AL-ATTIYAH ET KARGINOV AVANCENT LEURS PIONS… NANI ROMA TOUJOURS EN COURSE !

 

 

 

Nasser Al-Attiyah au volant de son Toyota Hilux N°101 en catégorie auto, et Andrey Karginov avec le Kamaz-Master N°309, chez les camions, remportent ce dimanche 22 juillet, la deuxièle étape du SILK WAY RALLY 2018.

Au terme de cette première partie de l’étape marathon, sans assistance, au bivouac d’Elista, capitale de la République de Kalmoukie… et mondialement connue des joueurs des échecs, les deux vainqueurs du jour, avancent leurs pions…

Mais à la veille du retour vers Astrakhan, la partie s’annonce particulièrement délicate et incertaine!

 

Déroulé de la seconde spéciale ce dimanche

Autos : Al-Attiyah reste fatal… en traction !

SILK-WAY-2028-Le-TOYOTA-de-Nasser-AL-ATYAH-et-Mathieu-BAUMEL. Photo Dmitry GALCHUN

 

Cela fait bientôt une heure en ce dimanche après-midi, que Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel, s’affairent autour de leur Toyota Hilux, cloîtré jusqu’à demain matin lundi, au parc fermé installé au cœur d’Elista.

Malgré une deuxième victoire d’étape en deux jours, l’inquiétude est effectivement palpable!

Qu’on en juge… Après 125 km dans ce second secteur sélectif, le différentiel arrière de la Toyota Hilux Overdrive, a rendu l’âme…

Pas de quoi arrêter les leaders, mais une panne qui tombe vraiment mal, le jour d’une étape marathon où l’équipage est livré à lui-même, sans possibilité d’assistance extérieure !!!

Nasser qui nous lâchait et comme à son habitude, tout sourire, bien que le pilote Qatari qui, de plus, se voit pénalisé d’une minute pour excès de vitesse sur la liaison de l’étape du jour:

« Demain lundi, il nous faudra limiter la casse. Si nous perdons six ou dix minutes, ce sera ok. Mais il faut surtout que la transmission tienne jusqu’à l’arrivée »

 

SILK-WAY-2018-Le-3008-DKR-de-HARRY-HUNT-Photo-Sonja-Vietto-RAMUS


SILK-WAY-2018-La-MINI-de-NANI-ROMA-Photo-Sonja-Vietto-RAMUS.

 

Au décompte final, le leader ne possède donc plus ce soir que 3’34 d’avance sur la Peugeot 3008 DKR Maxi N°107 du Britannique Harry Hunt, troisième aujourd’hui, intercalé entre le MINI John Cooper Works du Saoudien Yazeed Al Rahji et d’un Nani Roma qui a retrouvé la santé, le moral et… l’appétit de la course à mesure qu’il se rapprochait de la capitale de la République de Kalmoukie.

Une chose est certaine, ce lundi  les 332 km de secteur sélectif pour le retour vers Astrakhan risquent de se transformer en une belle partie d’échecs!

 

SILK-WAY-2018-Anastasiia-NIFONTOVA-Photo-SONJA-VIETTO-RAMUS

Catégorie T2 et T3 : Les femmes au pouvoir!

 

En catégorie T2, deuxième du jour derrière Toyota LandCruiser du Chinois Zi Yun Gang, la Russe Anastasia Nifontova qui conduit le Toyota LandCruiser N°132 conserve largement la tête du classement provisoire, réservé aux voitures de séries.

 


SILK WAY RALLY 2018 – Mariia OPARINA.et Taisiia SHTANEVA

 

Ce soir à Elista, ce sont également deux femmes qui prennent le pouvoir en catégorie T3. Profitant des ennuis du leader, Nicolas Duclos dont le Polaris RZR N°117, est parti en tonneau après le CP1, Mariia Oparina et Taisiia Shtaneva à bord de leur Maverick X3 N°115, passent en tête du général pour 1’30, devant le Bulgare Cenkov qui roule avec le Quaddy Yxz N°130, vainqueur de l’étape du jour.

 

SILK-WAY-2028 Nasser AL ATTYZH et Mathieu BAUMEL à l’arrivée de la spéciale

PAROLES DE PILOTES

 

Nasser Al-Attiyah (Toyota Hilux n°101- 1er ) ‘En traction depuis le km 100’

« Nous avons un problème de différentiel arrière. Depuis environ le kilomètre 100 nous étions en traction avant uniquement. Pas facile, malgré une petite perte de temps, nous avons réussi à terminer. Mais là, nous ne pouvons rien réparer car il s’agit d’une étape marathon. J’espère que demain tout ira bien, mais si la spéciale est comme aujourd’hui, cela devrait bien se passer… »

 

Yazeed Al Rajhi (MINI John Cooper Works n°103 – 2ème) : ‘Tout va bien !’

« Nous avons vécu une bonne spéciale. Tout va bien. Après 90 km nous avons rattrapé Hunt. Nous sommes restés un petit temps dans sa poussière et puis nous avons réussi à le passer. Mais au km 180, c’est lui qui nous repassé dans un secteur rapide où sa voiture est plus performante et je me suis contenté de le suivre jusqu’à l’arrivée. »

 

Harry Hunt (Peugeot 3008 DKR Maxi N°107 – 3ème ) : ‘Pas un grand jour’

« Nous avons été trop lent. Ce ne fut vraiment pas un grand jour pour nous. Je ne me suis pas rendu compte que nous avions perdu une roue de rechange. Notre camion d’assistance en course l’a ramassée et nous l’a rapportée. Ce soir cette étape marathon est plus aisée pour nous car nous pouvons bénéficier de l’aide et des pièces de notre T4 engagé en course. Demain Al Attiyah devrait être à notre portée… »

 

Nani Roma (MINI John Cooper Works n°104 – 4ème) : ‘Je me sens mieux …’

« Ce ne fut pas facile pour moi ce matin, mais finalement je suis là et tout est ok maintenant. Je ne me sentais vraiment pas en forme après une mauvaise nuit. Juste avant le départ, sur la liaison, je me demandais comment j’allais m’en sortir. Au début de la spéciale, je n’étais pas confiant, mais après vingt-cinq kilomètres, j’ai vu la poussière d’un concurrent devant moi et j’ai commencé à me sentir mieux. Je me suis concentré sur la course et j’ai continué à attaquer sans le moindre problème jusqu’à l’arrivée. Désormais, je suis ici pour faire des kilomètres et, qui sait, tenter de décrocher l’une ou l’autre victoire d’étape… »

 

Mathieu Serradori (Buggy SRT N°108 – 5ème) : ‘Une bonne spéciale. Demain on attaque ’

« Ce fut une très bonne étape pour nous. Ma position de départ ne m’a pas facilité la vie, mais c’est la course… On était sur un très bon rythme et avions dépassé beaucoup de  voitures lorsque à 100 km de l’arrivée, nous avons butté sur les Kamaz qui étaient impossibles à dépasser. Fabian, mon copilote a fait un excellent boulot en navigation. Demain on attaque. Nous avons découvert le souci de nos ennuis d’hier. Le moteur se mettait en sécurité et surconsommait. Nous avons pu rétablir la bonne configuration… »

 


SILK-WAY-RALLY-2018-Le KAMAZ N°301 de Eduard NIKOLAEV

Camions : Kamaz reçu 6 sur 6

 

Au lendemain d’une journée en demi-teinte, émaillé d’une multitude de petits soucis, le Team Kamaz-Master s’est mis en ordre de marche.

Et si Andrei Karginov qui conduit le Kamaz-Master N°309, signe le scratch du jour devant ses équipiers Sotnikov et Nikolaev, ce dernier, victime d’un bris de roue à 20 km de l’arrivée, Mardeev, Shibalov et Kupriyanov complètent un impressionnant tir groupé du constructeur Russe.

Au général, Karginov ne pointe plus qu’à 1’47 de Sotnikov, ce qui nous promet également une belle explication entre équipiers, demain lundi pour le retour sur Astrakhan.

Mais après les ennuis de Martin Van Den Brink avec son Renault Mammoet N°304, toujours en train de réparer son train avant sur l’étape d’hier – il espère repartir mardi -, cette deuxième étape n’a épargné aucun des quatre équipes Biélorusses du Team MAZ Sport Auto.

Tandis que Vitaly Muryliou renonçait à prendre le départ suite à des problèmes moteur, tour à tour, Vishneuski (moteur), Vasilievskiy (embourbé) et Viazovich (turbo), accumulèrent les soucis…

Eduard Nikolaev (Kamaz-Master N°301 – 3ème) : ‘Je n’ai rien vu!’

« Nous avons effectué une très bonne spéciale. Notre rythme était très bon et tout se passait bien. Mais à vingt km de l’arrivée, nous roulions dans la poussière d’Airat (Mardeev) et j’avais la vue masquée. Subitement nous avons touché un mur en brique. La roue avant gauche a explosé. Nous avons mis dix minutes pour réparer. Sans cela, nous aurions sans doute remporté cette étape… »

 


SILK-WAY-2018-Le-TOYOTA-Hilux-OVERDRIVE-de-Nasser-AL-ATTYAH-et-de-Mathieu-BAUMEL

Demain : Etape 3 – ELISTA-ASTRAKHAN : « Retour vers le futur » – 475,38 km

 

Retour ce lundi 23 juillet sur Astrakhan pour le deuxième volet de l’étape marathon (475,38km, dont 332 de secteur sélectif) les deux tiers de la spéciale sont très rapides et deviennent moins roulantes que la veille en fin de secteur sélectif.

Au programme, pas mal de pilotage, mais toujours autant de travail en navigation, la moindre erreur du copilote pourrait couter cher.

Le premier ‘oasis’ d’assistance autorisé se situera au deux-tiers de la spéciale (CP2 : km 215,52).

Mais gare aux arrêts prolongés car le chrono ne sera pas arrêté. Attention également à la portion de 5 km hors-piste dans de la végétation (km 241,56) qui pourrait en piéger plus d’un…

 

 

SILK-WAY-2018-ELISTA-la-capitale-Mondiale-des-jeux-déchecs

LE SAVIEZ-VOUS ?

Elista placée sur l’échiquier

 

A l’arrivée à Elista, terme de l’étape marathon, les concurrents du SILK WAY RALLY 2018, ont pu s’imprégner de l’art de la stratégie en matière d’échecs.

Dirigée entre 1993 et 2010 par Kirsan Ilioumjinov, la République de Kalmoukie, vit au rythme de la passion de son dirigeant pour les échiquiers.

Ilioumjinov, également Président en exercice (depuis 1995) de la Fédération internationale des échecs (FIDE) a fait de sa capitale Elista, un nom devenue la capitale de l’Olympiade des échecs.

Pour la circonstance, la ville fit ériger le complexe City-Chess, entièrement dédié aux échecs. En plus du luxueux Palais des Echecs, où se déroulaient les matchs des Olympiades, on y trouve également un musée à la gloire des échecs, dans lequel se trouve la collection personnelle du grand joueur d’échecs soviétique Mikhaïl Tal.

Et comme si cela ne suffisait pas, les échecs font également partie du programme scolaire officielle dans l’ensemble de République de Kalmoukie!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : DPPI- Sonja Vietto RAMUS et AUTONEWSINFO

 

 

Rallye-Raid Silk Way Rallye

About Author

gilles