MARULAN, UN NOUVEAU CIRCUIT « INTERNATIONAL » EN AUSTRALIE ?

 

 

Le petit Circuit de Marulan, en Australie, est en plein travaux.
Objectif : le transformer en vrai Circuit de compétition.

En 2009, l’ex-pilote Garry Willmington, manager de Wakefield Park quitte son boulot. Avec sa femme Natalie, il s’offre un terrain vallonné et y bâti un circuit.
Le « Marulan Dirt & Tar Circuit » (littéralement « circuit de terre battue et de goudron de Marulan ») est une piste destinée aux amateurs. C’est une piste assez étroite, avec au centre, un ovale en terre battue. Parmi les amateurs Australiens qui roulent dessus, il y a Steve Shelley. Séduit par le tracé et le site, il fait une offre à Willmington. En 2016, le propriétaire accepte de vendre.

Willmington souhaite donner un nouveau souffle au site. Il y investi plusieurs millions d’€. La piste est élargie, rallongée (en prenant sur l’ovale en terre battue) et dotée d’échappatoires. Une configuration « rallycross » est créé. Il récupère les infrastructures du tracé urbain de Sydney, afin de doter Marulan de stands. Enfin, la voie d’accès (une piste en terre) est refaite. Accessoirement, Willmington trouvait que « Marulan Dirt & Tar Circuit » sonnait trop rural. Place donc à « Pheasant Wood » (le Bois aux Faisans.)
Début 2018, la piste rouvre, pour accueillir le championnat australien de Rallycross. Willmington voudrait d’autres épreuves.
Le Sydney Motorsport Park et Wakefield Park sont saturés et victimes des normes antibruits. Marulan, situé en rase campagne, n’a pas de soucis de voisinage…


Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : MDTC

Marulan, une fois les travaux achevés. Copyright : MDTC

Circuits

About Author

Fred Prysquel