‘LE MANS CLASSIC’. UN WEEK END HISTORIQUE…

 

 

À partir de ce vendredi, samedi et dimanche, l’Histoire des 24 Heures du Mans et de l’Endurance se joue et se rejoue sur le tracé mythique du grand Circuit de la Sarthe.

Plus de 700 voitures et 1.000 pilotes seront au départ de la 9ème Édition du Mans Classic.

Parmi les nouveautés de cette année, signalons la Porsche Classic Race Le Mans, qui célèbre les 70 ans de la marque et ses iconiques voitures de sport et Les Global Endurance Legends.

 

LE MANS CLASSIC 2018 Photo Maxime CANAVESE

 

Les spectateurs pourront ainsi voir évoluer des machines symboles  des premières années  de l’épreuve (1923) jusqu’aux années 2000.

Au volant de ces ‘’objets d’art de la course’’, tous des passionnés, des gentlemen, des amateurs, ou encore des pilotes professionnels, dont dix anciens vainqueurs des 24 Heures du Mans, ou encore Sébastien Loeb, second des 24 Heures du Mans en 2006 au volant d’une Pescarolo et invité samedi, ainsi que Pierre Fillon, l’actuel Président de l’ACO, ou encoret Richard Mille, Président, lui, de la Commission Endurance de la FIA.

 

 

Depuis 2002, tous les deux ans, les 24 Heures et Le Mans Classic, épreuve qui se déroule chaque année paire, permettent de vivre la course, au présent et au passé, pour le plus grand plaisir des passionnés d’Endurance.

Quand l’histoire contemporaine et l’Histoire se succèdent en quelques semaines sur le mythique circuit de 13, 626 km, des centaines de milliers de spectateurs assistent à ces deux événements phares, qui célèbrent machines et pilotes.

 

 

Ce week-end, quelques semaines après la première victoire de Toyota aux 24 Heures du Mans 2018, après vingt tentatives du constructeur Japonais, la 9ème édition du Mans Classic, épreuve créée en 2002 à l’initiative de l’ACO et de Peter Auto, salue les 40 ans de la victoire d’Alpine, les 70 ans de la première Porsche, la 356, mais aussi le vingt-cinquième anniversaire du triplé des Peugeot 905, les cinquante de Ligier, de la Ferrari 365 GTB/4 Daytona et de la BMW 2002, entre autres festivités.

Bref, de quoi illuminer cette Édition du Mans Classic !

En 2018, deux nouveautés intègrent le déroulé exceptionnel du Mans Classic, avec la course Porsche Classic race Le Mans et les Global Endurance Legends, qui permettront de revoir les Peugeot 908, Audi R8, Saleen, ou McLaren F1 GTR, des bolides qui ont marqué l’Endurance durant les années 1990-2000.

 

LE-MANS-CLASSIC-2018 PORSCHE 555 Type JAMES DEAN Photo Antoine SEYLER

 

En 24 heures et plus, la compétition ou les compétitions ne manqueront pas avec les 6 plateaux du Mans Classic (répartis de 1923 à 1981), les Group C Racing, ou encore le Jaguar Classic Endurance assureront le spectacle en piste, de jour comme de nuit.

Hors piste, l’ambiance est tout aussi festive avec un cinéma ‘’plein air’’, un drive in, Le Mans Héritage Club, la vente aux enchères Artcurial, le Village, la présence de nombreux Clubs.

 

LE MANS CLASSIC 2018 L’ALPINE RENAULT de Loïc DUVAL.

 

Au volant de tous ces modèles de prestige, le public s’enthousiasmera pour des pilotes  illustres comme ces dix vainqueurs aux 24 Heures du Mans :Derek Bell (qui évoluera sur une Porsche 917 LH 1969), Romain Dumas (Porsche 917 1969), Loïc Duval (Alpine Renault A210 1967), Jan Lammers (Austin Healey 3000 MkII 1962), Gérard Larrousse (Porsche 911 ST 1970), Klaus Ludwig (Porsche 930 Gr IV 1978), Jochen Mass (Porsche 356 et 911), Stéphane Ortelli (Porsche 904 Carrera GTS 1964), Henri Pescarolo (Inaltera Le Mans 1976) et Marco Werner (Lotus Mark IX 1955, Maserati Tipo 63 Birdcage 1963, Lola T212 FVC 1971 et Porsche 962C 1990).

 

LE-MANS-CLASSIC-INALTERA de 1976- Photo Thierry COULIBALY-

 

Présents aussi,des pilotes de Formule 1, tels René Arnoux (BMW M1 Procar 1979), Paul Belmondo (Porsche 935 1981) et Jacques Laffite (Lola T70 Mk III 1966), mais aussi, Jean Ragnotti (Alpine Renault M65 1965), Alain Serpaggi (Alpine A443 1978).

En bord de piste, plus précisément au virage de Mulsanne, parmi les commissaires postés à cet endroit, officiera Eduardo Freitas, d’ordinaire Directeur d’épreuves sur le Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA dont les 24 Heures du Mans.

 

EXPOSITION GULF aux 24 HEURES du MANS 2018 au Musée

 

Rappelons que durant ces trois jours de fête, le public peut profiter d’une halte au Musée des 24 Heures, à l’entrée du circuit, pour notamment admirer l’exposition temporaire ‘’Blue and Orange Gulf ’’, consacrée à l’équipe de John Wyer.

(horaires : 9 h/22 h le samedi et 9 h/19 h le dimanche).

 

24-Heures-du-Mans-2018-La Mirage, première voiture étudiée par John Wyer sous les couleurs Gulf-Photo-Patrick-MARTINOLI

 

Pour les adeptes du karting, ou pour ceux qui souhaiteraient découvrir la discipline et s’amuser, les 2 pistes sont ouvertes exceptionnellement : samedi, le CIK: de 13h30 à 19h00 et Alain Prost : de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h00 ; le dimanche, Alain Prost (kart 270cc) : de 13h30 à 19h00.

À noter que selon de bonnes rumeurs… Sébastien Loeb, Romain Dumas et Loïc Duval pourraient bien venir y boucler quelques tours !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI et Maxime CANAVESE

QUELQUES BELLES D’ANTAN

 


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE

 


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE


LE-MANS-CLASSIC-2018-Photo-Maxime-CANAVESE

 

Le MANS CLASSIC

About Author

gilles