ALONSO ET TOYOTA TOUJOURS EN TÈTE AU LEVER DU JOUR DEVANT LA VOITURE SOEUR

 


24-H-du-Mans-2018.-TOYOTA-TS-050-N°7-Photo-Thierry-COULIBALY

 

 

Au sortir de la nuit Sarthoise sans pluie, aussi fascinante que redoutée, la nuit – la période que redoutent tus les pilotes – a livré son verdict, àl’issue d’une multitude de faits de course et de multiples rebondissements en cascade! Lesqurls ont toutefiis épargnés les leaders, les Teals Toyota et Rebellion…

Au lever du jour au petit matin alors que la longue nuit s’effaçait, les deux Toyota en tète depuis le départ de l’épreuve samedi à 15 heures, occupent toujours le commandement de cette 82ème édition, la course la plus importante pour la firme Japonaise de toute son histoire en sport automobile!

 

24-H-du-Mans-2018-REBELLION-N°3-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

Ce dimanche matin, et au fil des heures, les deux TS050 Hybrid continuent de faire cavalier seules, leurs plus proches opposantes, les deux Rebellion R13,  pointant loin, … à 10 tours, la N°3 précédant la N°1

Ce dimanche, tour après tour, les deux bolides Nippons poursuivent leur lutte, les deux équipages, ne lâchant rien, absolument rien, en témoignent leurs chronos respectifs autour des 3’20-3’21, se marquant à la culotte au gré des relais et des arrêts aux stands!

 

24 H du Mans 2018. TOYOTA TS 050 N°7 Photo Thierry COULIBALY

 

Néanmoins au sortir de la longue nuit Mancelle qu’au pays du soleil levant, on nomme depuis plusieurs décennies ‘Le long, long jour’ , c’est la N°8, celle de l’Espagnol Fernando Alonso, du Suisse Sébastien Buemi et du Japonais Kazuki Nakajima, qui mène le duel, devançant la voiture -sœur, la N°7 du trio avec Mike Conway, Kamui Kobayashi et José-Maria Lopez, avec une avance qui varie entre treize et trente secondes, au gré des dépassements dans l’imposant trafic, au cœur de la bagarre, opposant cette fois les GT!

 


24 H du Mans 2018. REBELLION RT 3 N°1 Photo thierry COULIBALY

 

Derrière les deux Toyota, on pointe fort logiquement les deux Rebellion R13, respectivement classées pour la N°23 à dix tours et pour la 1, à onze tours.

 


24-H-du-Mans-2018.-BR-ENGINEERING-BR-1-N°11-Photo Thierry-COULIBALY

 

Toutes les autres LMP1, ont été soit victime d’un accident, c’est le cas pour l’Enso By Kolles et son pilote l’Autrichien Dominik Kraihamer qui peu avant minuit à détruit l’auto…

 

24 H du Mans 2018. GINETTA G60 LT P1 N°5 Photo Thierry COULIBALY

 

Tout comme l’une des BR1, la N°17 de l’équipe Russe SMP, soit comme l’autre BR1 SMP, la N°11, celle de l’ancien Champion d monde de F1, Jenson Button, retardé par des pépins mécaniques!  Tout comme les deux Ginetta les 5 et 6

 

 

-24-H-du-Mans-2018.-ORECA-07-N°26-Photo-thierry-COULIBALY-

 

Au cinquième rang, on retrouve la première des LMP2, l’Oreca 07 de l’équipe Russe G-Drive, que se partagent les deux Français Jean-Eric Vergne et André Pizzitola, associés a Russe Roman Rusinov, et qui concède treize tours à la Toyota N°8.

 

24-H-du-Mans-2018.-LIGIER-JSP-217-N°23-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Suivent la Ligier JSP 217 LMP2 de l’équipe Panis-Barthez du trio avec les deux tricolores Tim Buret et Julien Canal, qu’épaule l’ancien pilote de F1, le Britannique Will Stevens, sixième à quatorze tours.

 

24 H du Mans 2018. ALPINE A 470 N°36 Photo Thierry COULIBALY

 

Le podium provisoire de cette catégorie des LMP2 étant occupé par l’Alpine A 470 Signatech des Français Nicolas  Lapiere et Pierre Thiriet, renforcés par le rapide Brésilien André Negrao, longtemps seconde mais soudainement en pleine nuit, stoppée par un coupure moteur… qui inquiétait le staff technique…

Mais heureusement après trente bonnes secondes d’angoisse, Nivlas Laierre parvenait à remettre le moteur en route et à rejoindre son stand pour vérification..

Depuis l’alerte peu avant deux heures du matin, l’A 470 tourne comme une horloge!!!

 

24-H-du-mans-2018-PORSCHE-911-RSR-N°92-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

En LMGT/PRO, ce sont toujours les Porsche ‘officielles’ qui mènent cette catégorie, la N°92 de Kevin Estre, Laurens Vanthoor et Michael Christensen, devançant d’un tour, la 91 de Gianmaria Bruni, Richard Lietz et Frédéric Makowiecki.

 

24-H-du-Mans-2018.-FORD-GT-N°68-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

Derrière la troisième place est actuellement occupée également à un tour par l’une des quatre Ford du Chip Ganassi, la N° 68 de Sébastien Bourdais, Joey Hand et Dirk Muller

 

24-H-du-Mans-2018-PORSCHE-911-RSR-N°77-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Enfin en KLMG/AM, c’est également l’une des Porsche911 RSR, l’une des trois du Team de Patrick Dempsey, la N°77 de l’équipage formé de Julien Andlauer, Matt Campbrll et Christian Reid qui est en tète de cette catégorie.

 

-24-H-du-Mans-2018.-FERRARI-488-GTE-N°54-Photo-thierry-COULIBALY

24-H-du-Mans-2018.-FERRARI-488-GTE-N°85-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Devant deux Ferrari F488, la N°54 de l’écurie Spirit of Race de Giancarlo Fisichella, Thomas Flohr et Fransesco Castellacci et la 85 du Team Keating de Ben Keating, Jeroen Bleekemolen et Luca Stolz

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: Thierry COULIBALY

 

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles