LES PILOTES TOYOTA À LA CONQUÊTE DU MANS… ET DE LA 1ère VICTOIRE DE LA FIRME JAPONAISE EN SARTHE

 

 

Tout le monde le sait, cette 82ème édition des 24 Heures du Mans est la PLUS importante de toute l’histoire de la longue aventure en Sarthe pour l’Équipe Toyota !

Laquelle court après la victoire au Mans depuis sa toute première apparition sur la course Mancelle, lors de l’édition… 1985, année ou Toyota avait effectué ses grands débuts, associé au Team Dome.

 

24 Heures du MANS-2018-Les-TOYOTA-partent-favorites-mais

 

Néanmoins, tout le monde du grand patron aux pilotes, en passant par l’ensemble du staff technique, que dirige le Français Pascal Vasselon, jusqu’aux mécaniciens, est archi motivé pour tenter de relever et avec succès enfin, cet immense défi, s’il en est, de GAGNER cette course de légende !

 

WEC-2018-Hisatake-MURATA-Président-de-TOYOTA

 

Ainsi Hisatake Murata, le Président de l’équipe Japonaise, qui plutôt détendu, nous confie :

« Il est toujours excitant de venir au Mans et, cette année, nous attendons la course avec une impatience particulière. Après les grosses déceptions de 2016 et 2017, nous avons plus que jamais peaufiné la préparation, la priorité étant de rallier sans encombre le drapeau à damiers. Mais l’expérience nous a appris qu’il peut se passer bien des choses au Mans et il va falloir mobiliser notre esprit d’équipe pour surmonter les nombreuses difficultés de l’épreuve. Je suis convaincu d’avoir une équipe soudée, prête à relever ce défi et qui ne renoncera jamais à notre objectif. Nous allons faire tout notre possible pour monter sur la première marche du podium dimanche après-midi. Et j’espère que nous serons en mesure d’offrir aux spectateurs une course mémorable. »

 

 PAROLES DE PILOTES

 

Pesage-24-H-du-Mans-2018-J-M-LOPEZ-M-CONWAY-K-KOBAYASHI-TOYOTA-N°7-photo-Thierry-COULIBALY.

 

Mike Conway (TS050 Hybrid N°7) : « Je me réjouis vraiment d’être au Mans. C’est une course que nous attendons toute l’année : depuis le drapeau à damiers de 2017, nous y travaillons. Je crois que nous avons fait le maximum pour nous y préparer, et il nous reste maintenant à exécuter nos plans. Jamais encore nous n’avons été aussi performants ni aussi prêts, je n’en suis donc que plus impatient. Courir au Mans est toujours un moment particulier car l’occasion ne se produit qu’une seule fois par an. Le public est toujours enthousiaste et je suis sûr que ce sera une semaine inoubliable. »

 

Kamui Kobayashi (TS050 Hybride N°7) : « C’est toujours génial de courir au Mans, la piste est fabuleuse. L’ambiance n’est comparable à aucune autre course, c’est pour cela qu’elle dure depuis si longtemps et qu’elle reste un énorme événement. J’y ai fait le meilleur temps l’an dernier, mais cela ne veut rien dire. J’en suis fier, mais je veux réussir quelque-chose en course. Je n’ai jamais encore gagné au Mans et cette fois-ci, je suis bien décidé à y arriver. Nous allons nous battre 24 heures durant pour concrétiser notre objectif. »

 

José María López (TS050 Hybrid N°7) : « Tout le travail des douze derniers mois se résume à la semaine de course du Mans. Tous les essais, les efforts et les sacrifices sont dédiés à cette course où nous devons donner le meilleur de nous-mêmes. Cette année, cela va être énorme, nous sommes sous le feu des projecteurs. C’est une impression particulière et je me réjouis de goûter à nouveau cette atmosphère. La grille est magnifique, avec quelques pilotes de grande notoriété et beaucoup de prototypes. À mon avis, la course devrait être l’une des plus palpitantes depuis un bon moment. »

 

Pesage-24-H-du-Mans-2018-S-BUEMI-F-ALONSO-K-NAKAJIMA-TOYOTA-N°8-photo-Thierry-COULIBALY

 

Fernando Alonso (TS050 Hybrid #8) : « Je me sens prêt. Dans l’équipe, nous avons tous beaucoup travaillé pour nous y préparer et, à mon avis, nous avons de sérieuses chances, impossible d’être plus prêts. J’apprécie de faire partie d’une équipe forte et soudée. C’est passionnant de préparer mes premières 24 Heures du Mans et de vivre cette épreuve fabuleuse sur ce circuit emblématique, c’est un sentiment très particulier. La tension va continuer de monter jusqu’au départ. C’est une expérience toute nouvelle pour moi, non seulement la course elle-même mais toute la semaine avec ses préparatifs, l’ambiance et le public de passionnés »

Et, il ajoute et précise encore :

«  C’est ça la magie du Mans. »

Sébastien Buemi (TS050 Hybrid N°8) : « Le Mans est un événement unique en son genre et je suis vraiment heureux d’y participer, au milieu de toute cette foule et de ce formidable enthousiasme. Comme la course elle-même est une épreuve historique, je vais essayer de profiter de chaque instant. Après notre beau résultat à Spa et la Journée Test, les choses semblent bien se présenter pour nous. Mais nous avons déjà connu la même situation par le passé sans atteindre notre objectif. Par conséquent, j’aborde le week-end comme une course normale. Nous savons que les imprévus peuvent être nombreux et qu’on ne maîtrise jamais tout, mais nous avons travaillé dur pour en arriver là : attendons de voir ce que nous réserve l’avenir. »

Kazuki Nakajima (TS050 Hybrid N°8) : « Comme toujours au Mans, la semaine et la course ne seront pas de tout repos… À voir les chronos de la Journée Test, il est clair que la concurrence sera rude et la lutte serrée. Nous savons ce que nous avons à faire : nous préparer au mieux et réaliser la course sans aucune faute, panne ou problème. L’objectif est identique à chaque fois. Nous devons faire profil bas et continuer de nous battre pour atteindre notre but. Je suis persuadé que nous avons de bonnes chances et je vais tout faire pour y arriver. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Thierry COULIBALY

 

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles