MOTOGP 2018 AU SACHSENRING : LA FOLLE JOURNÉE DU MATADOR MARC MARQUEZ

 

 

MARQUEZ ROI DU MONDE?

 

Sur le papier, et même dans le marbre des GP, Marc Marquez est le ‘ ROI LION’ du Sachsenring avec la bagatelle de … 8 pole et de 8 victoires d’affilée!

Enfin pas tout à fait LE ROI, puisque c’est probablement la dernière fois que  l’on roule sur ce circuit et Agostini, dont le surnom depuis des décennies est justement ‘ LE ROI AGO’  y a gagné dix fois!

Et cette année, Marquez est clairement derrière d’autres stars durant le week end, s’obstinant à rouler en gomme dure à l’avant, il a probablement raison, même s’il a chuté, une très belle glissade totalement maîtrisée, où … il ne lâche pas son guidon!

 

MAÎTRISE D’ENFER

 

Car, c’était impensable avant la pole, les Ducati sont ultra performantes sur ce circuit petit et sinueux, et plusieurs Ducati, en particulier, celle de Lorenzo et Petrucci.

 

LORENZO RESTE ULTRA DANGEREUX

 

Les Yamaha en revanche, ne sont jamais loin mais on sent bien qu’elles ne sont pas dans le coup, les nouveaux réglages électroniques promis n’ont pas encore été livrés!!!

 

ROSSI ESPERE JUSTE RESTER DEUX AU GENERAL

 

Donc on arrive sur la pole avec des Ducati impériales et un Iannone déchaîné comme d’habitude, sa façon de dire m… à Suzuki qui le jette en fin d’année.

Bref, pour LE ROI Marquez, c’était pas du tout cuit!

Soyons clairs, la pole était même mission impossible.

Mais c’est Marquez…

Qui commence, comme tout le week end, par un cinquième temps, et qui ira jusqu’à la dixième position. Lorenzo, Petrucci, Iannone, caracolent alors encore en tête…

Et puis!!!

 

PETRUCCI RATE SA PREMIERE POLE DE 25 MILLIEMES DE SECONDE

 

Et puis Petrucci fait un superbe chrono et pense qu’il va décrocher le premier pompon de sa carrière en MotoGP.

Mais c’est dans les deux derniers tours que MarcMarquez va redevenir le petit diable.

Avant dernier tour, il est à quelques millièmes de Petrucci, deuxième chrono donc, et avec une magnifique « Salvada », la figure de récupération qu’il est le seul à faire, quand il perd l’avant en appui sur le genou et le coude droit!

Dernier tour, nouvelle erreur, il se rattrape mais arrive…  à coller 25 millièmes de seconde à Petrucci, LE ROI Marc Marquez prend donc sa neuvième pole d’affilé sur ce circuit!

GÉANT!  Performance qui nous autorise à le nomme LE ROI

Cela dit, il est en première ligne avec Petrucci et Lorenzo, Lorenzo qui partira évidemment en tête, en holeshot, et Marquez devra vite évaluer s’il le suit et s’il le passe.

Mais ce qui est sûr, c’est que les points au classement général vont être terrifiants à aller chercher.

Et, les Yamaha?

Vinales et Rossi encadrent Dovizioso en deuxième ligne, quant à Johann Zarco, week end d’enfer de bout en bout, il a du passer par Q1 où il ne s’est pas qualifié et il partira quatorze sur la grille!

Franchement décevant le Français et cela depuis le GP de France…

Demain dimanche, évidemment guerre civile, où, une fois encore, le choix des pneumatiques  Michelin sera déterminant, et l’on sait que l’électronique des Ducati permet tout!

Résultats qualifs MotoGP en Allemagne 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/GER/MotoGP/Q2/QualifyingResults.pdf?v1_7ca3b9cd

 

MOTO2 : PASINI PASSE A TRAVERS UN RIDEAU DE STARS

 

Des stars qui, justement, tombent en rideau.

On sait que Bagnaia, Oliveira, Marquez et un peu plus loin Mir se font une guerre civile, or tout le monde va avoir un pépin… sauf Bagnaia!

A commencer par le jeune Français Fabio Quartararo, qui chute en début de séance, et qui ne ressortira des stands que sept minutes avant la fin et terminera loin, dix huitième.

Donc ce coup-là pour faire podium, il faudra qu’il mange quinze pilotes, ce qui est impossible.

Marquez a terminé sept de ces qualifs, Oliveira presque aussi mal que Quartararo, quinzième, et ce sans chute, et il faut que Pasini et Marini, le demi-frère de Rossi prennent les deux meilleurs chronos et cela dès le début de la séance, pour laisser Bagnia partir en première ligne et marquer de gros points au général.

Bref séance un poil frustrante, qui ne laisse pas espérer les bastons dont on a envie.

Il y  en aura d’autres, mais c’est dommage que le pilote en tête au général parte avec autant d’atouts

Résultats qualifs Moto2 en Allemagne 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/GER/Moto2/QP/Classification.pdf?v1_70a27e73

 

MOTO3 : MARTIN ÉCRASE LA CONCURRENCE

 

Jorge Martin est le réel favori de cette cylindrée, d’ailleurs en 2019, titré ou pas, il roulera en Moto2 chez KTM avec Binder.

Mais on sait que depuis le début de l’année, de gros manques de chance et un jeune italien, Bezzecchi, qui roule sur KTM, découvert et couvé par Rossi, qui sait donc où il ira en 2021, lui ont fait des misères et que l’écart au général est faible, deux points entre Martin et Bezzecchi, quatorze entre Martin et son coéquipier Di Ginnantonio.

Or, le destin a changé son fusil d’épaule, Bezzecchi est allé au gravier en début de séance, Giannantonio ratant lui aussi sa qualif.

Bilan Martin décroche sa quinzième pole, Bezzecchi est sept à trois gros dixièmes, Canet cinq à juste trois dixièmes, Giannantonio dix à une demi seconde.

Comme Martin n’aura pas de gros adversaire en première grille, sauf peut-être Bastianini, il peut éventuellement filer en tête dès le départ, mais on sait qu’en Moto3, la grille ne signifie rien et qu’à priori, tout le monde se retrouvera en paquet dès le premier virage.

Mais la pole est évidemment un avantage moral, important sur un petit circuit très sinueux où l’attaque sera partout, il ya une seule petite ligne droite de 700 mètres.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS : MOTOGP

Résultats qualifs Moto3 en Allemagne 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/GER/Moto3/QP/Classification.pdf?v3_2c7ec824

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis