TOYOTA S’OFFRE LA POLE ET LA 1ère LIGNE PROVISOIRE AUX 24 HEURES DU MANS 2018

 

24-HEURES-du-MANS-2018-la-TOYOTA-N°8-en-pole-provisoire-ce-mercredi-13-juin.

 

A l’issue de la première des trois sessions des essais chronométrés de la 82ème édition des 24 Heures du Mans, dont le départ sera donné ce samedi 16 juin à 15 Heures, et entamée ce mercredi soir, à 22 heures pour une durée de deux heures, les deux autres séances étant prévues ce jeudi respectivement en fin de journée puis en début de nuit, les deux Toyota TS 050 se sont montrées sans grande surprise les plus vites en piste, les deux voitures Japonaises, signant les deux meilleurs temps!

 

1ers Essais 24 Heures du Mans-2018- Seconde place provisoire avant la tombée de la nuit  pour la N°8 celle de Fernando ALONSO, Seb BUEMI et Kazuki NAKAJIMA – Photos-Thierry-COULIBALY

 

Et c’est la N°8, celle de l’équipage formé de l’Espagnol Fernando Alonso, du Suisse Sébastien Buemi et du Nippon Kazuki Nakajima, ce dernier le plus rapide du trio, qui s’est offert le temps de référence, avec comme meilleur chrono 3’17.270, peu avant que la nuit n’envahisse la grand circuit Manceau. L’ancien double Champion du monde de F1 avec Renault et toujours en activité en GP avec le Team McLaren-Renault, relayant ses deux équipiers, alors que la nuit était bien présente.

 

1ère séance d’essais chrono des 24 Heures du MANS 2018- Fernando ALONSO découvre la magie de la nuit Mancelle et attaque son premier tour lancé de Nuit- Photo : Thierry-COULIBALY.

 

Il était en effet 22 Heures56, lorsqu’Alonso a pris la piste, découvrant enfin le pilotage de nuit, au cœur du tracé Sarthois, qu’il reconnait vraiment apprécié.

3’17.270, un chrono plus vite que celui établi en fin d’après-midi par l’autre Toyota, celle du Japonais Kamui Kobayashi avec 3’18.718. Plus rapide aussi que le meilleur temps signé par Fernando Alonso lors de la journée des essais préliminaires du dimanche 3 juin dernier, ou Alonso s’était montré le plus véloce en 3’19.066

Mais moins rapide que le record de la piste,décroché lui à deux reprises en juin 2017, déjà par Kamui Kobayashi, d’abord lors des préliminaires en 3’21.468, puis à l’occasion des qualifications en 3’16.187 !

RECORD qui tient donc toujours ce soir… mais qui pourrait encore être battu ce jeudi lors des deux autres séances des essais chronométrés…si la pluie annoncée, ne vient pas troubler les deux dernières séances!

Derriére la Toyota N°8, la première ligne provisoire est donc occupée actuellement par l’autre Toyota TS 050 Hybrid, la N°7 de l’équipage avec Mike Conway, José Maria Lopez et Kamui Kobayashi, crédités eux de 3’17.377, à 0.107. Chrono synonyme de pole du jour, obtenue en tout début de séance, par Kazuki Nakajima!

 


Essais préliminaires-24 Heures du MANS  2018- La BR1 SMP N°17- Photo-Thierry-COULIBALY

 

Derrière, on pointe pour l’heure ce mercredi soir, sur la seconde ligne, l’une des BR1 AER du Team SMP, la N°17 du trio avec Stéphane Sarrazin,  associé aux deux Russes Egor Orudzhev et Matevos Issakyan, troisièmes eux en 3’19.483 à 2.213 et la plus rapide des deux Rebellon R13, la N°1 de l’équipage André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna, crédités de 3’19.662, à 2.392

 


1er séanc d’essais 24 H du mans 2018 REBELLION R 13 N°1 Photo Thierry COULIBALY.

 

Le Top 5 provisoire étant complété par la deuxième Rebellon R13, la N°3 celle que se partagent, le jeune Français Thomas Laurent, le Suisse  Mathias Beche et l’Américain Gustavo Menezez, cinquièmes en 3’19.945, à 2.675

 


1er séance d’essais chrono 24 Heures du MANS 2018 -La LIGIER JSP 217 du Team IDEC N°48 en pole provisoire grâce a Paul Loup CHATIN-  Photo Thierry COULIBALY.

 

En LMP2, pole provisoire pour la LIGIER JSP217 de l’équipe Française IDEC Sport, du trio composé du Mexicain Mémo Rojas  et des deux tricolores, Paul Lafargue et Paul-Loup Chatin, l’auteur du chrono : 3’24.956

 


1ère séance d’essais chrono des 24 Heures du MANS 2018 – L’ORECA 07 N°28  de l’équipe TDS Photo Thierry COULIBALY.

 

Suivent dans l’ordre, trois ORECA 07, les N°28, 26 et 31 des écuries TDS,G-Drive et DragonSpeed avec 3’25.240, 3’26.447 et 3’26.508 .Ensuite, on pointe au cinquième rang provisoire, l’Alpine A470 Signatech la N°36 en 3’26.681

 

24-Heures du Mans-auto-2018- La PORSCHE-911-RSR N°91 la plus rapide en LMGTE Pro-Photo-Thierry-COULIBALY

 

En LMGE/Pro, pole provisoire pour l’équipe officielle Porsche qui place en 3’47.504, la N°91 devant l’une de voitures-sœur, la 92 avec le deuxième temps en 3’49.097

 


24-H-du-Mans-auto-2018-FORD-GT-N°66-photo-Thierry-COULIBALY.

 

Suivent deux des quatre Ford GT, la N°66 en 3’49.181 précédant la N°68 avec 3’49.582. Top 5 complété par la plus rapide des Ferrari F488 de la Scudertia AF Corse, la N°51 en 3’49.854

 

24 Heures du Mans 2018- La PORSCHE-911-RSR N°88 de l’équipe DEMPSEY – Proton – Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Enfin, en LMGT/Am, triplé Porsche et pole provisoire pour la Porsche N°88 du Dempsey Proton en 3’50.728 devant la voiture-sœur du Team, la N°77 en 3’51.930. Troisième place pour la 911 RSR du Team Gulf Racing en 3’52.517, Gulf qui féte cette année ses 50 ans de présence au Mans  

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY

1ère séance d’essais chrono des 24 Heures du MANS 2018- La PORSCHE GULF 911 RSR N°86-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles