PARI RÉUSSI POUR MILORACING ET DÉFI PERFORMANCE AUX 25 H DE SPA EN FUNCUP

 

 

 

 

 

Alors que la France et la Belgique étaient sur le point de s’affronter lors de l’une des deux demi-finales du mondial de foot, c’est une entente franco-belge que l’on retrouve sur le circuit de Spa Francorchamps pour la 21ème édition des 25 heures de Spa, qui se déroulait les 6 et 7 juillet 2018.

Le Team Français Défi Performance de François Gremy et le Team belge Miloracing de Christophe Nivarlet s’étaient rapprochés pour la plus longue course au monde.

Transfert de pilote et de voiture entre les deux teams! Julien Ménard du trio Ménard-Susanna -Amand,

quadruple Champion de France, chez Défi Performance de 2013 à 2016 et actuellement 3ème du classement du Championnat de France sur la 413 du team Défi Performance, roulan sur la 280 du team Miloracing et sur la 356, bi-place du même team, soit 50 heures de roulage à partager avec les pilotes Kévin Balthazar, Christophe Nivarlet, Lorenzo Donniacuo et les frères Caprasse, Kévin et Fred.

 

La 280 sur la prégrille avec Julien Ménard

 

La 163 du Team Défi Performance complètement relookée pour l’occasion est mise à disposition (compte tenu de sa fiabilité et de sa préparation au top) du Team Miloracing pour que le quatuor Romain Ickx, Alexis Van de Poele, Robin Greenhalgh et Rodolphe Collinet, puisse rouler avec les huit autres Cox, engagées par le Team Miloracing.

 

La 163 avec Romain Ickx

 

Au sein du team Défi Performance, la 60 aux couleurs du champagne GASMAR,  du site Autonewsinfo et de Patrigel, est constituée de quatre pilotes venus rouler et découvrir la Funcup sous les couleurs de MJC Racing (association qui remercie au passage tous ses sponsors Nantais), Mathieu Pontais, John Boureau, Christophe Malo et François Giffard.

 

L’équipage 60 MJC racing

 

Dès le mercredi soir, les deux équipes sont arrivées sur la piste Ardennaise pour installer leurs infrastructures. Alors que le Team Défi Performance est dans le stand F1 numéro 28, juste à côté du stand de la Porsche 919 Evo qui a battu dernièrement le record et de Spa et du Nürburgring, le Team Miloracing, se trouve, lui, dans les anciens stands qui surplombent le raidillon.

 

PORSCHE 919 EVO 2018 – La Porsche 919 Hybrid Evo une vraie bête de course et de records-© Manfred GIET.j

 

Vendredi, les 105 Cox sont réunies à la source pour une photo de famille aérienne avec le motif 25H reproduit par les VW d’antan!

Les essais Chronos du vendredi se déroulent sans problème pour les différents équipages qu’ils soient novices ou aguerris dans cette discipline.

Sur le plateau des 105 Cox présentes, on retrouve sur la grille de départ la 280 (Socardenne By Milo) P8, la 356 (356 by Milo) et la 149 (Cazimir by Milo), respectivement P28 et P30, la 289 (289 by Milo) et la 500 (Pyrat by Milo) pointant P37 et P39, la 60 (Défi Perfo) P52 et la 163 (Défi Performance/163 by Milo) P58 juste derrière la 342 (Monster by Milo) P56. Pour fermer la marche la 380 (Fun4Y by Milo) est P65 et la 304 (Sotraplan by Milo) est P73.

13h50, la surpuissante Porsche 919 Evo, entre en piste et effectue plusieurs tours de démonstration, avec à son volant le pilote Suisse Neel Jani, auteur du record en avril dernier ici sur le tracé Spadois

 

Les pilotes de la 60 sur la prégrille

 

14h30, les pilotes sont en place dans leurs Cox pour passer au « refuelling » comme disent nos amis Belges, avant d’effectuer un tour de circuit de façon à venir se positionner sur la grille de départ.

La grille des 25 Heures de Spa, c’est un moment exceptionnel, pas un mètre carré de bitume libre! Chacun prend en photo sa Cox, ses amis pilotes, les enfants, ou les pilotes comme Jacky Ickx venu encourager son fils Romain qui rappelons le, roule sur la 163 du Team Défi Performance.

 

Jacky Ickx devant la 163 du team Défi Performance

 

15h50, la piste est évacuée, la tension monte! Les moteurs sont mis en route, les 80 Cox présentes dans la descente, entre la source et le raidillon démarrent alors que les 25 bi-places présentes sur la grille de départ F1 attendent quelques secondes pour prendre également le départ.

 

La prégrille des 25 heures

 

16h00, le départ lancé est donné pour les 105 Cox. Le premier tour se passe sans problème.

 


105 Cox dans-le-raidillon

 

17h30, premier safety-car suite à une sortie dans le raidillon, 17h59, deuxième safety-car suite à une sortie au niveau de la chicane (ancien arrêt de bus) avant la ligne droite des stands!

 

La 60 dans le haut du raidillon

 

19h02, la 60 rentre aux stands pour la deuxième fois, l’échange de pilotes se passe sans problème mais la 60 perd quelques secondes, la radio de François Giffard n’étant pas correctement rebranchée et les mécanos réparent rapidement la carrosserie en bas de l’aile droite suite à un petit contact en course !

 

2ème-relais-de-la-60

 

Quatre heures de course se sont écoulées, la 280 est P12 et la 163 est P13 suite à une remontée de 45 places, alors que la 60 a perdu treize places.

 

La 280 dans le raidillon au coucher du soleil

 

22h04, 6ème safety-car et abandon de la Cox 44 alors en tête du Championnat Belge!

 

feu d’artifice au-dessus du raidillon

 

23h00, le traditionnel feu d’artifice des 25 heures de Spa se déroule lui aussi sous le 7ème safety-car, neutralisation de la course pendant plus de trente minutes suite à un accrochage entre 4 Cox

 

 le raidillon la nuit

Le raidillon la nuit

 

23h17, Julien Ménard rentre aux stands pour passer la 280 à l’un de ses coéquipiers, minuit sonne, la 280 est P5 et la 163 du team Défi Performance est P11. La 60 est P52, seulement une place perdue depuis le début de la course, belle prestation des quatre néophytes et amis pilotes.

Minuit trente, double relais pour Mathieu Pontais alors en forme avec des chronos honorables en 3’’02 pour une première participation en Funcup. Les 25 heures sont une aventure humaine et très sportive!

La nuit est bien entamée, rédacteur et photographe du team Défi Performance partent se reposer…

Au doux son de la 4 et de la 5 passées par toutes les Cox dans la descente après la source, chacun s’endort tranquillement.

6h00, au lever du jour, le soleil fait timidement son apparition au-dessus du tracé Spadois et les hostilités se poursuivent pour les Cox encore présentent sur la piste.

8h10, la 60 est au stand, les mécanos du team Défi Performance la rentrent en marche arrière (interdiction dans le règlement de la rentrer en marche avant) et changent les pneus. Opération nécessaire après 12 heures de course alors que les plaquettes feront les 25 heures sans problème!

8h58, énième safety-car, la 160 du Team Sarthois Zosh a tapé fort dans le raidillon, le pilote Maxime Robin, est indemne mais la Cox est détruite

9h14, re-start pour tous les concurrents.

Côté classement, la 60 est P54 alors que Julien Ménard et ses coéquipiers sur les 280 et 356 du team Miloracing continuent leur remontée, la 280 est P2 avec un tour de retard et la 356 est P1 des biplaces et P38 au général.

9h30, nouveau safety-car suite à une grosse sortie dans les Combes, il semblerait que certains teams tirent trop sur les pneus, et certaines Cox sont donc à la limite de l’adhérence!

11h00, le safety-car est à nouveau déployé. La 60 est P53, la 280 est toujours P2 et la 356 alors P3 des bi- places en profite pour rentrer car un bruit suspect est présent, avec une légère vibration en roulage. Tout est contrôlé la bi-place peut repartir.

12h32, nouveau safety-car suite à la sortie de la 192 juste après les Combes.

Les Positions  commencent à se figer, la 60 des quatre copains Nantais est P50.

 

La-60-dans-la-chicane.

 

Côté Miloracing, la 280 sur laquelle roule Julien Ménard est toujours P2 à onze minutes de la tête de course et la 356 est P3 des bi-places.

 

La 356 dans la courbe Campus

 

14h30, la fin de course approche, les pilotes de la 60 attendent l’arrivée avec impatience alors que la 304 passe devant eux … sur la dépanneuse!

Chez Défi Performance, les relais ont été orchestrés sans faille par Francis depuis le départ, mais malheureusement, il faudra néanmoins faire un relais supplémentaire pour à peine une demi-heure d’essence! La 60 est alors P45 lors de son avant dernier relais à 15h09.

15h38, les différents Teams commencent à préparer et ranger toute leur infrastructure alors que d’autres sont devant les écrans des paddocks pour suivre en parallèle, les 25 heures de Spa et le Grand Prix F1 d’Angleterre.

 

F1-et-25-heures-de-Spa-sur-les-écrans

 

16h19, la 163 passe devant le stand Défi Performance complètement en crabe, train arrière touché! Le pilote rejoint le stand Miloracing tant bien que mal. Après une rapide réparation des mécanos du team Miloracing, la 163 repart pour franchir le drapeau à damier quelques minutes plus tard.

 

Funcup 25 H de SPA 2018- Victoire pour la 277 du Team Belge-Allure-Photo-Daniel-NAULY

 

17h00, le drapeau à damier est présenté sur la ligne droite des stands F1, c’est la 277 de chez Allure Team avec l’équipage Bollen-Mondron-Debrus-Kluyskens-Bouvy qui l’emporte devant la 291 de chez Comtoyou Racing alors que la 280 et la bi-place 356 du team Miloracing sur lesquelles a roulé pour l’occasion le quadruple Champion de France, Julien Ménard du team Défi Performance, terminent toutes les deux sur la troisième marche de leur podium respectif, la 163 du team Défi Performance avec Romain Ickx termine P58 alors que la 60 du quatuor Nantais termine P46 !

A noter que le team Miloracing décrocher la deuxième marche du podium bi-place avec la 342 aux couleurs de Monster.

Pari réussi pour l’entente Franco-Belge, Cox et Pilotes sur les podiums de cette 21ème édition des 25 Heures de Spa-Francorchamps!

Prochaine course pour Défi Performance au Castellet début septembre avec six Cox engagées pour la 5ème épreuve du Championnat de France.

 

La nouvelle venue de chez Défi

 

Vous souhaitez rouler en Funcup entre amis, en famille, contactez François Gremy au 06 84 75 87 25 pour les deux dernières courses à Ledenon et Nogaro.

A noter une nouvelle venue chez Défi Performance, la bi-place 337 sous ses lignes charmantes roses, noires, blanches et grises !

 

 

Texte : Thomas BERGER

Photos : Thomas et Gaston BERGER

 

 

Fun Cup

About Author

gilles