DANIEL RICCIARDO EXPLIQUE SON DÉPART DE RED BULL

 

DANIEL-RICCIARDO

 

Christian Horner a déclaré ce vendredi 3 aout 2018, que lorsque Daniel Ricciardo lui avait annoncé qu’il devait trouver un autre pilote pour l’année prochaine, il pensait que son pilote Australien plaisantait… et lui faisait une farce, une bonne blague de potache!

Mais devant l’insistance de Ricciardo qui lui confirma qu’il ne s’agissait nullement d’une mauvaise blague, il resta interpellé par cette révélation, à laquelle il ne s’attendait surement pas!

Cette information révélée par le Team-principal de l’équipe Red Bull, confirme que Ricciardo a su garder cachée sa négociation parallèle avec l’écurie Française Renault, rien, aucune fuite, ne venant entraver sa négociation secrète en coulisses et bien loin des murmures des motor-homes feutrés dans les paddocks des GP, ou tout se sait, tout s’observe…

Chez Red Bull, qui en Formule 1, a pour habitude de virer sans ménagement ses pilotes (Alguarsuari-Buemi-Vergne-Kvyat-Hartley), on ne s’attendait vraiment pas à pareille situation et à cette séparation, ou pour la toute première fois, l’un de ses pilotes, a pris, lui, l’initiative de dire ‘bye atchao’ et de signer ailleurs!

Du jamais vu pour Red Bull… C’est dire le ras le bol de l’Australien…

Et ce d’autant plus que venant de la part de Daniel Ricciardo, que Red Bull accompagne tout de même dans sa brillante carrière depuis… 2008!

D’abord en F.Renault 2.0, puis dans le Championnat Anglais de F3, ensuite dans les World Series Renault 3.5 et enfin en F1, brièvement avec la défunte écurie HRT, puis avec la structure Junior, la Scuderia Toro Rosso et enfin avec l’équipe Red Bull que dirige Christian Horner que tous les espoirs de la ‘ pouponnière’, la fameuse filière Red Bull Junior, managée elle, par le redoutable et redouté Docteur Helmut Marko, rêvent tous d’atteindre un jour.

C’est d’ailleurs tout ce parcours effectué grâce à Red Bull qui a poussé  Ricciardo à bien réfléchir, avant de prendre ce qu’il considère comme ‘ LA’ décision la plus difficile de sa vie!

 


F1-2018-BAKOU-Les deux RED-BULL-RENAULT de VERSTAPPEN et RICCIARDO, au coude à coude

 

UN PEU D’HISTOIRE…

 

Mais le mal profond remonte à la saison 2017 !

Pour bien comprendre, Daniel confie que mentalement, il souffrait terriblement et avait ‘ intérieurement’ depuis longtemps rompu avec Red Bull.

Depuis courant 2017, lorsqu’il a découvert le soutien inconditionnel apporté par Red Bull, au jeune prodige Hollandais  Max Verstappen, qui recevait toutes les attentions, d’où sa relation difficile et tendue avec son équipier et avec ses dirigeants toujours trop indulgents vis à vis de Max, et ce d’autant que Daniel estimait que ce ‘gamin’ lui manquait de respect…

Du coup, cela a créé un climat malsain au sein de  l’équipe, et lentement, l’attitude de Red Bull a laissé des traces, à tel point que Daniel dans sa tête avait déjà pris sa décision et décider de changer d’air, l’atmosphère devenant irrespirable au sein du Team.

Et ce d’autant plus que le point culminant a été atteint le 20 octobre 2017, lorsque Red Bull a prolongé le contrat avec Verstappen jusqu’en 2020, Chris Horner déclarant « La conclusion de cet accord nous permettra de constituer une équipe qui nous mènera aux victoires souhaitées ».

Ricciardo reconnait avoir été blessé et stupéfait par le manque total de tact et de considération, lui qui s’était classé troisième du championnat du monde en 2014 et en 2016.

Ce jour-là, Daniel Ricciardo a réalisé que pour Red Bull, seul Verstappen existait et ‘en coulisses‘ l’Australien bien conscient de la réalité, a commencé à regarder autour de lui.

Et ce d’autant plus qu’en piste Verstappen se comportait en rival et non en équipier, d’où les accrochages sans que Red Bull, n’intervienne et ne le sermonne… attribuant systématiquement les fautes à ses deux pilotes !!!

La s’en était trop et décision était prise de claquer la porte mais avec surprise…  pour se venger!

San rien en laisser paraitre, Daniel analysait le marché des transferts et les possibilités éventuelles de rejoindre Ferrari pour remplacer Kimi Raikkonen, ou Mercedes, la prolongation du contrat de Valtteri Bottas, étant en discussion. Esteban Ocon, soutenu par Mercedes lui paressant encore un peu tendre pour  piloter la W09 des 2019 !

Toto Wolff ayant très vite choisi l’option de renouveler avec le Finlandais la poursuite et la continuité de son contrat et sa conviction qu’à Maranello, ou on l’a carrément ignoré, préférant parier soit sur le jeune Charles Leclerc, soit sur le renouvellement de Kimi Raikkonen, aux cotes de Sebastian Vettel, sa venue n’était pas d’actualité.

 

F1 2018 DANIEL RICCIARDO

 

A ses proches, Ricciardo répétait ces dernières semaines:

« Je suis prêt à remporter le Championnat du monde, j’ai les compétences et le bon âge pour le faire. Oui, mais avec quelle voiture? »

Ferrari et Mercedes plus dans le viseur pour l’objectif de décrocher le titre mondial, auparavant l’objectif au début pour Daniel était de négocier avec Red Bull.

Mais les négociations avec Helmut Marko ont été immédiatement bloquées. Car Daniel au palmarès supérieur, s’est vu offrir … un tarif inférieur à celui de Verstappen, qui est de 25 millions d’€ par saison… Une sorte de camouflet et de dépit!

C’est alors qu’il a décidé d’offrir ses services et ce d’autant plus qu’il venait de remporter deux GP dont celui de Monaco, le plus prestigieux

 

F1 2018 MONACO DANIEL RICCIARDO enfin vainqueur et HEU-REUX.

 

Et Daniel s’est tourné vers Renault et McLaren, deux équipes encore loin d’être en mesure de se battre pour le titre comme il le souhaite, mais ce choix permet encore de mieux comprendre combien Daniel Ricciardo voulait partir à tout prix de Red Bull, de cet environnement qu’il ressentait maintenant hostile…

Enfin, il y a eu aussi, la rupture avec Renault pour la fourniture du moteur et ce nouveau contrat avec Honda, qui soulève plus de doutes que de certitudes pour l’avenir de Red Bull, ce qui a finalement définitivement convaincu Daniel que c’était bien le moment de changer d’air.

Et donc il a pris sa décision décisive de s’engager et de rejoindre l’équipe Renault. Qui est tout de même un grand constructeur, une équipe en pleine croissance et qui lui a garanti 20 millions d’€ par saison pendant deux ans.

Certes sur le papier, Renault n’est ni Mercedes, ni Ferrari.

Mais pour Ricciardo, l’important était de quitter Red Bull et Milton Keynes, de rompre avec le passé et probablement avec une situation interne de plus en plus nauséabonde et désagréable….  A vivre au quotidien!

Pour lui, le résultat est là, et il a le mérite d’avoir réussi, tout seul, sans manager, à sauver une situation personnelle pas facile, et aussi de l’avoir caché jusqu’au bout, sans que la transaction transpire et jusqu’à l’annonce de ce vendredi 3 aout.

Et comme Cyril Abiteboul, le directeur de l’équipe Renault, laissait supposer qu’il allait signer avec Esteban Ocon, sacrifiant au passage Carlos Sainz, ses négociations se sont déroulées dans le total plus grand secret …

Les contacts, suivis de la signature restée dans l’ombre, de Daniel avec Renault, démontre en tout cas que dans le milieu de la F1 moderne, tout peut finalement arriver.

Business is business avant tout…

En tout cas Daniel Ricciardo débarque chez Renault, gonflé à bloc

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: Bernard BAKALIAN-RENAULT- RED BULL

Grand Prix de France F1. Circuit Paul Ricard. Le Castellet. Daniel Ricciardo. Photo: Bernard BAKALIAN

Evenements F1

About Author

gilles