FERNANDO ALONSO ET TOYOTA LES PLUS RAPIDES DES 1ers ESSAIS PRÉLIMINAIRES DES 24 HEURES DU MANS 2018

 

 

24-HEURES du MANS-2018-FERNANDO ALONSO-le plus rapide des essais-préliminaires le dimanche 3 juin

La Journée Test des essais préliminaires des 24 Heures du Mans, deuxième manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA, a vu un jeune ‘rookie’, dans cette discipline, l’ancien double Champion du monde de Formule 1, Fernando Alonso, signer le meilleur temps au volant de son prototype Toyota TS050 Hybrid.

L’immense Champion qu’est l’Espagnol, s’est en effet montré le plus rapide ce dimanche et c’est tout sourire qu’en fin de journée, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse, racontait cette nouvelle expérience pour lui, qui après s’être engagé l’an dernier dans le temple de la vitesse, aux très réputes 500 Miles à Indianapolis, a choisi cette année de vivre, une autre aventure cette fois,dans le monde de l’endurance, en s’inscrivant en parallèle de son programme en GP F1, dans la totalité du mondial WEC et bien sur aux non moins prestigieuses 24 Heures du Mans, l’épreuve-phare et mythique de la discipline.

 

 

Installé en Conférence de Presse avec tous les pilotes ayant signé les meilleurs temps des différentes classes (LMP2-GT/Pro et GT/Am) de cette Journée des essais préliminaires, préparatoire aux 24 Heures du Mans, en catégories LM P2 (Nathanaël Berthon), LM GTE Pro (Patrick Pilet) et LM GTE Am (Julien Andlauer), Fernando Alonso qui a réalisé  les deux meilleurs chronos lors des deux sessions, la matinale en 3’21.468 , l’améliorant encore lors celle de l’après-midi en 3’19 »066, au volant de sa Toyota TS050 Hybrid N°8, nous déclarait :

« Ce dimanche a été une bonne journée pour nous, un bon programme pour préparer la grande course dans deux semaines. La voiture a été parfaite dès les premiers tours. Pour moi, il s’agissait aussi de me familiariser avec le circuit car je m’y étais entraîné sur le simulateur, mais pas en réalité. »

 

24-HEURES-DU-MANS-2018-FERNANDO-ALONSO-Photo-ACO-Alexis-GOURRE

 

Et Fernando poursuivait en nous précisant :

 « Ce circuit manceau est franchement très plaisant, notamment pour ce genre de voiture. C’est même encore mieux qu’à Spa – où il a gagné tout récemment la manche d’ouverture du WEC –  où je pense que j’avais des références avec la F1. Cette voiture – la Toyota – est absolument dessinée pour le circuit du Mans. »

Rappelons que l’an dernier, c’est déja une Toyota TS050, alors pilotée par le Japonais Kamui Kobayashi qui avait décroché le meilleur temps, signant un 3’18.132, nouveau record de la piste Mancelle, jusqu’alors détenu par le Suisse Neel Jani depuis l’édition 2016, avec la Porsche 919 Hybrid.

Superbe performance que Koba, lui aussi ancien pilote de F1, allait de nouveau pulvérisé deux semaines plus tard, lors des essais qualificatifs, améliorant encore effectivement cet incroyable chrono pour l’établir à… 3’16.187!!!

Les sensationnels chronos réalisés par Alonso, débutant qui découvre le tracé, démontrent qu’il va aller à la chasse à la pole les mercredi 13 et jeudi 14 juin et qui sait viser le record de Kobayashi…

 

24-HEURES-du-MANS-2018-La-TOYOTA-TS050-Hybrid-de-FERNANDO-ALONSO

 

On a vite compris en tout cas qu’Alonso a fait le job et a immédiatement été dans le match, démontrant que son objectif est de gagner les 24 Heures du Mans, le dimanche 17 juin prochain !

Néophyte de la piste Sarthoise que connaissent par cœur ses deux équipiers le Suisse Sébastien Buemi et le Japonais Kazuki Nakajima deux habitués des deux tours d’horloge manceau, on l’a du coup beaucoup aperçu en piste et sa Toyota TS050 N°8 est d’ailleurs la voiture qui a bouclé le plus de tours ce dimanche, la seule à avoir  couvert plus de 100 tours du grand circuit des 24 Heures !

Ce qui en dit long sur son état d’esprit…

Oui, qu’on se le dise, on en a la certitude, Fernando Alonso est bien présent  pour gagner le 17 juin la plus grande course du monde, la plus célèbre, la plus magique, la plus prestigieuse etla plus mythique !

 

Essais préliminaires 24 Heures du MANS 2018 – lA BR1ENGINEERING BR1 N°11 de JENSON BUTTON – Photo Thierry COULIBALY

 

‘roookie’ de renom en catégorie LMP1, l’autre ancien Champion du Monde de F1 sacré lui en 2009, le Britannique Jenson Button, engagé sur l’une des BR1AER de l’équipe Russe SMP, la N°11.

Cinquième chrono derrière les deux Toyota et les deux Rebellion R13, Button lui aussi très heureux de se trouver au Mans, nous confiait :

« La vitesse à laquelle ces prototypes peuvent passer en courbe est impressionnante. Il faut vraiment avoir confiance dans la voiture. Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de trafic et c’est difficile de dépasser dans certains enchaînements. J’aurais aimé faire plus de tours. On voudrait toujours rouler plus et pouvoir repartir des stands avec des pneus neufs pour voir le potentiel de la voiture. Mais il faut rester concentré sur le programme d’essais. Je suis impatient pour la suite, car nous avons encore une belle marge de progression »

 

JUAN PABLO MONTOYA

 

Autre débutant de renom avec un palmarès exceptionnel en F1 et en Indycar, lui aussi présent cette année dans la Sarthe, et dans la catégorie LMP2, avec le très réputé Team United Autosports, le Colombien Juan Pablo Montoya (24ème chrono), lâchait, lui :

« Je suis arrivé aujourd’hui à 8 heures du matin – en provenance comme une douzaine d’autres pilotes des USA, où il avait disputé la veille samedi, la manche du Championnat d’endurance Américaine de l’IMSA au volant de l’une des Acura du Team de Roger Penske avec à la clé la troisième place – et j’ai découvert et piloté la voiture pour la toute première fois cet après-midi. Ici, les virages rapides sont fantastiques. Toute ma vie, j’ai adoré ça, alors croyez-loi, j’adore enchaînement des virages Porsche. »

Et Juan-Pablo d’ajouter et de préciser :

« À ce que j’ai vu, les commissaires font un travail fantastique ici, ils sont tout simplement extraordinaires. »

Prochaine étape pour tous les concurrents des 24 Heures du Mans, seconde manche du Championnat du Monde d’Endurance, dimanche 10 et lundi 11 juin, pour le traditionnel Pesage.

Les premiers essais officiels débutant eux le mercredi 13 juin.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY

24 HEURES du MANS 2018 – La TOYOTA N°8 la plus rapide dans son Stand – Photo : Thierry COULIBALY.

 

LE RÉSULTAT DES ESSAIS LIBRES DE CE DIMANCHE 3 JUIN

https://assets.lemans.org/explorer/pdf/courses/2018/24-heures-du-mans/classification/test-day/test-day-24-heures-du-mans-2018-classification.pdf

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles