LA VICTOIRE POUR FORD EN GT EN IMSA, À LIME ROCK, AVEC HAND-MULLER

 

 

 

Victoire sur le fil pour l’équipe Ford du Chip Ganassi sur le Circuit de Lime Rock à Lakeville au Connecticut !

En effet alors que le succès – le centième – semblait devoir récompenser l’équipe Corvette, dont l’une des deux voitures, la C7.R N°3 qui s’était élancée depuis la pole, signée Antonio Garcia, cette C7.R alors aux mains du très expérimenté pilote Danois Jan Magnussen, est soudainement et à treize minutes du damier, partie bêtement à la faute…

 

IMSA-WEATHER-2018-LIME-ROCK-La CORVETTE N°3 de MAGNUSSEN-HAND

 

Effectivement alors qu’il tentait de dépasser un retardataire, Magnussen s’est retrouvé dans l’herbe, offrant ainsi bien malgré lui, le succès à l’une des deux Ford GT, la N°66, alors pilotée par l’Américain Joey Hand, lequel s’emparait du commandement  sans avoir combattu lors des dernières minutes!

Repoussant ainsi la centième victoire d’une Corvette dans le Championnat IMSA… la N°3 finissant finalement seconde à 11.431!

 

IMSA-WEATHER-2018-LIME-ROCK-La CORVETTE N°3 perd la course à treize minutes du damier…

 

Naturellement comme chacun peut aisément l’imaginer, Jan Magnussen était dépité de perdre ainsi stupidement un succès qui lui semblait promis et lui tendait les bras…

« C’est vraiment terrible de perdre de cette façon. Nus disposions d’une voiture au top. Tout le monde dans le Team, nos ingénieurs, nos mécaniciens, a fait un travail remarquable tout au long de la semaine. J’estime cependant que mon dernier relais était légèrement trop long pour les pneumatiques par rapport à la Ford. Maintenant, direction notre prochaine étape à Road América pour viser à nouveau la centième pour GM Corvette. »

De son côté, l’inattendu vainqueur Joey Hand, confiait :

« Dans ce type de course, il faut toujours envisager les éventuelles opportunités qui proviennent parfois des fautes de pilotes moins aguerris. Il faut savoir rouler avec sa tête pour remporter des victoires. »

Quant au Néo-Zélandais Earl Bamber, troisième à 13.601, avec  le Belge Laurens Vanthoor, au volant de la Porsche 911 RSR N°912, lui, il indiquait:

« Tout compte fait, pour nous Lime Rock s’est finalement transformé en une assez bonne course. Nous étions forts tout le long et étions à la recherche d’une victoire, mais malheureusement nous avons eu un pit stop très lent, ce qui nous a fait reculer au classement. A partir de là, nous étions en limitation de dégâts et nous sommes doc plutôt heureux d’obtenir un autre podium, je pense que c’est le meilleur résultat que nous puissions faire. »

À retenir que la seconde 911 RSR, celle du tandem avec le Français Patrick Pilet et le Britannique Nick Tandy, finit cinquième à 40.949, également précédé par la seconde Corvette la N°4 de Gavin-Milner, classée quatrième, elle, à 37.964

 

IMSA-WEATHER-2018-LIME-ROCK-Les deux FORD-GT du CHIP GANASSI.

 

Du coup, au Classement provisoire du Championnat Joey Hand, du Chip Ganassi, récupéré la tête mais avec seulement un petit point d’avance sur l’équipage Antonio Garcia- Jan Magnussen et devant ses équipiers, la paire Richard Westbrook- Ryan Briscoe, seulement sixième ce samedi, à 45.063 et qui désormais pointe à deux points.

 

Peter GRISWOLD

Photos : IMSA et TEAMS

 

IMSA-WEATHER-2018-LIME-ROCK-Le podium avec les pilotes FORD-GANASSI-HAND-MUELLER sur la plus haute marche

 CLASSEMENT DE LIME ROCK

1 – Mueller/Hand (Ford GT) Chip Ganassi – 178 tours

2 – Garcia/Magnussen (Corvette C7R) GM Corvette à 11″431

3 – Bamber/Vanthoor (Porsche 911 RSR) Porsche GT à 13″601

4 – Milner/Gavin (Corvette C7R) GM Corvette à 37″964

5 – Pilet/Tandy (Porsche 911 RSR) Porsche GT  à 40″949

6 – Westbrook/Briscoe (Ford GT) Chip  Ganassi à 45″063

7 – De Phillippi/Sims (BMW M8 GTE) Rahal RLL à 2 tours

8 – Snow/Sellers (Lamborghini Huracan GT3) Miller à 6 tours

9 – Lally/Potter (Audi R8 LMS GT3) Magnus Racing à 6 tours

10 – Jeannette/MacNeil (Ferrari 488 GT3) Scuderia Corsa à 6 tours

11 – Parente/Legge (Acura NSX GT3) Michael Shank à 6 tours

12 – Farnbacher/Hawksworth (Lexus RC F GT3) 3GT Racing à 6 tours

13 – Bleekemolen/Keating (Mercedes-AMG GT3) Riley à 7 tours

14 – Marcelli/Baumann (Lexus RC F GT3) 3GT Racing à 7 tours

15 – Nielsen/Long (Porsche 911 GT3 R) Wright Motorsports à 7 tours

16 – Edwards/Krohn (BMW M8 GTE) BMW Team RLL à 49 tours

17 – Aschenbach/Marks (Acura NSX GT3) Michael Shank à 177 tours

18 – Auberlen/Foley (BMW M6 GT3) Turner Motorsport à 178 tours

 

 

Endurance IMSA

About Author

gilles