LE RÉSULTAT DES ESSAIS PRÉLIMINAIRES DES 24 HEURES DU MANS, LE 3 JUIN 2018, AVEC ALONSO LE PLUS RAPIDE

 

Essais préliminaires des 24-HEURES-du-MANS- 3 juin 2018-La-TOYOTA-TS050-Hybrid-de-FERNANDO-ALONSO

 

 

Comme le laissait envisager et supposer la logique, l’écurie Japonaise Toyota Gazoo Racing, a bien dominé ce dimanche, sans réelle surprise la Journée  des essais préliminaires des 24 Heures du Mans.

Mais si surprise il y a, elle, elle est venue de l’un de ses pilotes, l’Espagnol Fernando Alonso, ‘rookie‘ de l’Endurance, discipline qu’il découvre cette année.

Tout comme, il roulait ce 3 juin pour la toute première fois sur le grand circuit Sarthois, ce qui n’a pas empêché, l’ancien double Champion du Monde de Formule 1, Fernando Alonso de se montrer le plus vite au volant de la TS050 HYBRID N°8, bolide qu’il partage avec le Suisse Sébastien Buemi et le Japonais Kazuki Nakajima.

Par deux fois aussi bien lors de la session matinale, où il a tourné en 3’21.468  que dans celle de l’après-midi,  session où il décrochait à nouveau le temps de référence en 3’19.066, la recrue du Team Toyota s’est montré le plus rapide en piste.

Certes, on l’a beaucoup fait rouler car ses deux acolytes  – Buemi et Nakajima – sont des habitués de la grande classique mancelle, il n’empêche Alonso, n’a pas traîné en piste, qu’il dit après coup, lors de la traditionnelle Conférence de Presse dimanche soir, avoir énormément apprécié !

 

Essais préliminaires des 24 Heures du MANS 2018 – La TOYOTA N°8  de Fernando ALONSO, meilleur temps-Photo-Thierry-COULIBALY

 

C’est désormais, même si on le présentait et l’imaginait, le pilote du Team McLaren-Renault en F1, qui s’est construit cette saison, un double programme avec un sacré agenda entre les Grands Prix de F1 et les manches du Championnat du monde d’endurance WEC, est bien en piste au Mans pour… gagner cette course légendaire…

Fernando Alonso a parfaitement négocié la première étape ce dimanche 3 juin 2018, laquelle le place en orbite idéale, avec deux équipiers dotés d’une part d’une très grande expérience au volant et d’autre part, parfaits connaisseurs de l’épreuve Sarthoise et de ses tracas, comme le principal, le plus redouté, le sacro-saint trafic qu’il faut savoir gérer… essentiellement au cœur du peloton en peine bagarre lui aussi, des GT !

Bref, Alonso a découvert ce monde, entre protos et GT il y a quelques semaines, lors de l’épreuve d’ouverture du Mondial WEC à Spa…

Et, il sait à quoi s’en tenir pour qui souhaite briller en Endurance et aspire à remporter la plus grande course automobile du monde, les très prestigieuses 24 Heures du Mans.

 

Essais-préliminaires-24-H-du MANS 2018- La REBELLION-N°3-photo-Thierry-COULIBALY

 

Ce dimanche, on a tout de même eu droit à une ‘petite’ surprise’ avec l’excellente prestation des Rebellion R13 ‘ made in’ ORECA, voitures qui réalisent les deuxième et quatrième chronos, s’intercalant pour la plus rapide entre les deux Toy, avec des performances plutôt encourageantes et inattendues.

En effet, la N°3 alors aux mains du Suisse  Mathias Beche, se voit créditée de 3’19 »680 pas franchement éloignée du temps de référence d’Alonso… à 0.614 de l’Espagnol!

Formidable chrono s’il en est et qui lui permet du coup de devancer la seconde Toyota seulement troisième, dont le meilleur temps est mette à l’actif du très expérimenté et performant Kamui Kobayashi – l’homme qui détient le record de la piste mancelle en 3’16.187 et qu’il a établi lors des qualifications de l’édition 2016 –  et qui lui, ce dimanche, avec 3’20.008, pointe dans la même seconde qu’Alonso, tout de même… à 0.942 !

Preuve que l’Espagnol a signé une grande performance, lui qui débarque en Sarthe !

 

Essais préliminaires des 24-HEURES-du-MANS- 3 juin 2018 – La REBELLION R13 Photo Thierry COULIBALY

 

 

Quant à la seconde Rebellion R13, la N°1, celle du trio de ‘Stars‘ composé dAndré Lotterer, de Neel Jani et de Bruno Senna, elle elle obtient la quatrième place en 3’21 »344  un peu plus loin,, tout de même… à 2.278.

 

Essais préliminaires 24 H du Mans auto 03_06_2018 BR ENGENERING BR1 N°11 photo Thierry COULIBALY

 

Derrière ce quatuor, on trouve les deux BR1 de l’écurie Russe SMP Racing, la N°11 celle de l’ancien Champion du Monde de F1, Jenson Button, en 3’21 »603, à 2.537,  la voiture-sœur, la N°17,  pointant à 2.695.

 

Essais-préliminaires-24-H-du-Mans-auto-03_06_2018-BYKOLLES-N°4-photo-Thierry-COULIBALY

 

Ensuite, on trouve la Enso CLM/P1 du ByKolles Racing, de l’équipage, avec Oliver Webb, Domnik Kraihaler et le Français Tom Dillmann, qui, elle se retrouve plus loin à 4.578.

Notons enfin dans cette catégorie ds LMP1 que la BR1 du DragonSpeed lâche 7.885, cependant que les Ginetta G60-LT-P1 – forfaits à Spa pour des raisons extra sportives -ont ce dimanche pu rouler, mais les deux voitures de la firme de Lawrence Tomlison, se retrouvent larguées devancées même par les deux plus rapides des LMP2 !

Essais-préliminaires-24-H-du-Mans-2018-GINETTA-N°6-Photo-Thierry-COULIBALY

 

 

C’est dire la déception…

La N°6 confiée aux trois véloces jeunes Britanniques, venus de la monoplace, que sonrt Rowland, Brundle et Turvey, concédant 8.6secondes et la seconde, la N°5 du duo Robertson, Simpson, qu’épaule le Français, sacré Champion ELMS 2017, le Nantais Léo Roussel, pointant à… 9.1 secondes.

 

LA BALLADE DES ORECA 07 EN LMP2

 

Essais préliminaires 24 Heures du Mans 2018 – L’ORECA 07 N°31  du DragonSpeed  Photo Thierry COULIBALY

 

Les ORECA 07 ont, elles, survolée et nettement dominé la catégorie LMP2 !

Le meilleur chrono ce dimanche revenant en 3’27.228, à la N°31, du DragonSpeed, avec le Français Nathanaël Berthon, qui en partage le volant, avec l’ancien pilote de F1, le Vénézuélien Pastor Maldonado et le Mexicain Roberto  Gonzalez.

 

Essais préliminaires 24 H du Mans 2018 – L’ORECA 07 N°48 d’IDEC Photo Thierry COULIBALY.

 

Et ce pour… 24 millièmes, devant une autre ORECA, celle de l’écurie Française IDEC Sport Racing, du trio avec les tricolores Paul Loup Chatin et Paul Lafargue, associés tous deux au Mexicain Memo Rojas, le co-Champion ELMS 2017, avec Léo Roussel.

Suivent ensuite, deux autres ORECA 07, la N°26 du G-Drive Racing et la N°28 du TDS Racing.

 

Essais préliminaires 24 H du Mans 2018 ALPINE A 470 N°36 Photo Thierry COULIBALY

 

Cinquième place pour l’Alpine A470 du trio Lapierre/Negrao/Thiriet en 3’29 »205

A retenir encore que la première des Ligier JS P217, celle du Team United Autosports, occupe la sixième position avec 3’29 »281 et concède tout de même 2.053!

Quant à la plus rapide des Dallara P217, celle de la Scuderia Cetilar Villorba Corse, elle accuse, elle, un retard de 2.740.

 

PORSCHE DEVANCE SUR LE FIL L’ARMADA DES QUATRE FORD GT

Essais préliminaires 24 H du Mans 2018 PORSCHE 911 RSR N°93 Photo Thierry COULIBALY.

 

Toute la journée de dimanche, les quatre Ford GT du Ford Chip Ganassi Team, ont dominé cette journée des essais préliminaires, trustant aussi bien en matinée que l’après-midi, les quatre meilleurs temps…

Mais finalement, c’est bien une Porsche 911 RSR, la N° 93 de Patrick Pilet, qui roule avec deux anciens vainqueurs des 24 Heures 2016, avec la 919 Hybrid, Nick Tandy et Earl Bamber, qui réussit à s’emparer du meilleur temps, de la classe GTE-Pro en 3’52.551.

 

Essais préliminaires des 24 Heures du MANS 2018 – lAFORD-GT-N°67-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Il devance finalement une autre Porsche, la N°91 de l’Autrichien Richard Lietz, lequel juste avant que ne soit brandi le drapeau à damiers, précède lui aussi sur le fil, les quatre Ford, classées dans la même seconde, la N°67 devant les N°66, 68 et 69.

 

Essais préliminaires 24 H du Mans 2018 BMW M8 GTE N°81 Photo Thierry COULIBALY.

Essais-préliminaires-24-Heures du-Mans-2018-FERRARI AFCorse F488-GTE-EVO-N°71-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

La plus vite des BMW M8 GTE , la N°81 concédant 1.299, cependant que la première Ferrari, la N°71, d’AF Corse, se retrouve plus loin, à 1.490.

Quant aux Corvette C7.R, elles, elles sont reléguées à plus de 1,5 !

Et encore plus loin, on pointe les Aston Martin pas franchement  à la fêté ce dimanche, la N°95 étant même totalement détruite, suite à la violente sortie du Danois Marco Sorensen, en fin de matinée!!!

PORSCHE DOMINE ÉGALEMENT EN GT/AM

Essais-préliminaires-24-H-du-Mans-2018-PORSCHE-911-RSR-N°77-Photo-Thierry-COULIBALY

 

C’est le Champion de la Porsche Carrera Cup 2017, le jeune Français Julien Andlauer qui découvre le Mans au volant de l’une des Porsche 911 RSR du Dempsey-Proton Racing, la N°77, qui signe le chrono de référence et s’ offre pour ses grands débuts en Sarthe, le meilleur temps de la catégorie GTE/Am, en 3’55.970.

Il précède tout de même la Ferrari F488 GTE du Spirit of Race, pilotée par un ancien vainqueur de GP F1, le très véloce et toujours très performant Giancarlo Fisichella, qu’il devance de 0.299.

Derrière on pointe une autre Ferrari F488, celle du Clearwater Racing, suivi d’une autre Porsche 911 RSR du Dempsey-Proton Racing, la N°88.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY

 

Essais-préliminaires-24-H-du-Mans-03_06_2018-TOYOTA-N°8-Photo-Thierry-COULIBALY

LE RÉSULTAT DES ESSAIS PRÉLIMINAIRES DES 24 HEURES DU MANS, LE 3 JUIN 2018

 

 

1 – Buemi/Nakajima/Alonso (Toyota TS050 Hybrid)  Toyota en  3’19 »066

2 – Laurent/Beche/Menezes (Rebellion R13-Gibson)  Rebellion en 3’19 »680

3 – Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota TS050 Hybrid)  Toyota en 3’20 »008

4 – Lotterer/Jani/Senna (Rebellion R13-Gibson)  Rebellion en 3’21 »344

5 – Petrov/Aleshin/Button (BR1-AER) SMP en 3’21 »603

6 – Sarrazzin/Orudzhev/isaakyan (BR1-AER) SMP en 3’21 »761

7 – Webb/Kraihamer/Dilmman (CLM P1/01-Nissan)  Enso By Kolles en 3’23 »644

8 – Hedman/Hanley/Van Der Zande (BR1-Gibson)  DragonSpeed en 3’26 »951

9 – Gonzales/Maldonado/Berthon (Oreca 07-Gibson)  DragonSpeed en 3’27 »228 – 1er LMP2

10 – Lafargue/Chatin/Rojas (Oreca 07-Gibson) IDEC en 3’27 »252

11 – Rowland/Brundle/Turvey (Ginetta G60-Mecachrome) Manor CEFC en 3’27 »748

12 – Robertson/Simpson/Roussel (Ginetta G60-Mecachrome) Manor CEFC en 3’28 »180

13 – Pizzitola/Vergne/Imperatori (Oreca 07-Gibson) G-Drive en 3’28 »394

14 – Perrodo/Vaxiviere (Oreca 07-Gibson) TDS en 3’28 »795

15 – Lapierre/Negrao/Thiriet (Alpine A470-Gibson) Signatech Alpine en 3’29 »205

16 – Hanson/Albuquerque/Boyd (Ligier JSP217-Gibson) United Autosports en 3’29 »281

17 – Capillaire/Hirshi/Gommendy/Cougnaud (Oreca 07-Gibson) Graff en 3’29 »492

18 – Lacorte/Sernagiotto/Nasr (Dallara P217-Gibson) Villorba Corse en 3’29 »968

19 – Allen/Gutierrez/Guibbert (Oreca 07-Gibson) G-Drive en 3’30 »015

20 – Tung/Richelmi/Aubry (Oreca 07-Gibson) Jacky Chan DC en 3’30 »475

21 – Jaafar/Jeffri/Tan (Oreca 07-Gibson) Jacky DC  en 3’31 »034

22 – Shaitar/Newey/Nato/Fjordbach (Dallara P17-Gibson) SMP en 3’31 »646

23 – Vautier/Canal/Stevens/Buret (Ligier JSP217-Gibson) Panis Barthez en 3’31 »673

24 – De Sadeleer/Owen/Montoya (Ligier JSP17-Gibson) United Autosports en 3’32 »363

25 – Bertolini/Jonsson/Krohn (Ligier JSP17-Gibson) – Eurasia en 3’32 »532

26 – Van Eerd/Van Der Garde/Lammers (Dallara P17-Gibson) Racing Nederland en 3’32 »723

27 – Patterson/De Jong/Kim/Cullen (Ligier JSP17-Gibson) Algarve Pro Racing en 3’32 »752

28 – Taylor/Ledogar/Heinemer Hansson (Ligier JSP17-Gibson) Jacky Chan DC en 3’33 »037

29 – Cheng/Boulle/Nicolet (Ligier JSP17-Gibson) Jacky Chan DC en 3’38 »657

30 – Creed/Ricci/Dagoneau (Ligier JSP17-Gibson) Larbre Compétition en 3’40 »926

31 – Pilet/Tandy/Bamber/Werner (Porsche 911RS) – Porsche GT Team en 3’52 »551 – 1er en GT/Pro

32 – Lietz/Bruni/Mackowiecki (Porsche 911RS) – Porsche GT Team en 3’52 »647

33 – Priaulxx/Tincknell (Ford GT) Ford UK en 3’53 »008

34 – Mucke/Pla/Johnson (Ford GT) Ford UK en 3’53 »052

35 – Hand/Muller (Ford GT) Chip Ganassi Ford USA en 3’53 »064

36 – Briscoe/Westbrook (Ford GT) Chip Ganassi Ford USA en 3’53 »476

37 – Christensen/Estre/Vanthoor (Porsche 911RS) – Porsche GT Team en 3’53 »877

38 – Tomczyk/Catsburg (BMW M8) BMW MTEK en 3’53 »946

39 – Rigon/Bird/Molina (Ferrari 488) AF Corse en 3’54 »137

40 – Gavin/Milner/Fassler (Chevrolet Corvette) – Corvette Racing GM en 3’54 »179

41 – Magnussen/Garcia (Chevrolet Corvette) Corvette Racing GM en 3’54 »217

42 – Vilander/Giovinazzi/Derani (Ferrari 488) AF Corse en 3’54 »278

43 – Pierguidi/Calado/Serra (Ferrari 488) AF Corse en 3’54 »672

44 – Dumas/Bernhard/Muller (Porsche 911RS) Porsche GT Team en 3’54 »782

45 – Da Costa/Sims (BMW M8) BMW MTEK en 3’55 »910

46 – Campbell/Ried/Andlauer (Porsche 911RS)  Dempsey-Proton en 3’55 »970 -1er en GT/Am

47 – Flohr/Castellacci/Fisichella (Ferrari 488) Spirit of Race en 3’56 »269

48 – Mok/Griffin/Sawa (Ferrari 488) Clearwater en 3’56 »672

49 – Cairoli/Al Qubaisi/Roda (Porsche 911) Demsey- Proton en 3’56 »946

50 – Lynn/Martin/Adam (Aston Martin Vantage) AMR en 3’57 »488

51 – Long/Pappas/Pumpelly (Porsche 911RS) Proton Competition en 3’57 »515

52 – Keating/Bleekemolen/Stolz (Ferrari 488) Keating Motorsports en 3’57 »572

53 – Griffin/Macneil/Segal (Ferrari 488)  JMW en 3’57 »781

54 – Wainwright/Barker/Davison (Porsche 911RS) Gulf Racing en 3’58 »904

55 – Ishikawa/Beretta/Cheever (Ferrari 488) MR Racing en 3’58 »925

56 – Bergmeister/Lindsey/Perfetti (Porsche 911) – Team Project 1 en 3’59 »233

57 – Yoluc/Hankey/Eastwood (Aston Martin Vantage) – TF Sport en 3’59 »566

58 – Sorensen/Thiim/Turner (Aston Martin Vantage)  AMR en 3’59 »614

59 – Babini/Nielsen/Maris (Porsche 911RS) Ebimotors en 4’00 »673

60 – Dalla Lana/Lamy/Lauda (Aston Martin Vantage) – AMR en 4’01 »244

 

 

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles