LES ÉQUIPES G DRIVE ET TDS RACING EXCLUS DU CLASSEMENT DES 24 HEURES DU MANS!

 


Pesage 24 H du Mans 2018 ALPINE A 470 N°36 N LAPIERRE, P THIRIET, A NEGRATO photo Thierry COULIBALY.

 

Une bombe nous est parvenue ce lundi soir…

En effet l’ACO et la FIA nous ont fait part de l’exclusion du classement général final de la 82ème édition ses 24 Heures du Mans automobile des équipes, G-Drive Racing et TDS Racing, toutes les deux exclus des 24 Heures du Mans 2018

Précisons tout de même que la logistique des deux voitures est assurée par le même Team, TDS.

La N°26 du G-Drive, étant celle de l’équipage avec le Russe Roman Rusinov et les deux tricolores André Pizzitola et Jean-Eric Vergn.

Et la N°28 du TDS, celle que se partageaient les trois Français François Perodo, Loïc Duval et Mathieu Vaxivière.

Décision des délégués syndicaux n°74 pour  G-Drive Racing. Décision des délégués syndicaux n°75 – TDS Racing

Manquement à l’annexe A du Règlement technique de 2018 pour la LMP2.  Violation de l’article 2.1.1 des Règlements techniques pour 2018 pour la LMP2. Violation de l’article 12.1.1 du Code Sportif International.

EXPLICATIONS

Une irrégularité a été relevée par les contrôleurs techniques après l’arrivée de la course ce dimanche 17 juin 2018, laquelle concerne la tour de remplissage du carburant.

LE CONTRÔLE serait intervenu en fin de course après que l’ACO se soit rendu compte en visionnant des vidéos des arrêts-ravitaillement que le remplissage des reservoirs des deux voitures, allaient beaucoup plus vites que ceux des autres LMP2

Selon les informations qui nous sont parvenues en début de nuit, la non-conformité se situerait au niveau d une pièce dans le limiteur de carburant.

Pour être plus précis, il semble que le document présenté concerne un élément additionnel, lequel ne figurerait pas sur le dessin initial, qui a été inséré sur le restricteur à partir d’une valve jusqu’au cône du restricteur de flux de carburant du système de ravitaillement.

Apparement le Gain se situerait  entre 6 et 8 secondes par pit stop, soit 252 secondes. Soit 1 tour et demi sur les 24Heures!

Du coup, le classement final est modifié et c’est l’Alpine A470 de l’écurie Signatech-Alpine Matmut, la N°36 du trio formé des deux Français Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet, qu’épaulait le Brésilien André Negrao qui gagne la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans.

La deuxième place revenant à l’ORECA 07 de l’équipe Graff-SO24, la N°39 des tricolores Vincent Capillaire et Tristan Gommendy, associés tous deux au Suisse Jonathan Hirschi.

Le podium étant complété par la Ligier JS P217 du Team United Autosports, la N°32 de l’équipage avec le Colombien Juan-Pablo Montoya, du Suisse Hugo de Sadeleer et de l’Américain Will Owen.

Affaire à suivre car bien évidemment les deux équipes ont la possibilité de faire appel

Le concurrent qui alignait les deux voitures LMP2, a l’intention de faire appel de la décision et dispose de 96 heures pour confirmer son intention de le faire.

Les résultats des 24 Heures du Mans restent donc provisoires. 

Mais qu’il nous soit permis de rappeler que rarement les appels ont rendus un verdict différent concernant le non respect du règlement!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY

 

A suivre

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles