AU ‘SILK WAY RALLY’ EN SUD RUSSIE, LE 3008 DKR DE HARRY HUNT PREND LA TÊTE !

 

 

 

 

Alors que jusqu’à hier un temps estival accompagnait le rallye dans une région où la pluie est rare, de violents orages se sont abattus sur l’étape du jour. Les conditions de course et de sécurité se dégradant de minute en minute, l’organisation a décidé d’arrêter la course au CP1 situé au km 140. C’est dans ces conditions exceptionnelles que Harry Hunt s’est imposé

 

HUNT ET SOTNIKOV MARCHENT…
SUR L’EAU !

 

SILK-WAY-RALLY-2018-Le-3008-DKR-d’-HARRY-HUNT-Photo-Sonja-VIETTO-RAMUS.

 

Harry Hunt qui roule au volant du toujours aussi performant Peugeot 3008 DKR Maxi, le N°107?, remporte ce lundi la 3ème étape – seconde partie de la longue étape marathon autour d’Astrakhzan – du SILK WAY RALLY 2018, au terme d’une journée perturbée par de violentes averses et de forts orages.

Lesquels étaient naturellement plutôt les bienvenus après une semaine de chaleur suffocante et écrasante, le thermomètre atteignant quotidiennement les … 37°!

 

SILK-WAY-RALLY-2018-Passage-de-temoin-entre-AL-ATTYAH-et-HUNT Photo Dmitry GALCHUN

 

Le pilote britannique fait de surcroît coup double, car sa victoire lui permet de s’emparer de la tête du classement général provisoire, qu’abandonne Nasser Al Attyah, jusqu’alors leader !

En effet, le sympathique pilote Qatari venu nous retrouver en fin de journée, tout sourire, a été et comme la veille, à nouveau victime d’ennuis avec son Toyota Hilux N°101 d’Overdrive.

Parti d’Elista ce lundi matin en deux roues motrices, il a rapidement été victime d’un ’embourbement’ qui lui coûte près … d’une heure !

Du côté des camions, le secteur sélectif du jour arrêté au point kilométrique 140 (CP1), excepté pour les trois premières autos, permet à Dmitry Sotnikov qui conduit le Kamaz-Master N°300, de conforter sa position de leader au général provisoire.

 


SILK-WAY-RALLY-2018-Étape-Marathon-autour-dASTRAKHAN-Le-TOYOTA-Hilux-OVERDRIVE-de-Nasser-AL-ATTYAH-et-Mathieu-BAUMEL-Photo-Sonja-Vietto-RAMUS

Autos :
Quand Hunt… chasse Al-Attiyah
toujours… de boue!

 

Alors que le ciel vient de lui tomber sur la tête, Nasser Al-Attiyah tente désespérément de conserver son légendaire sourire, nous accordant sans être pressé, un long interview, au cours duquel, il nous expliquait avoir été privé de motricité sur le train arrière de sa Toyota Hilux depuis hier, reconnaissant du coup, avoir vécu l’enfer sur cette troisième journée, celle de la fin de la longue étape marathon, avec le retour vers Astrakhan.

Embourbé à 3 km du CP1 (km 140) et en proie à un souci d’embrayage, il lui a lui fallut plus de cinquante minutes et un sacré coup de main du Russe Krotov, le pilote de la BMW X3 N°111, venu le secourir, pour lui permettre de finalement rallier le premier contrôle de passage, sans perdre un temps fou et éviter ainsi la grosse catastrophe…. car comme il le reconnaissait, bien des choses peuvent encore se passer avant l’arrivée à Moscou !

 


SILK-WAY-RALLY-2018-Le-TOYOTA-de-NASSER-AL-ATTYAH, finalement rapidement sauvé de la catastrophe par le BMW du RUSSE KROTOV . Photo : Frédéric LE FLOCH DPPI

 

Évidemment c’est bien connu, le malheur des uns, fait toujours LE bonheur des autres, et les pépins du Qatari, cela est une aubaine pour ses adversaires qui n’en demandaient pas tant, pour naviguer toutes voiles dehors vers l’arrivée, sous les premières averses.

Parti le couteau entre les dents et parfaitement guidé par son ‘skipper’ Sébastien Delaunay, au milieu de la flotte et des bourbiers, Harry Hunt, visiblement très à l’aise derrière le volant de son Peugeot 3008 DKR Maxi, a alors livré un …combat naval, aux deux MINI John Cooper Works X-Raid  de Yazeed Al Rahji et de Nani Roma, totalement retrouvé.

SILK-WAY-RALLY-2018-Etape-Marathon-autour-dASTRAKAN-La-MINI-X-RAID-de-Yazeed-AL-RAHJI-Photo-Sonja-VIETTO-RAMUS.

 

Entre baignades forcées et glissades à peine maîtrisées, ces trois-là, les seuls à franchir la ligne d’arrivée du secteur sélectif, s’expliquèrent à coups de secondes.

Avantage final au pilote Britannique qui signe sa première victoire d’étape pour … 48 petites secondes, face à Al Rahji, et de ce fait, vu les pépins d’Al Attyah, c’est lui qui s’empare de la tête du classement général provisoire, où il relègue ce lundi soir 23 juillet, le Saoudien à plus de… 18 minutes !

Classé finalement seizième de l’étape avec un chrono calculé à CP1 et, augmenté du temps forfaitaire jusqu’à l’arrivée, Nasser Al-Attiyah, pointe désormais à la troisième place, à 55’24 de Hunt.

 


SILK WAY RALLY 2018  Le MAVERICK de Mariia OPARINA.

Catégories T2 et T3 :
Nifontova sauvée des eaux

 

Pour Anastasia Nifontova qui conduit une Toyota LandCruiser N°132, cette troisième étape a été celle de la grande frayeur. Concédant près de quarante minutes au Chinois Zi Yun Gang et à son Toyota LandCruiser , le N°134, la pilote Russe, a vu se liquéfier son avantage au général.

Deuxième du jour, l’autre Toyota du Chinois Lu Binglong, complète le podium provisoire de la catégorie T2 réservée aux véhicules de séries. Changement de leader, en revanche en T3 (SSV) où la Russe Mariia Oparina qui conduit le Maverick X3 N°115, s’est laissée déborder à tribord par le Bulgare Petar Cenkov avec son très performant Quaddy Yxz N°130, vainqueur du jour, devant le Français Frédéric Chavigny aux commandes du Polaris RZR N°126.

SILK-WAY-2018-Étape-Marathon-autour-d’ASTRAKHAN-Le-KAMAZ-de-KARGINOV-Photo-Sonja-VIETTO-RAMUS-

Camions : Sotnikov sort du bourbier

 

L’image fut saisissante… trois Kamaz enfoncés jusqu’à la garde dans un bourbier géant !

Impensable et pourtant bien réelle, Sous nos yeux, vu d’hélicoptère, la scène se déroule à quelques vingt kilomètres de CP1. L’armada jusqu’alors toujours invincible est plantée…

C’est à ce niveau pour Kamaz, du jamais vu !

 

SILK-WAY-RALLY-2028-IMPENSABLE-les-trois-KAMAZ-plantés

SILK-WAY-2018-Étape-Marzthon-autour-d’ASTRAKHAN-Le-KAMAZ-de-KARGINOV-Photo-Sonja-VIETTO-RAMUS

 

Après Karginov, c’est Nikolaev et son ‘Kapotnik’ noir qui semblent engloutis à jamais… Arrivé sur place pour aider ses compères c’est, à son tour, Anton Shibalov qui perd pied !

Parti dernier ce matin d’Elista après une liaison de nuit pour cause de réparation du train avant de son Renault Sherpa, c’est finalement incroyablement Martin Van Den Brink, qui évite… le naufrage au team Russe.

 

SILK-WAY-RALLY-2018-Le-RENAULT-TRUCKS-de-VAN-DEN-BRINK

 

Le Néerlandais n’oubliera pas de fêter dignement son anniversaire par un deuxième chrono du jour dans le sillage de Dmitry Sotnikov, le seul Kamaz à être sorti indemne de l’imposant et inattendu bourbier.

Le lauréat de l’édition 2017 en profite pour creuser l’écart au général où ses équipiers, Mardeev et Karginov, pointent désormais respectivement à vingt-six et trente-cinq minutes.

 

 


SILK-WAY-RALLY-2018-Étape-Marathon-autour-d’ASTRAKHZN-Le-Maz-Sportauto-de-VIAZOVICH-SIARHEI-Photo-Sonja-Vietto-RAMUS

 

Mais la mésaventure du jour revient sans conteste au Team MAZ Sport Auto, dont le leader Siantei Viazovich, concéda plus de trois heures, planté en hors-piste après avoir voulu contourner l’obstacle…

 

SILK-WAY-RALLY-2018-Étape-Marathon-autour-d’ASTRAKHZN-Le-Maz-Sportauto-de-VIAZOVICH-SIARHEI-Photo-Sonja-Vietto-RAMUS-

 

Ce mardi 24 juillet : Étape 4
–ASTRAKHAN-ASTRAKHAN :
“Sur la trace d’Astrakhan…” 390,58 kms

 

Pour cette deuxième boucle autour d’Astrakhan (390,58 km dont 366,03 de secteur sélectif), après la boue d’aujourd’hui, le sable devrait rendre le secteur sélectif nettement plus praticable, malgré la pluie sur un tracé similaire alternant de portions rapides et secteurs de ‘woops’.

Attention, cependant, aux traces et aux éventuelles ornières résultant du passage de la caravane lors de la SS1 de samedi dernier.

La navigation sera encore une fois à l’ordre du jour…

SILK-WAY-2028-Le BUGGY de Mathieu SERADDORI dans les dunes du sud d’ASTRAKHAN – Photo: Éric VARGIOLLU  DPPI

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le Merzouga de Russie…

 

Astrakhan, nichée aux confins de la Volga et de la Route de la Soie recèle mille et une merveilles.

Mais outre son Kremlin, et ses innombrables temples bouddhistes, ses fourrures et son caviar, celle que les Tatars ont baptisé, voici plus de 500 ans, ‘L’étoile du désert’ ouvre ses portes sur le plus grand désert d’Europe.

C’est ici que chaque année, le Championnat de Russie de Rallye Tout-Terrain se dispute dans des cordons de dunes qui n’ont rien à envier à ceux d’Afrique du Nord ou d’Amérique du Sud.

Les compétiteurs Russes, Biélorusses et Kazakhs connaissent cette région sur le bout des doigts.

« C’est un peu notre Merzouga*», confirme Anton Shibalov, l’un des pilotes du team Kamaz-Master qui, outre les courses nationales, effectue dans cette région, l’essentiel des essais préalables à tous ses grands rendez-vous Internationaux.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : DPPI –RED BULL et Sonja VIETTO RAMUS

 

*Merzouga. La région au sud d’Erfoud où se situent les plus belles dunes du Maroc

 

 

 

Rallye-Raid Silk Way Rallye

About Author

gilles