F2: ANTONIO FUOCO SANCTIONNÉ

 

 

Antonio Fuoco , le pilote Charouz, aura vraiment vécu un dimanche de m…., en F2, à Budapest.
En lutte pour le podium, il cassa son aileron, effectua deux arrêts aux stands mortifères
et termina dans les profondeurs du classement.
En prime, voici qu’il a été sanctionné et sera pénalisé à Spa !

 

Retour sur la course sprint de F2 de Budapest. Antonio Fuoco qui roule pour l’écurie Tchéque Charouz part du sixième rang. Au feu vert, il double Jack Aitken d’ART Grand Prix. Il y a un safety-car virtuel et Fuoco pointe donc cinq, Sergio Sette Camara de Carlin, en ligne de mire…

Trop nerveux, l’Italien de la Ferrari Driver Academy se paye le Brésilien et il y … laisse son aileron!  Camara poursuit et il finira malgré tut, trois, tandis que Fuoco doit rentrer aux stands!!!

L’Italien en resort trop vite et il doit effectuer un stop-and-go de cnq secondes, pour vitesse excessive. Mais, Fuoco se contente d’un drive-through. Il terminera finalement loin en dix-septième position, loin des points.

Pour ne pas avoir effectué sa pénalité de cinq secondes, il perdra trois places sur la grille de Spa.

C’est un coup dur de plus pour Fuoco. Redoublant, le pilote Italien fait à peine mieux que l’an dernier. Sixième avec 112 points, il n’a que deux unités de retard sur les quatrièmes ex-aequo, Artem Markelov et Nyck de Vries!

En revanche, le podium final semble hors de portée.

Avec la sanction de Spa, çela sera compliqué de marquer de gros points dans les Ardennes…

Elle semble bien loin, cette saison en FR ALPS 2013 où Fuoco, découvrant l’automobile, s’imposait et entrait au passage dans la Ferrari Driver Academy.

Dominé ensuite par Esteban Ocon en F3, il assista aux sacres de Charles Leclerc en GP3, puis en F2. Cela fait quelque temps qu’il n’a plus piloté de Ferrari F1.

Pour 2019, la Scuderia évoque Leclerc en remplacement de Kimi Räikonnen ? et Antonio Giovinazzi comme pilote Sauber ?

En revanche, nulle trace de Fuoco sur les tablettes!!!

En prime, il y a ce Marcus Armstrong, le nouveau golden-boy de la Ferrari Driver Academy… Bref, ça sent un destin à la Rafaelle Marciello, une séparation à l’amiable avec les Rosso, à l’hiver, dans l’indifférence générale…

Ainsi va au fil des ans, l’univers de la course, impitoyable et ingrat! Sans pitié… parfois cruel.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : F2

 

 

F2 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE