YAMAHA STAR DE « WHEELS AND WAVES », ALOHA!

 

 

« Wheels and Waves », traduction « Des Roues et des Vagues », déjà quand ton festival a un nom en angliche ça sent un peu les mecs qui se la pètent, c’est en effet un festival très branché avec les motos qui vont bien avec.

On n’est plus dans le style Classic qui fait florès mais bien dans un autre concept de vie.

Les prépas moto et les surfeurs, ça fait un mélange assez détonnant (et assez déconnant, j’y ai assisté à des fêtes démentielles l’an dernier).

Un surfeur, c’est un « Aloha Spirit », un mec toujours prêt à donner sans intention de recevoir, un mec cool, positif, en fait, qui regarde la mer pendant des heures avant de sentir l’esprit qui le pousse à se mettre à l’eau parce que la Mother Wave va arriver…

 

ALOHA VU À HAWAÏ

 

« Aloha » du côté d’Hawaï, c’est aimer… On ne cherche pas à refaire le monde mais on se fait le sien propre.

L’univers de ce festival qui se tient à Biarritz est large, la ville et son hôtel le plus fameux ont reçu toutes les têtes couronnées du monde entier, il y a aussi une fiesta qui se déchaîne à plusieurs occasions chaque année, il ya les plages et les vagues philosophales…

Et puis il ya les faux branchés,  ceux qui suivent la mode avec leurs casquettes pourries et leurs barbes dégueulasses qui s’autoproclament « hipsters », mon fils en a une magnifique définition, «  C’est un mec qui dépense une fortune pour avoir l’air précaire »

Mais les faux hipsters on s’en fout, même si la ville en est pleine, le festival, lui est un vrai lieu de rencontres très inhabituelles.

Yamaha est très fidèle à ce rendez vous et l’anime copieusement avec des engins tout à fait dans cet esprit « Aloha »

Ce mois de juin, on a du mal à s’en souvenir, la France est aujourd’hui une fournaise, il a plu à seaux sur le pays basque, et l’organisation du festival s’est mise à l’abri des éléments et de la boue  sous la halle d’Iraty.

 

CASQUE MAMA CUSTOM

 

Sur le stand Yamaha, des motos à profusion, une boutique Faster Sons, un carré Mama Customs (customisation de casques) et des partenaires officiels REV’IT et Nexx Helmets.

 

BACK TO THE FUTURE

 

« Back to the Future«  regroupait six projets internationaux autour de la XSR700.

Le modèle Sport Heritage est idéal pour un dessin  rétro-futuriste.

Le collectif féminin italien Miss Biker a présenté une XSR700 évoquant une maquette de cuirassé de la classe Yamato !

 

MISS BIKER

 

Ton Up Garage est venu du Portugal avec la machine Outrun, hommage réussi aux fameuses arcades des années 80.

 

TON UP GARAGE

 

Des courbes à la serpe, des couleurs vives, un style qui rappelle les voitures rapides de ces années-là…

Le French Atelier s’est distingué avec une version rétro de la XSR700, The Bull Noir.

 

FRENCH ATELIER

 

Une métamorphose rendue possible grâce à un cadre modifié, fourche raccourcie, feux à LED, écran à LCD remplaçant les rétroviseurs, réservoir cubique et flasque de roues en plexiglas…

L’Espagnol Russell Motorcycles a repris les couleurs Gauloise de 1989 pour habiller sa XSR700, la Résilience.

Yamaha Klein venait d’Allemagne avec sa  XSR700 Bantam Racer.

Les Pays-Bas ont été représentés par Ironwood Motorcycles. Leur XSR700 baptisée Chronos Joyride mélange habilement des courbes classiques à des éléments modernes.

 

IRONWOOD

Yamaha et Deus Ex Machina font équipe

 

Le Deus Swank Rally s’est passé dans la boue, vu le temps…

Alexandre Kowalski, Directeur Compétition des équipes officielles Yamaha Rally et Enduro, y est allé de bon coeur, au guidon de la Yamaha Yard Built Deus Ex Machina XSR900 Swank Rally.

Un peu plus haut, sur les hauteurs, les machines Yard Built se confrontaient avec des homologues de marques concurrentes lors des sprints Punk’s Peak et des courses El Rollo sur anneau en terre.

 

 

Oui, je vous l’ai dit, Wheels and Waves, c’est branché !

Et Yamaha adore ces concours de design, c’est un aspect peu connu des références de la marque, mais qui prouve que laisser le champ libre aux créateurs est une sorte d’ouverture d’esprit devenue rare à notre époque, quel qu’en soit le domaine d’ailleurs…

Aloha! 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Constructeur, Hawaï Hideways et Mama Custom

Moto Divers

About Author

jeanlouis