MOTOGP 2018 : LE PODIUM DE BARCELONE, 20 TITRES MONDIAUX AU TOTAL !

 

MARQUEZ EL CONQUISTADOR

 

Oui, cette saison 2018 est vraiment totalement sublime.

On a d’abord cru que Marquez allait emmener le truc sur des scores record, puis il y a eu cette chute au Mugello, le doublé de Lorenzo au Mugello et à Barcelone…

 

LORENZO, DEUX VICTOIRES COLOSSALES D’AFFILÉE

 

Bref, même si Marquez commence à réfléchir à une stratégie de « containment » de Lorenzo, et de Rossi d’ailleurs, on a déjà couru sept GP (sur dix neuf au total) et celui qui annonce aujourd’hui un vrai pronostic est un vrai devin.

 

ROSSI L’IMMENSE DÉJA DANS LA LEGENDE

 

Quelques chiffres circulent, qui témoignent que l’affrontement au sommet arrive petit à petit, par exemple celui-ci.

Depuis le début de saison, 75% des tours en tête ont été bouclés par Marquez ou Lorenzo !

 

L’AFFRONTEMENT AU SOMMET NE DATE PAS D’HIER!

 

Et puis il ya ce podium de Barcelone, absolument démentiel, avec 20 titres mondiaux (Rossi neuf, Marquez six, Lorenzo 5) dont 14 en MotoGP/500…

Il faut ajouter à ce nombre colossal de titres la coquette somme de 232 victoires !

Et 488 podiums !

 

IMAGE INIMAGINABLE IL YA SEULEMENT DEUX MOIS…

 

Hallucinant…pas d’autre mot!

Pour les victoires et les podiums, c’est un record absolu.

Pour ne nombre de titres sur le podium, pour trouver mieux,  il faut remonter à Brno, c’est un confrère italien qui a fait le calcul, on est en 1975 et Read et Agostini montent sur le podium des 500 avec 22 titres à eux deux…

1975 est d’ailleurs l’année du dernier titre d’Agostini.

On comprend que pour le public les résultats 2018 entreront sur les tablettes de marbre, car si Marquez est titré, il égalera Surtees et Read, se retrouvant sixième ex æquo au grand classement général depuis 1949, derrière Agostini (15 titres), Nieto (13), Rossi, Hailwood et Ubbiali (9).

 

SURTEES EST LE SEUL PILOTE CHAMPION DU MONDE DE F1 ET DE GP MOTO

 

Si Lorenzo est Champion du monde, il égalera Marquez, ce qui serait la formidable revanche dont il rêve depuis deux ans.

Plus une revanche terrible contre Ducati, étrange monde où l’on met tout en haut celui à qui on veut faire du mal…

Cela dit, Ducati se fout bien de qui gagne et qui est champion du monde sous sa couleur, ce qui leur importe c’est de gagner et de retrouver un deuxième titre en MotoGP après celui de Stoner.

Quand même, le sursaut de Lorenzo est juste phénoménal.

A Assen dimanche, ou bien la série s’arrête, le circuit est beaucoup moins favorable aux Ducati que le Mugello et Barcelone, ou elle continue et on va assister à un affrontement de titans…

Yeeeeees !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos: MotoGP/ Autonewsinfo

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis