LA FORD D’OGIER, LEADER DU RALLYE WRC. DE SARDAIGNE DEVANT NEUVILLE ET SA HYUNDAI

 

 

WRC 2018 SARDAIGNE L’HYUNDAI i20WRC de THIERRY NEUVILLE

 

Ce vendredi soir à l’issue des neuf premières épreuves spéciales, la Ford Fiesta M Sport du quintuple Champion du Monde, le Français Sébastien Ogier, occupe le commandement au Classement général provisoire du Rallye de Sardaigne.

 

WRC-2018-SARDAIGNE-La-TOYOTA-de-Esapekka-LAPPI.

 

Ogier précède l’Hyundai  i20WRC du leader actuel du Championnat, le Belge Thierry Neuville, son plus proche rival, second ce vendredi soir à 18.9secondes et les deux Toyota Yaris WRC, des Finlandais Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi, respectivement classés troisième et quatrième à  37.2 et 41.6

Top 5 complété par la Citroën C3 WRC du Norvégien Mads  Ostberg, qui pointe à 58.3

 

WRC 2018 SARDAIGNE La CITROËN de Mads OSTBERG

 

Plus loin, on pointe dans l’ordre une autre Hyundai i20WRC, du  Néo-Zélandais Hayden Paddon à 1’01.5, suivi des Citroën C3 de Craig Breen à 1’26 et C3R5 de Stéphane Lefebvre, à 4’ 02.9, le Français étant leader de la classe WRC 2

Le Top 10 est complété par la Skoda Fabia R5 du Tchéque Jan Kopecky deuxièe du WRC 2 à 4’16’9 et par la Hyundai R5 du Français Nicolas Ciamin, troisième, lui, à 5’20.7

Parmi les abandons du jour, citons ceux de Mikkelsen, Sunninen et de Tanak

Au terme de cette neuvième ES, le deuxième passage dans Monte Baranta et ses 11,46 km, Ogier confiait :

« Ce fut une bonne après-midi pour nous mais pas si facile avec des conditions piégeuses dans la première spéciale, avec du brouillard et de la boue. Mais tout compte fait, j’étais peut-être un peu plus à l’attaque cet après-midi. »

Quant à Thierry Neuville, lui, il expliquait :

« J’avais du mal avec la voiture dès le début. J’avais monté deux pneus neufs à l’avant et deux anciens à l’arrière et l’auto était vraiment difficile à piloter. Je pense avoir surement perdu pas mal de temps. »

Pour sa part, Jari-Matti Latvala, lâchait :

« J’ai vraiment attaqué très fort dans cette dernière spéciale, et du coup je le suis fait une petite chaleur mais je suis pourtant resté à fond. Je remercie Ott (Tanak) qui nous a parlé des dégâts après le saut, et  cela nous a aidé. »

Lappi, lui poursuivait :

« Nous n’étions vraiment pas capables de rivaliser dans les autres spéciales donc c’est bien d’être la, à cette place. Je ne sais pas ce qui est arrivé pour Ott, il y avait de la fumée provenant du capot. »

Enfin, le pilote Citroën  le mieux placé (5ème) Mads Ostberg, concluait :

« Nous avons chaussé les pneus tendres, sans se poser de questions, j’ai juste essayé de m’amuser dans cette spéciale pour tenter d’avoir une bonne position de départ pour demain. »  

Suite ce samedi en commençant par la dixième épreuve spéciale, celle du premier passage dans Coiluna – Loelle, long de 14,95 km, à partir de 08 h 38.

 

Christian COLINET

Photos: WRC et TEAMS

 

 

WRC

About Author

gilles