AL ATTYAH-BAUMEL ET LEUR TOYOTA HILUX, VISENT LA VICTOIRE AU SILK WAY RALLY À MOSCOU

 

SILK-WAY RALLY 2018-Pendant les reconnaissances

 

 

Nasser Saleh Al-Attiyah, le brillant pilote Qatari d’Overdrive Racing, tentera cette année de remporter sa première victoire au Silk Way Rally, navigué par son habituel et fidèle Matthieu Baumel, son copilote Français, et dont le départ sera donné d’Astrakhan, sur les bords de la mer Caspienne, en fin de semaine, ce samedi 21 juillet 2018.

Al-Attiyah conduit un Toyota Hilux préparé chez Overdrive, la société Belge spécialisée dans la préparation de voitures de rallyes-raid, avec le soutien de Red Bull, de la Fédération Qatarienne, d’Ooredoo Qatar et de Toyota GAZOO Racing et il participe à l’événement organisé en Russie, pour la dixième année.

Le Qatari vise également une première victoire pour le constructeur Japonais lors de l’un des plus grands rallyes-raid au monde, avec un riche palmarès, où les anciens vainqueurs se nomment…  Carlos Sainz, Jean-Louis Schlesser ou Cyril Despres, le gagnant du Silk Way lors des deux dernières années au volant de son Peugeot 3008 DKR.

 


RALLYE-du-QATAR 2018 – Le TOYOTA Hilux d’AL-ATTYAH-BAUMEL

 

Après quelques résultats décevants en Coupe du Monde FIA ​​des Rallyes Tout Terrain depuis le début de la saison, qui rendaient mathématiquement impossible au Qatari de conserver son titre en 2018, il a donc décidé de se concentrer sur les préparatifs de l’épreuve du Silk Way et Al-Attiyah est confiant qu’il peut y décrocher une première victoire.

Rencontré à Astrakhan, superbe ville du sud Russie sur les bords de la mer Caspienne, Nasser nous explique:

«  J’apprécie vraiment le format des longs rallye-raid et la cible au Silk Way est naturellement d’y remporter la victoire pure et simple sur des étapes qui seront nouvelles. »

Et l’ancien double vainqueur du Dakar, second de cette épreuve Russe, devancé par Carlos Sainz en 2010, son seul podium au Silk Way Rally jusqu’ici, poursuit:

« Matthieu et moi avons fixé comme objectif de gagner et je sais que nous avons la voiture capable de décrocher la victoire face à une forte opposition. »

Mathieu Baumel enchaîne:

« Nous n’avons pas été en mesure de tester depuis le rallye du Kazakhstan. Nous commençons le Silk Way Rally avec quelques nouveaux composants techniques sur la voiture et un nouveau moteur et nous allons le tester ce jeudi, avant le départ de la course, près d’Astrakhan. La course est importante, mais le plus important est avant tout de bien préparer la voiture. »

Il poursuit et précise :

« Cette course en Russie sera très intéressante et stimulante. Les quatre jours autour d’Astrakhan seront un peu difficiles pour la navigation et la conduite sur les petites dunes avec de la végétation et un mélange de pistes rapides et sableuses. Ce ne sera pas facile et nous aurons besoin d’une bonne stratégie pour combler nos lacunes au cours des quatre premiers jours. »

Mathieu indique encore :

« Ensuite, nous avons trois jours pour remonter vers Moscou et nous devrons regarder la météo. Nous avons vu à la finale de la Coupe du Monde combien la pluie était lourde! Si nous recevons beaucoup de boue, ce sera très difficile et je suis sûr que nous nous préparons à un rallye vraiment très difficile si la météo devenait capricieuse. »

Et Mathieu Baumel, conclut:

«  De toute façon, Notre seul objectif est la victoire. Et, nous sommes prêts! »

 

 

Le Silk Way Rally a eu lieu pour la toute première fois entre Kazan en Russie et Achgabat au Turkménistan en 2009 et a ensuite été basé en Russie entre 2010 et 2013.

Les officiels du Rallye, ont ensuite proposé un parcours entre Moscou et Pékin – via Astana au Kazakhstan – en 2016 et l’édition de l’année dernière a commencé à Moscou et s’est achevée à Xi’an, en Chine.

Cette année, les organisateurs du rallye ont été contraints de modifier le parcours original pour l’édition 2018, lesquels avaient initialement prévu et programmé l’événement pour commencer à Xi’an et se prolonger sur une période de deux semaines pour se terminer à Moscou.

Des problèmes logistiques, ont finalement forcé un changement spectaculaire de l’itinéraire en juin.

L’épreuve 2018 se déroulant essentiellement sur un parcours Russe, entre Astrakhan et la place Rouge à Moscou, l’arrivée ayant lieu aux pieds du Kremlin.

Et ce après de superbes spéciales à travers le désert de Kalmykia, déjà empruntées en 2013.

Les contrôles administratifs et techniques auront lieu à Astrakhan en Russie ces 19 et 20 juillet

La première étape sera une étape en boucle dans le désert de Takyr autour d’Astrakhan le 21 juillet et les concurrents se lanceront le lendemain dans une étape Marathon sans assistance vers la ville d’Elista le 22 juillet.

La course retourne ensuite à Astrakhan dans la seconde moitié du Marathon le 23 juillet, avant que les pilotes n’attaquent une deuxième boucle autour d’Astrakhan dans le désert de Takyr le 24 juillet.

 

SILK-WAY-2016-Vladimir POUTINE avec le Directeur de l’Organisation du Silk-Way Rally, Vladimir CHAGIN

 

Le Silk Way Rally entamera alors son parcours vers la capitale Russe avec une cinquième étape à grande vitesse sur des pistes rapides entre Astrakhan et Volgograd, le 25 juillet et l’avant-dernière section en direction de Lipetsk, le 26 juillet.

La phase finale le dernier jour étant caractérisée par une navigation difficile, se déroulant entre Lipetsk et Moscou avant l’arrivée solennelle sur la Place Rouge, le 27 juillet, où les officiels de la course espèrent que le Président Russe Vladimir Poutine, déjà venu sur l’épreuve par le passé, sera à nouveau présent!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: Philippe JANSSENS et DPPI

 

2018-  Le TOYOTA Hilux de NASSER AL ATTYAH et de MATHIEU BAUMEL

 

 

Rallye-Raid Silk Way Rallye

About Author

gilles