MOTOGP AU MUGELLO 2018 : LORENZO DE BOUT EN BOUT, PODIUM POUR ROSSI. CHUTE DE MARQUEZ

 

FORMIDABLE DOUBLÉ DUCATI

 

On s’attendait à ce que Lorenzo parte en holeshot, il l’a fait !

On pensait qu’il y aurait peu de monde pour l’attaquer, sauf Iannone et Marquez, seul Marquez, vite passé deux devant Rossi, l’a fait et est ensuite allé au tas, il était le seul en pneus durs et c’était une erreur…

La foule gigantesque toute jaune, qui faisait brûler des Bengale jaunes, qui a envahi la piste en jaune à l’arrivée du GP, qui a chanté le « Fratelli d’Italia » avant la course, qui a hurlé « Vale, Vale » durant toute la procédure de départ, a été remerciée, Rossi s’est battu comme un lion pour finir au podium, contre un Iannone très agressif.

Rossi qui soit dit en passant sauve l’honneur Yamaha, Viñales est huit et Zarco dix !

 

LE CIRCUIT APRÈS LE GD. PRIX MAGIQUE

 

Et ce après une baston phénoménale, qui contrastait avec la tête de course où un Lorenzo solitaire collait seconde sur seconde à un Dovizioso vite convaincu que 20 points c’est très honorable, avec la deuxième place et un doublé Ducati.

Deux pilotes italiens sur le podium, la foulé énorme (90.000 personnes) était en extase.

Petrucci a été un moment troisième, il y avait alors trois Ducati en tête, mais il n’a pas tenu tête à la furia Iannone-Rossi…

 

GROS ÉCHEC DE MARQUEZ

 

Voilà, Marquez a perdu gros, il est reparti après sa chute mais n’a pas réussi à rentrer dans les points, il est quand même toujours largement en tête du mondial, il savait que ce circuit n’était pas fait pour sa Honda, il avait juré d’être sage mais voyant qu’il tenait les chronos de Lorenzo, il n’a pas été sage, c’est pour ça qu’on l’aime, il a un talent fou et ose tout.

Mais ce coup-là, c’est raté…

En tous cas, même si après la chute de Marquez, ce GP était tué, il a été magique, Lorenzo revenant gagner un GP, il en rêvait depuis si longtemps, en Italie en plus, la nation Ducati par excellence…

J’avoue que je n’ai pas beaucoup regardé le reste de la course, à part la baston pour le podium entre cinq pilotes, Rossi, Iannone, Rins, Petrucci et Crutchlow.

 

BASTON DÉMENTIELLE DE ROSSI POUR LE PODIUM

 

La piste étant à…  51 degrés, Lorenzo a choisi un soft à l’arrière, ce qui paraît démentiel, mais l’électronique Ducati est exceptionnellement réglée et le boss de Michelin était sûr que ça irait au bout, pas mal joué les Bibendum…

Rossi est revenu deuxième au général, c’est plus classe que Viñales, quant à Zarco, il est le grand perdant de ce GP, il est maintenant cinq au général avec 31 points de retard sur Marquez.

Cela dit, il est tout près des deux qui sont devant lui, il est deux points derrière Dovizioso, trois points derrière Viñales.

Vivement Barcelone !

Au fait, Lorenzo en a profité pour régler les comptes à OK Corral…

« C’est dommage car Ducati ne s’est décidé que tardivement à m’aider. Sinon, j’aurais pu au moins faire plus de podiums bien plus tôt. Mais ne pensons plus au passé. C’est la victoire la plus significative de ma carrière. Je suis heureux pour moi, Ducati, les fans. On va célébrer ça comme il faut. Mais hélas, c’est trop tard pour que je reste chez Ducati ».

Et toc !

Résultats MotoGP Mugello 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/ITA/MotoGP/RAC/Classification.pdf?v1_5bc2634b

Classement général MotoGP après le Mugello 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/ITA/MotoGP/RAC/worldstanding.pdf?v1_73137aa

 

 

MOTO2 : LA GRANDE BASTON ET LA PREMIÈRE DE KTM EN 2018

BASTON OLIVEIRA BALDASSARI

 

Etonnant cette catégorie parfois si ch… à regarder, forcément, c’est quasiment une course de monotypes, mais ici au Mugello, il était dit que la journée serait entièrement magique.

Sauf pour les deux leaders successifs qui se sont viandés, Schrotter pari en holeshot et partant au bac à graviers dès le premier tour, Pasini prenant la suite et perdant l’avant de façon incompréhensible alors qu’il avait la course en mains.

Du coup, c’est devenu une bataille rangée, Oliveira, qui a fait un sublime départ se retrouvant trois alors qu’il partait onze, s’est bagarré de faon incroyable avec Baldassari, Bagnaia était juste derrière, en fin de course, le jeune prodige Mir est venu lui piquer le podium…

Deuxième d’affilée pour le rookie en Moto2, qui montera en 209 chez Suzuki en MotoGP.

 

MIR ENCORE PODIUM

 

Encore une mauvaise course pour Alex Marquez, qui n’est plus du tout prétendant au titre, et qui au surplus est sans avenir pour l’instant, il était attendu en MotoGP en 2019 chez VDS mais pour l’instant on ne sait pas si VDS va continuer en MotoGP…

Quartararo est onze et Danilo n’a pas fini.

Bagnaia est toujours leader au général, il a raté son podium national mais sa saison s’engage fort bien.

Oilveira est deuxième au général, à treize points, ce qui est fort peu quand même…

Résultats Moto2 Mugello 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/ITA/Moto2/RAC/Classification.pdf?v1_d58d6b39

Classement général Moto2 après le Mugello 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/ITA/Moto2/RAC/worldstanding.pdf?v1_ed8e052c

 

MOTO3 : COURSE  CRISPANTE DE BOUT EN BOUT, MAGNIFIQUE VICTOIRE DE JORGE MARTIN

BASTON DE TÊTE EN MOTO3

 

Jorge Martin(Honda Gresini)  a clairement été le meilleur pilote durant tout le GP.

Partageant le lead avec son coéquipier Di Giannantonio.

Mais un terrible grain de sable est arrivé dans cette belle histoire.

La KTM de Bezzecchi, son grand rival pour le titre, est parti avec les deux Honda Gresini, et ce groupe de trois a fait toute la course en tête.

Martin sortait de chaque tour en tête.

 

LIGNE DROITE DÉSASTREUSE POUR LES HONDA

 

Puis la KTM de Bezzecchi repassait tout le monde dans le bout droit, passait la future ligne d’arrivée devant les deux autres et au bout, au freinage de San Donato, Martin parvenait à se le refaire.

Donc à priori c’était foutu, le petit jeu se répétant à chaque tour.

Dernier tour, Martin débouche en tête, Bezzecchi envoie les chevaux, revient sur lui et rate son coup de quelques millièmes de seconde.

Quand le sport récompense le talent plutôt que la puissance (et Bezzecchi a aussi du talent) c’est un grand moment et Martin, qui n’en pouvait plus de ne pas arriver à conjurer le sort, était fou de joie.

Très applaudi par le public, alors qu’il battait un Italien.

 

PHOTO FINISH !

Pas de victoire italienne au GP du Mugello donc, mais un GP phénoménal dont on se souviendra longtemps.

Maintenant on ira dans deux semaines à Barcelone, un vrai circuit de pilotage.

On notera que dans les trois cylindrées, les leaders au général le sont toujours, même si aucun d’entre eux n’a gagné.

Mais la répartition des points au général a bien changé, ça se resserre de partout, tant mieux.

En Moto3, Martin n’a plus que trois points de retard sur Bezzecchi.

Bref on a quasiment remis les compteurs à zéro !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Résultats Moto3 Mugello 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/ITA/Moto3/RAC/Classification.pdf?v1_78d054e4

Classement général Moto3 après le Mugello 2018

http://resources.motogp.com/files/results/2018/ITA/Moto3/RAC/worldstanding.pdf?v1_1cc1c20f

 

 

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis