AUX 24 HEURES DU MANS, TOYOTA GAZOO PRÊT À RELEVER LE DÉFI…  

 

 

 

 

Pesage-24-Heures du-Mans-2018- L’équipe TOYOTA et ses deux TS 050-HYBRID-N°8 de ALONSO-NAKAJIMA et BUEMI et N°7 de LOPEZ- CONWAY et KOBAYASHI- Photo: Thierry COULIBALY.

 

L’équipe TOYOTA GAZOO Racing s’attaque cette semaine aux 24 Heures du Mans, deuxième manche de la Super saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance WEC, avec un objectif clair: LA victoire.

Deux TS050 Hybrid de 1 000 ch prendront cette année le départ de la 86ème édition de cette grande classique Française. Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López se relaieront au volant de la voiture N°7 tandis que Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima se partageront la N°8 aux côtés de la  » STAR’ de ces 24 Heures, le pilote de Grand Prix, l’Espagnol Fernando Alonso, débutant sur cette épreuve Sarthoise

Après son récent doublé à Spa-Francorchamps, première manche de la saison, l’équipe Japonaise brigue la victoire pour ce qui sera la 20ème tentative de Toyota.

 

WEC-2018-SPA-Le podium avec les vainqueurs de l’equipe TOYOTA-ALONSO-BUEMI-NAKAJIMA – Photo : Thierry COULIBALY

 

Mais assurément la plus difficile car Toyota en l’absence de ses réels rivaux, les équipes Audi et Porsche, les deux grands constructeurs en piste depuis la relance du Championnat du monde au début de la saison 2012,  est cette année, condamnée à vaincre et à GAGNER Le Mans !

Car, et c’est une évidence, un FAUX PAS et une nouvelle et énième défaite serait lourde de conséquences…

Mais Toyota  se sent d’autant plus prête que les 25 000 km d’essais d’intersaison ont visiblement permis d’améliorer les performances et la fiabilité surtout de ses TS050 Hybrid.

TOYOTA GAZOO Racing a, on le sait, démontré la rapidité de ses voitures au Mans ces dernières années mais chaque année, en manquant certes de très peu la victoire… en 2016 et ce en raison d’un problème technique survenu incroyablement du dernier tour et l’an dernier en établissant le record du tour qui lui avait valu la pole position.

 

24-HEURES du MANS-2016-La TOYOTA-TS050 alors solidement installée en tête est poussée après son abandon à l’amorce du dernier tour… Photo : Thierry COULIBALY

24-HEURES-du-MANS-2017- Abandon pour les trois TOYOTA dont la N°8 un eu après 1 Heure du matin-Photo-Thierry-COULIBALY

24 Heures du MANS 2018. Dimanche 18 Juin. 1 Heure 08…  La désolation règne dans le clan TOYOTA au cœur de la longue nuit Mancelle  Photo : Thierry COULIBALY

 

Mais alors qu’en juin 2016, l’équipe avait perdu les 24 Heures un peu plus de quatre minute avant que ne soit agité le damier, l’an dernier, les trois S050, s’étaient retirés de l’épreuve, toutes les trois… en moins d’une heure et ce peu avant la mi-course !

 

24-Heures du-Mans-2017-Arrêt définitif pour la TOYOTA-N°7-Photo-Nicolas-PALUDETTO

24 Heures du MANS-2017-La TOYOTA-N°8 Bientôt stoppée à son tour-Photo Nicolas PALUDETTO

 

Il s’agit maintenant pour l’équipe Nippone de tenir la distance pour relever enfin le défi et devenir ainsi le second constructeur Japonais de l’histoire à gagner cette course, aprés Mazda, victorieux de l’édition 1991.

Par rapport à l’année 2012, première apparition des prototypes LMP1 hybrides Toyota sur le circuit Sarthois, la consommation d’essence a été diminuée d’environ… 35 % et ce grâce à l’exceptionnelle sobriété de la motorisation hybride de compétition. La TS050 Hybrid a droit à 35,1 kg de carburant par relais, assez pour boucler onze tours de 13,626 km.

Les autres LMP1, qui ne font pas appel à la technologie hybride et sont autorisés à peser 45 kg de moins que les TS050 Hybrid, effectueront quant à eux dix tours entre chaque ravitaillement. La quantité exacte de carburant qui leur est autorisée reste à confirmer mais elle sera nettement supérieure à celle des Toyota.

Les voitures non hybrides disposeront ainsi d’un surcroît de puissance et de performances, mais elles devront s’arrêter plus longtemps et plus souvent pour ravitailler.

 

WEC-2018-SPA-Les deux TOYOTA-TS050 – Photo  TOYOTA

 

À Spa, course inaugurale de la saison et du nouveau règlement LMP1, les Toyota ont gagné avec deux tours d’avance, aidées en cela par des arrêts au stand sensiblement plus courts que chez leurs concurrentes.

Mais lors de la récente Journée Test des essais préliminaires au Mans le dimanche 3 juin dernier, l’équipe Suisse Rebellion Racing a pulvérisé de plus de … quatre secondes, le meilleur chrono jamais réalisé par une LMP1 non hybride en WEC.

C’est donc une course disputée et palpitante qui s’annonce car les Rebellion R13 visent bien ce dimanche 17 juin la victoire au Mans avec leurs deux équipages composés de pilotes véloces et parfaits connaisseurs des 24 Heures!

 

Pesage 24 Heures du Mans 2018 – FERNANDO ALONSO, pilote de la TOYOTA N°8  – Photo Thierry COULIBALY,

 

Néanmoins, Toyota qui s’est attaché les services de l’ancien double Champion du monde de F1, l’Espagnol Fernando Alonso aux cotés de ses pilotes habituels, prendra bien le départ ce samedi 16 juin avec un SEUL et UNIQUE objectif…

Vaincre enfin au Mans et remporter les 24 Heures, cette course mythique qu’au pays du soleil levant, on nomme…. Le long, long jour !

 

24-HEURES-DU-MANS-2017- TOYOTA avec Kamui KOBAYASHI bat la pole de 2016 avec 3’14.791 – Photo : Thierry COULIBALY

 

Depuis l’an dernier, le circuit des 24 Heures a été légèrement modifié afin d’améliorer la sécurité, une mesure qui a raccourci de trois mètres la longueur officielle de la piste. Dès lors, le temps de 3’14,791 qui a valu la pole position à Kamui Kobayashi en 2017 sur le tracé de 13,629 km ne sera jamais battu.

Dans le livre des records du Mans, il rejoint ainsi le record historique du tour signé par Martin Brundle sur le tracé de 13,605 km, établi au volant d’une TS020 en 1999.

Les TS050 Hybrid version 2018 ont déjà effectué 2 752 km sur le circuit manceau et signé le meilleur temps lors de la Journée Test officielle du 3 juin. Pour l’équipe, il s’agit désormais de maintenir ce niveau de fiabilité et de performances jusqu’à dimanche soir.

 

24 Heures du MANS-2018-Les TOYOTA, partent favorites mais… Photo : Thierry COULIBALY

 

La semaine du Mans incarne vraiment l’esprit et la difficulté des courses d’endurance, en totalisant près de 35 heures de pilotage qui débuteront ce mercredi 13 juin à 16 h 00 par une séance d’essais de quatre heures, avant deux heures de qualification à partir de 22 h 00.

Les qualifications se poursuivront jeudi par deux séances supplémentaires de deux heures (à 19 h et 22 h). La grille de départ étant établie en fonction du meilleur temps au tour, toutes séances de qualification confondues, Toyota est bien décidé à se battre pour décrocher sa quatrième pole position au Mans.

Vendredi, les supporters auront la chance d’approcher les pilotes durant leur parade en centre-ville. Enfin, l’action débutera vraiment samedi par un warm-up de 45 minutes à 9 h 00 et la course s’élancera à 15 h 00.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY et Nicolas PALUDETTO

 

Essais-préliminaires-24 Heures du MANS 2018-  La TOYOTA N°7- Photo: Thierry-COULIBALY

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles