FORCE INDIA RACHETÉ PAR LA FAMILLE STROLL ? AVEC LANCE ET… KUBICA ! OCON VERS RENAULT

 

 

F1-2018-GP-FRANCE-La-FORCE-INDIA-MERCEDES-d’ESTEBAN-OCON-Photo-Bernard-BAKALIAN

 

Les spéculations et rumeurs se succèdent ces dernières heures et depuis que l’information a commencée à circuler le week-end dernier et avec insistance dans le paddock d’Hockenheim :

Lawrence Stroll, l’homme d’affaires Canadien – propriétaire au Canada des marques Ralph Lauren et Tomy Hilfiger –  et père du jeune pilote de l’équipe Williams, extrêmement déçu des performances de la monoplace que pilote son fils et qu’il finance à prix d’or, plusieurs millions d’€, serait sur le point et envisagerait sérieusement de se porter acquéreur et donc de racheter l’écurie Force India !

Équipe dont le propriétaire Vijay Mallya qui rencontre d’énormes soucis financiers – sa compagnie aérienne Kingfisher se trouvant à l’arrêt, ses avions bloqués au sol par le gouvernement Indien – en délicatesse donc avec les législateurs de son pays d’origine, l’Inde et actuellement depuis un an réfugié en Grande Bretagne, à Londres, un mandat d’arrêt ayant été lancé à son encontre, ne peut que se séparer et vendre son Team de GP, Force India !

 

F1-2018-LAWRENCE et LANCE-STROLL

 

 

Selon les ‘ bruits ‘ un accord serait sur le point d’être trouvé entre Lawrence Stroll et les conseils de Vijay Mallya sur la base d’une vente dont le montant est estimé à 200 millions d’€.

Questionné Otmar Szafnauer, le Team-Manager, se refuse à tout commentaire…

Coté pilotes, il se murmure qu’aux cotés de Lance Stroll on retrouverait… le Polonais Robert Kubica !

Le grand espoir Français Esteban Ocon, rejoignant l’écurie Renault, où il récupérerait le volant de l’Espagnol Carlos Sainz Jr., en partance lui vers l’Équipe McLaren en lieu et place du Belge Stoffel Vandoorne, qui en deux saisons, n’aurait pas convaincu à Woking !

Quant au Mexicain Sergio Pérez, son avenir est en pointillé et sa future destination actuellement encore inconnue… mais solidement soutenu, il devrait trouver refuge dans un autre Team et pourquoi pas …Williams ?

 

John ROWBERG

Photos : Bernard BAKALIAN

 

 

Evenements F1

About Author

gilles