PORSCHE DOMINE LES CATÉGORIES GT PRO ET GT AM

 

 

On s’attendait à une lutte au couteau tiré, et on l’a. Les Porsche sont certes devant, mais la meute les poursuit et cela risque fort de durer toute la nuit et au-delà.

Début de course fort disputé, mais Porsche domine

Dès le départ lancé, les deux Porsche ‘historiques’ celles qui reprennent les décorations des monuments de l’histoire que sont la 917-20 ‘cochon rose’ de 1971 et la Rothmans des années 80 prennent la tête.

Mais la concurrence suit, en particulier la Ford 68 de Hand, Müller et Bourdais. Patrick

Pillet sur la 93 observe à distance ce qui se passe, tandis que la première Ferrari, la N°51 AF Corse, réussit à suivre et à pointer en 5ème place, après avoir remonté un à un les autres concurrents.

 

24 H du Mans 2018. PORSCHE 911 RSR N°92 Photo thierry COUIBALY

 

Au fur et à mesure des incidents de pistes, des diverses slow zones qui ne manquent pas d’apparaitre pour protéger le travail des commissaires de piste, des ravitaillements plus ou moins efficaces, les trois premiers, donc les Porsche 92 de Christensen, Estre et Vanthoor, et 91 de Lietz, Bruni et Makowiecki, et la Ford 68, échangent leur position.

Lorsque tombe la première heure, toutes les voitures ont ravitaillé et après une belle lutte, entre Bruni Estre, la Ford a pris la seconde position. Un peu plus loin, on trouve une Corvette sixième, une BMW septième tandis que les Aston Martin ferment la marche.

Mais tout ce petit monde reste dans la même minute.

Après 1h30 de course, la Ferrari de Calado, toujours cinquième, crève dans les Hunaudières et perd un tour.

 

 

La Ford 68 en profite pour prendre temporairement la tête à la faveur des ravitaillements. Mais du coup, on voit pointer en 5ème position, celle que l’on n’attendait pas, la BMW N° 82 de Farfus, Da Costa et Sims, et à seulement quatorze secondes de la tête.

Les positions étaient maintenues jusqu’au carillon de la seconde heure. Pour trouver la première Corvette, il fallait descendre à la 9ème place, derrière deux autres Ford.

La lutte américano-américaine semble tourner à l‘avantage des bleus de Ford. Mais la  plus rapide des Corvette jaune, n’avait que 30’’ de retard sur la Porsche de tête.

La troisième heure ne voyait rien évoluer de manière fondamentale, si ce n’est quelques voitures perdaient pied.

 

24-H-du-Mans-auto-2018-CORVETTE-C-7-R-N°64-photo-Thierry-COULIBALY

 

C’est le cas de la Corvette N° 64 de Gavin, Milner et Fässler, se voyait reléguée à quatre tours en raison du changement du fond plat!

Les deux Aston sont également reléguées à un tour, et se battent avec la Ferrari 51, mais elles, c’est un manque de performance qui occasionne ce tour de retard!!!

La quatrième heure permettait à la BMW  N° 81 de Tomczyc, Catsburg et Eng, d’occuper un long momentet à la surprise générale, la deuxième position tandis que celle de Farfus, Da Costa et Sims, plongeait au classement, suite à une intervention… sur la voiture au stand

 

24 H du Mans 2018 BMW N°81 Photo Thierry COULIBALY.

 

Mais la surprise, c’est tout de même de voir les Porsche reculer un peu au classement, car si la 92 se maintient en tête, la 93 et la 94 se retrouvent aux 6ème et 7ème places.

Mais ils sont treize encore dans le même tour…. Cela nous assurait une bataille furieuse en GT Pro, en cette future nuit mancelle!

La cinquième heure marquait le retour de Porsche. Car si la 92 de Christensen, Estre et Vanthoor, se maintenait encore et toujours dans sa position de tête, les 91 et 93 remontaient, elles, aux 3éme et 4ème places derrière la toujours surprenante BMW.

 

.24-H-du-Mans-auto-2018-FERRARI-488-Evo-N°52-photo-Thierry-COULIBALY

 

Selon les ravitaillements des voitures de tête, le nombre de GTE Pro restant dans le même tour varie de cinq positions, de la première Ferrari, la N° 52 de Vilander, Giovinazzi et Pipo Derani, à douze, de la moins bien placée des Porsche, celle de Dumas, Bernhardt et Müller.

La Ford N° 66 de Mücke, Pla et Johnson, a connu des ennuis et a perdu trois tours.

 

24-H-du-Mans-2018-PORSCHE-911-RSR-N°92-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Durant les deux heures suivantes, la Porsche 92 poursuit son festival et dispose à la fin de la 8ème heure de plus de  deux minutes d’avance sur… la Porsche 93 de Pillet, Tandy et Earl Bamber, bien remontée et qui venait de dépasser la BMW.

Et la quatrième voiture n’est autre qu’une Porsche, la 91.

En revanche tout va mal sur la 94, suite à une sortie de route alors qu’elle était remontée en 10ème place, les suspensions ne sont pas réparables…

 

24 H du mans 2018 PORSCHE 911 RSR N°94 Photo Thierry COULIBALY.

 

Derrière les Porsche et la BMW, seules dans le même tour, on pointait les Ford qui semble s’essouffler à vouloir poursuivre le rythme. La deuxième BMW est bien remontée, elle. La première Corvette apparat au huitième rang, au milieu des Ford…

La roue tourne…

Quant à Ferrari, c’est la débâcle puisque la 52 a perdu un tour et se retrouve dans le même tour que la 51. La 71 a perdu quatre tours et n’est plus dans le coup.

 

GTAM : Porsche aussi

24-H-du-Mans-2018-PORSCHE-911-RSR-N°-77-Photo-Thierry-COULIBALY

 

En GTAM, deux Porsche, les 77 et 56, se battent contre deux Ferrari, les 54 et 84.

Elles restent seules dans le même tour. La meilleure Aston Martin, celle de Dalla Lana, Lamy et Mathias Lauda est sortie de la route dans la courbe d’Indianapolis et n’en est, hélas malheureusement pas repartie…

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Thierry COULIBALY

 

24-H-du-Mans-2018-ASTON-MARTIN-VANTAGE-N°98-Photo-Thierry-COULIBALY

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles