VICTOIRE D’OTT TANAK DEVANT OSTBERG, DANS UN RALLYE DE FINLANDE FIDÈLE À SA RÉPUTATION

 

 


WRC-2018-FINLANDE-La-TOYOTA-YARIS-de-OTT-TANAK

 

Le pilote Estonien Ott Tanak, a été brillantissime tout au long de ce rallye de Finlande, disputé dans la magnifique région des lacs, autour de Jyvaskyla.

Au volant de sa Toyota Yaris WRC, il a littéralement survolé l’épreuve Nordique, devançant à l’issue de l’ZS23, à l’arrivée ce dimanche, son plus proche rival, le Norvégien Mads Ostberg, qui termine second avec sa C3 Citroën WRC, à 32’’7, le Finlandais Jari-Matti Latvala qui pilote lui aussi une Toyota Yaris WRC, complétant le podium  à 35’’5

Derrière, on pointe dans le Top 5, la première des   Hyundai i20 WRC, celle du Néo-Zélandais Hayden Paddon qui finit à 1’35’’6,précédant le quintuple Champion du monde, le Français, Sébastien Ogier, jamais dans le coup avec sa Ford Fiesta WRC M-Sport et classé à l’arrivée seulement au cinquième rang, à 2’15’’0

 

WRC 2018 FINLANDE – La C3 de MADS OSTBERG

 

Mads Ostberg et Torstein Eriksen ont bien résisté jusqu’au bout au retour de Latvala, ancien triple vainqueur de l’épreuve, pour s’emparer d’une deuxième place méritée. Craig Breen et Scott Martin se sont quant à eux hissés en huitième position sur cette dernière journée.

Entamer une dernière journée de course, longue de 45,72 km (en 4 ES), avec seulement 5’’4 d’avance sur un pilote du calibre de Jari-Matti Latvala, déjà triple vainqueur de l’épreuve, n’est jamais chose aisée. Mads Ostberg allait pourtant réussir l’exploit de le contenir, pour entériner sa superbe deuxième place, soit son meilleur résultat sur ces terres après deux troisièmes places (2013 et 2015).

C’est également le troisième podium du Citroën Total Abu Dhabi WRT cette saison, après les deuxième et troisième places respectivement conquises en Suède et au Mexique.

Le Norvégien volant confirmait d’entrée qu’il n’allait rien lâcher, en s’emparant du meilleur temps dans le chrono d’ouverture, soit le cinquième scratch des Rouges ce week-end, il frappait fort pour porter son avance à 6’’3.

 

WRC-2018-FINLANDE-La-TOYOTA-YARIS-de-JARI-MATTI-LATVALA

 

Mais un Latvala au sommet de son art, littéralement survolté à domicile, revenait à seulement 2’’5 à l’orée de l’ultime chrono de Ruuhimäki et ses toujours aussi spectaculaires  enchaînements de sauts…

Là encore, Mads ne tremblait pas et le reléguait à trois dixièmes au terme de quelque cinq minutes d’un effort intense à 122,5 km/h de moyenne, pour s’assurer la deuxième place pour 2’’8!

Toujours limité par son ordre de départs (3ème), Craig Breen n’en signait pas moins quelques chronos intéressants, notamment dans l’ES 21 où il échouait à seulement 4’’2 du scratch, ou encore dans la Power Stage conclue à 1’’7 du vainqueur du jour.

L’Irlandais profitait également des circonstances de course pour terminer au huitième rang d’un rallye, compromis d’entrée par une crevaison (ES 2).

 PAROLES DE PILOTES


WRC-2018-FINLANDE-OTT-TANAK

 

Ott Tanak racontait et résumait sa course :

« Aujourd’hui, après la Power Stage, je me sentais vraiment très bien. Évidemment, pour moi, la journée de vendredi était vraiment difficile. Il y avait beaucoup de balayage à faire, les conditions étaient si sèches, je peux dire que j’attaquais vraiment au maximum dans chaque spéciale, j’étais vraiment heureux. Au final, j’ai calé le moteur dans un carrefour, j’ai perdu quelques secondes, mais à part ça, j’ai pu faire tout ce que je voulais. Donc, après, le samedi, nous avons réussi à créer un écart et à le gérer donc je n’avais pas trop à me plaindre. J’ai également marqué cinq points dans la Power Stage, nous sommes donc heureux du week-end. »

Et le vainqueur poursuivait en précisant encore:

« Croyez-moi, j’ai vraiment attaqué fort toute l’épreuve, mais je dois dire que je savais déjà avant de venir que nous avions les bons outils pour ce week-end. Évidemment, nous avons fait trois journées de test, j’ai aussi fait un rallye à domicile en Estonie qui a confirmé que nous avions un bon set-up pour le rallye et que j’avais confiance en la voiture. Nous travaillions beaucoup avec l’équipe et nous essayions vraiment de tout faire parfaitement, en allant très loin dans les détails, pour être sûr que nous serions compétitifs ici car nous étions sur une épreuve à domicile et tout le monde attendait beaucoup de nous. Cela veut dire que nous avions toujours une pression sur nous. Je suis sûr que Jari-Matti et Lappi ont eu encore plus de pression car c’est aussi leur rallye à domicile, mais pour moi, c’est un rallye qui convient très bien à notre voiture, donc je savais que c’était notre chance de gagner ici et j’ai essayé de faire tout ce que je pouvais. L’équipe nous a soutenu et c’est ainsi que fonctionne le travail d’équipe, voilà le résultat. »

Mads Østberg, ravi de sa deuxième place, lâchait:

« C’est une énorme satisfaction pour moi d’être ainsi de retour au premier plan sur ces incroyables spéciales ! C’est la plus belle chose que j’ai jamais réalisée dans ma carrière sportive. Je suis également ravi pour toute l’équipe, qui a encore abattu un gros boulot pour en arriver là, et je suis fier d’en faire partie. Je savais dès nos essais préparatoires que cette C3 WRC était la meilleure voiture dont j’avais encore jamais disposé sur ces routes et nous sommes parvenus à en faire la démonstration. »

Jari-Matti Latvala, indiquait:

« C’est un sentiment incroyable à la fin de cette ultime spéciale, la power stage. J’ai réellement vraiment donné le maximum, le jump était énorme même si l’atterrissage a été le pire que j’ai eu. J’ai dû un peu ralentir sur la fin avec les pneus chauds. »

Seb Ogier, qui expliquait :

« J’ai vraiment tout donné, je ne pouvais pas faire plus que ça. On aurait aimé se battre pour être un peu plus haut mais c’était impossible. Le plus important est que nous allons au moins dans la bonne direction au championnat. »

Craig Breen, concluant:

« C’était un week-end difficile pour nous, avec cette crevaison le premier jour qui nous a coûté cher, et contraint ensuite à balayer pendant deux étapes. Mais ça ne nous a pas empêché de démontrer notre pointe de vitesse dès que les conditions le permettaient. On finit notamment sur un bon temps dans la Power Stage, qui nous permet de nous tourner vers l’Allemagne avec optimisme. »

Prochain rendez-vous au Rallye d’Allemagne

 

Christian COLINET

Photos : TEAM et MICHELIN

 


WRC-2018-FINLANDE-La-TOYOTA-YARIS-de-OTT-TANAK

LE CLASSEMENT FINAL DU RALLYE DE FINLANDE

 

1.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) en 2h35’18’’1

2.Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) à 32’’7

3.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) à 35’’5

4.Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) à 1’35’’6

5.Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) à 2’15’’0

6.Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) à 2’19’’2

7.Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) à 2’29’’5

8.Breen / Martin (Citroën C3 WRC) à 3’08’’4

9.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 3’51’’8

10.Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) à 8’37’’4

 

 

WRC 2018 FINLANDE La HYUNDAI I2O de THIERRY NEUVILLE.

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

 

1.Thierry Neuville – 153 points

2.Sébastien Ogier – 132 points

3.Ott Tänak – 107 points

4.Esapekka Lappi – 70 points

5.Dani Sordo – 60 points

6.Andreas Mikkelsen – 57 points

7.Jari-Matti Latvala – 55 points

8.Elfyn Evans – 52 points

9.Mads Ostberg – 48 points

10.Kris Meeke – 43 points

11.Craig Breen – 39 points

 

WRC 2018 – La HYUNDAI i20WRC de Thierry NEUVILLE

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

 

1.Hyundai WRT – 228 points

2.Ford M-Sport Ford WRT – 202 points

3.Toyota Gazoo Racing – 201 points

4.Citroën Total Abu Dhabi WRT – 153 points

 

WRC

About Author

gilles