pas vraiment la meilleure des préparations et nous ne sommes pas parvenus à enchaîner plus de deux heures de roulage d’affilée sans rencontrer des arrêts techniques dus à des détails sur le moteur ou le châssis. Il s’agit là d’une situation normale pour tout nouvel ensemble châssis-moteur.

En arrivant sur le Prologue, nous n’avions toujours pas de contrat pour la saison du WEC, et seul le soutien financier de Ginetta a pu permettre aux voitures de prendre la piste. Les soucis budgétaires se sont répétés à Spa et, malgré sa présence dans les Ardennes, Ginetta a décidé de ne pas se qualifier, ni de concourir.

Ce manque de roulage en amont des 24 Heures du Mans nous a placés dans une situation délicate et nous avons continué la phase de mise au point lors de la Journée Test et de la semaine de course. Nous avions des interrogations quant à la performance du moteur une fois installé dans la voiture, comparée aux résultats enregistrés au banc d’essais, mais ce genre de réponses capitales ne peut s’obtenir que par des tests en piste.

Néanmoins, l’une des voitures est parvenue à rallier l’arrivée du Mans et ce malgré une longue période passée dans le garage pour des problèmes qui ne sauraient être attribués exclusivement au moteur. L’autre prototype a dû renoncer en raison d’un souci électrique, dont la cause ne relève pas de la responsabilité de l’équipe technique Mecachrome présente sur place.

Il y a eu des plaintes régulières vis-à-vis du manque de puissance du moteur par rapport aux autres produits sur le marché. Or, dès le premier jour de notre partenariat, Ginetta et Mecachrome avaient défini et validé comme objectif initial de rallier l’arrivée des 24 Heures du Mans avec la spécification originale. Rouler avec 50 cv de plus n’aurait absolument rien changé au résultat final, bien au contraire.

En Endurance, la fiabilité est la priorité absolue, surtout lorsqu’il s’agit d’un tout nouveau package. Les kilomètres sont nécessaires pour comprendre et développer le moteur comme le châssis.

À cause de l’incertitude permanente autour du financement du programme, le Groupe Mecachrome ne pouvait se permettre de continuer le développement du moteur sans garantie. Nous savions que le règlement FIA/ACO allait certainement être revu après la course – ce qui fut le cas récemment – et nous voulions nous assurer que tout nouvel investissement serait pertinent tant sur le plan sportif que financier.

Du point de vue technique, comme celui de la performance, Mecachrome a respecté dès le premier jour les engagements sur lesquels les deux parties s’étaient mises d’accord. Les problèmes financiers et commerciaux survenus avant même le coup d’envoi de la Super Saison n’ont pas favorisé l’émergence d’une relation commerciale sereine. Sur le plan technique, nous avons répondu aux exigences sur lesquelles nous nous étions engagés, et ce malgré le manque de roulage.

Nous sommes surpris que Ginetta et Manor choisissent d’opter pour un moteur qui a été développé pendant plusieurs années et n’a pourtant pas vu l’arrivée des dernières 24 Heures du Mans. Voir le drapeau à damier dès sa première participation montre la qualité de notre prestation et le potentiel du moteur Mecachrome. »

Mecachrome Motorsport adresse ses meilleurs vœux de réussite à Lawrence Tomlinson, Ewan Baldry, et l’ensemble du personnel Ginetta Cars, ainsi qu’à Graeme Lowdon et toute l’équipe Manor pour la suite du Championnat du Monde d’Endurance FIA, à partir de Fuji.

Mecachrome Motorsport reste pleinement déterminé à poursuivre son programme de moteur LMP1 et a hâte de retrouver très vite le monde de l’Endurance.

 

À propos de Mecachrome Motorsport

 

Depuis plus de 35 ans, Mecachrome Motorsport, installé à Aubigny sur Nére dans le Cher, est l’un des acteurs majeurs du sport automobile. Fournisseur de Renault pour leurs moteurs de Formule 1 depuis la fin des années 70, Mecachrome a connu le succès avec Williams, Benetton, Red Bull, Lotus et l’équipe d’usine Renault F1.

En 2005, Mecachrome a été retenu pour la fabrication et le développement des moteurs en GP2 Series et continue d’être le fournisseur unique de ce Championnat, maintenant rebaptisé Formule 2, ainsi que des GP3 Series, dont la fourniture a débuté en 2016.

Mecachrome cette saison devenant motoriste LMP1 en Championnat du monde d’endurance WEC pour la « Super Saison » 2018/2019.

 

24 H HEURES du Mans 2018.- La GINETTA G60 LT P1 N°6 Photo : Thierry COULIBALY .

 

En conclusion de cette ‘affaire’ , il semble bien que le Team Britannique se soit lancé dans une nouvelle aventure en endurance, sans en maîtriser les moyens financiers importants et indispensables!

Manque de financement qui l’a empêché des le début et avant que ne commence la saison, d’effectuer les nombreux roulages qu’exige pareil engagement… et qui permettent de s’aligner en course, avec du matériel bien préparé, fiable et au point.

Ce qui visiblement est loin d’être le cas…

C’est une évidence!

 

François LEROUX

Photos: Thierry COULIBALY –Antoine CAMBLOR et MECACHROME

 


Essais préliminaires 24 Heures du Mans 2018 – La GINETTA N°6 – Photo Thierry COULIBALY.

Essais-24-HEURES du-Mans 2018- La GINETTA N°5- Photos : Thierry COULIBALY

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles