ROAD TO LE MANS. NORMA ET LIGIER SE PARTAGENT LES DEUX VICTOIRES

 

Road-to-Le-Mans-2018-Troisième-place-de-la-Norma-n°3-dans-la-deuxième-course-Photo-Patrick-Martinoli.j

 

Explication sur cette épreuve Road to Le Mans.

Il s’agit d’une compétition réunissant les petits prototypes LMP3 et les GT3. Le but et l’objectif étant de préparer les futurs pilotes qui se destinent à l’endurance et ce dans le cadre des très prestigieuses 24 Heures du Mans, Road to Le Mans, étant l’étape phare de la Michelin Cup qui se dispute, elle dans le cadre du Championnat d’endurance Européen de l’ELMS

Rappelons que le Français Laurent Thomas, qui pilote cette année aux 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP1 , l’une des Rebellion R13, a remporté en 2016,  cette course Road to Le Mans, preuve qu’il s’agit bien d’un véritable tremplin pour les jeunes, sachant  qu’un an plus tard en 2017, il disputait les 24 Heures du Mans, s’y classant à une magnifique deuxième place au général et premier de la catégorie LMP2.

Mais revenons à 2018 et à la seconde manche de ce samedi matin. Comme lors de la première course jeudi, toujours beaucoup de sorties de routes

La séance qualificative N°2 avait rebattu les cartes et le Graff avait pris le pouvoir avec la Norma N°39 des Trouillet, devant une autre Norma, celle du CD Sport, la N°30 de Pons-Hörr.

On trouvait ensuite la Ligier N°11 et la Norma N°3. La N°72 de TFT SO24 se classait 10ème et la 73, 29ème .

Le départ était un peu chaotique puisque la Norma du Graff Racing N°39 pourtant en pole partait en tête à queue à la chicane Dunlop, rejointe par la voiture victorieuse deux jours plus tôt, la Ligier N°11.

Un peu plus loin, à la Chicane Michelin, la Ferrari N°8 échouait dans les pneumatiques avec la Norma N°65 du Graff. Dur premier tour pour le team Français.

Une autre Norma, celle du CD Sport, la N°30 de Pons-Horn, avait pris la tête et s’échappait devant la Norma N°25 du Lanan Racing de Lenham-Tapy.

 

Road-to-Le-Mans-2018-La-72-TFT-SO24-a-brillé-duranr-la-deuxième-course-jusquà-un-changement-de-pilote-laborieux-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Maxime Robin, au volant de la Norma TFT SO24  N°72 était parvenu à passer tous les obstacles depuis sa dixième place sur la grille pour pointer au troisième rang.

Hélas, le safety car était déployé pour trois tours. La course reprenait et voyait la 30, se détacher un peu devant la 25 et la 72, qui se rapprochait.

 

Road to Le Mans 2018 – La Ligier n° 33 signe deux secondes place une dans chaque courses – Photo Patrick Martinoli.

 

Les Ligier Ecurie Ecosse N°2 et United Autosport N°22 partaient ensemble en tête à queue. Devant la lutte intense était stoppée net par les changements de pilotes.

Les voitures étant rentrées les premières se sont trouvées très avantagées, et celles qui ont ravitaillé un tour plus tard ont plongé au classement au-delà de la 20ème place. Ainsi l’infortunée Norma des frères Robin repartait 26ème aux mains d’Arnold.

Le classement final voyait finalement la victoire de la Norma du Lanan Racing devant la Ligier United Autosport de Falb-Rayhall, la N°33 et la Norma DB Autosport N°21 de Wolff-Schatz. La 72 SO24 terminait finalement à la 22ème place…

 


Road-to-Le-Mans-2018-La-Ligier-n°-11-victorieuse-de-la-première-course-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Auparavant la 1ère course jeudi avait été émaillée de sorties de routes diverses.

C’est sous un ciel menaçant que la première course de Road to Le Mans s’était élancée jeudi soir à 17h 30.

La Ligier n° 11 d’Eurointernational du duo Jensen-Van Berlo, avait verrouillé la pole position à l’issue des qualifications. La deuxième position revenait à la Norma N°9 du Cool Racing du tandem Kraut-Andrews, tandis que la deuxième ligne était composée de la Ligier N°2 de l’écurie Ecosse-Nielsen de l’équipage Wells-Littlejohn et de la Norma N°22 de chez United Autosport de la paire McGuire-Bell, le Graff Racing occupant la 12ème place et TFT-SO24, pointait au 21ème  rang avant les frères Robin, déba6rqués du VdeV que nous suivons particulièrement et la N°73 de Weil-Michel, apparaissant  48 ème

Le départ était donné pour 55 minutes de course, avec un changement de pilote obligatoire en deux minutes minimum.

Inutile donc de se précipiter dans la ligne des stands. La Ligier N°11 entame alors un Festival tandis que la Ligier N°2 d’Ecurie Ecosse-Nielsen pilotée par James Littlejohn effectue un tête à queue et ne repartira pas.

 


Road-to-Le-Mans-2018-Festival-de-têtes-à-queues-et-de-sortie-de-pistes-dans-les-deux-courses-Photo-Patrick-Martinoli.

 

 

Les tours s’enchainent et de petits pelotons se détachent les uns des autres, malgré les Slow Zone (lorsque des voitures se trouvent en tête à queue) qui s’enchainent.

Lors des arrêts aux stands, les pénalités pour vitesse excessive ou non-respect des fameuses deux minutes d’arrêt vont mettre en difficulté certains  concurrents dont la N°72 qui perd 19’’ de pénalités.

Finalement, on assistait à un doublé Ligier, avec la N° 11 devant la N°33 United Autosports, la N° 3 de DKR Engineering d’Hoogenboom-Petersen et la N°16 M. Racing YMR de Millara-Bihel.

Nos amis de TFT So24 terminaient 21ème pour la 72 et 37ème pour la 73.

 

Patrick MARTINOLI

Photos: Thierry COULIBALY

 

 

 

ROAD TO LE MANS

About Author

gilles