À MONACO, DANIEL RICCIARDO OFFRE LA POLE À RED BULL RENAULT DEVANT LA FERRARI DE VETTEL !

 

 

DANIEL RICCIARDO, CHAUSSÉ DES HYPERSOFT SUR SA RED BULL, DÉCROCHE LA POLE POSITION APRÈS AVOIR DOMINÉ LES ESSAIS LIBRES 

LE RECORD DE LA PISTE EST DE NOUVEAU BATTU AVEC LES HYPERSOFT,
ET LA POLE EST EN AMÉLIORATION DE 1’’3 PAR RAPPORT À L’AN PASSÉ

UN ARRÊT AUX STANDS DEVRAIT ÊTRE PRIVILÉGIÉ,

ET LA NOUVELLE GOMME HYPERSOFT LARGEMENT UTILISÉE EN COURSE

 


F1 2018 MONACO – Vue générale sur le port.

 

Aux qualifications du Gd. Prix de Monaco, ce samedi 26 mai 2018, sur l’une des courses où la position sur la grille de départ est la plus importante de la saison, l’Équipe Red Bull poursuit sa domination déjà entrevu au cours des essais libres, son pilote Australien Daniel Riccardo signant la pole position et un nouveau record de la piste, chaussé des nouveaux pneumatiques Rose hypersoft.

 

F1-2018-MONACO-Sir-Jacky-STEWART-récompense-Daniel-RICCIARDO-pour-sa-pole-le-samedi-26-Mai

 

Ricciardo devient cette année le troisième pilote, seulement, après Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, à recevoir le Pirelli Pole Position Award remis pour l’occasion par Sir Jackie Stewart. La performance de l’Australien est notable, car il abaisse tout de même de … 1’’3, la pole établie l’an passé sur ce Grand Prix Monégasque.

Bien que l’hypersoft ait montré, comme attendu, des signes de dégradation durant les essais libres, un pit-stop, devrait être privilégié durant la course ce dimanche, en raison de l’importance de la position occupée sur ce célèbre circuit urbain.

Ce samedi, la chaleur était de la partie, et ces conditions devraient persister pour la course.

 

F1 2018 – Mario ISOLA – Le patron de PIRELLI Motorsport

 

Questionné Mario Isola, le responsable de la compétition automobile du Manufacturier Italien Pirelli, nous expliquait :

« L’hypersoft est définitivement un pneumatique qui sera largement utilisé durant la course, mais la clé sera de limiter le graining, en particulier à l’avant, afin de contrôler le niveau de dégradation. Les pilotes qui y parviendront bénéficieront d’un avantage. Comme toujours, les concurrents qui s’élanceront en dehors du Top-10 sont libres de leur choix de gomme, et il sera intéressant d’observer s’ils adoptent un choix alternatif au cours d’une épreuve où la stratégie est reine. »

Et il précisait ensuite :

« Cela dépendra cependant comme toujours de la possible intervention du Safety Car, assez commune ici. Si Monaco est unique en son genre, les plus hautes vitesses et la dégradation du nouveau hypersoft ont d’ores et déjà apporté une nouvelle dimension. »

Avant d’ajouter en guise de conclusion :

« Nous verrons demain comment cela se traduit en course, et il sera fascinant d’observer le retour de Max Verstappen qui s’élancera du fond de grille. »

 

F1 2018 MONACO La RED BULL RENAULT de MAX VERSTAPPEN

 

Effectivement car le jeune pilote Hollandais a, une nouvelle fois été victime de son étourderie…lors de la dernière session des essais libres, ou alors qu’il détenait le meilleur chrono, a été bêtement victime d’une sortie de piste, heurtant les rails, ruinant sa course puisque la réparation des dégâts occasionnés sur sa monoplace Red Bull-Renault, l’ont ensuite empêchés de participer à la séance des qualifications !

Séance répétons-le qui a été dominée par la voiture-sœur, l’autre Red Bull-Renault, celle de Daniel Ricciardo, lequel améliorait en outre le record du redoutable et redouté tracé Monégasque qui serpente monte et descend à souhait au cœur de la Principauté

 

F1 2018 MONACO La RED BULL RENAULT de DANIEL RICCIARDO

 

Avec un chrono de 1’10.810, il s’élancera donc cepuis la pole ce dimanche, avec à ses côtés la Ferrari de l’Allemand Sebastian Vettel, son plus proche adversaire avec qui, il partagera la première ligne, et second en 1’11.039, à 0.229.

Ricciardo heureux lâchait :

« Un temps dans les 1’10 ici… si cela devait être pas mal à la télé, je peux vous affirmer qu’au volant c’était génial. Je me sens vraiment à l’aise depuis le début du week-end, donc je vais essayer de le rester demain. On a progressé lors de chacune des séances alors normalement il n’y a qu’à courir sérieusement demain et on devrait pouvoir faire la fête. Même si je suis heureux, je ne vous le montre pas tant que je n’ai pas gagné et soulevé le trophée du vainqueur. J’ai une histoire inachevée ici – pole en 2016 mais finalement seulement derrière Hamilton – et j’en ai conservé une énorme frustration. »

Quant à Sebastian Vettel qui partira à ses cotés sur la grille, lui il indiquait :

« On a toujours après coup, le sentiment qu’on aurait pu faire mieux mais je ne pense pas qu’il eut été possible de s’approcher du chrono de Daniel. Il était bien le maître de ces qualifications et il mérite franchement sa pole. Ce n’est pas une surprise, on savait que les Red Bull seraient rapides ici, car ils disposent d’une très bonne voiture avec plus d’appui que tout le monde. Sur d’autres circuits ce sera une autre histoire. En attendant, nous on a tenté des choses au niveau des réglages pour tenter de tirer le meilleur de nos voitures, c’était absolument indispensable pour s’assurer une première ligne ou la pole.»

 

F1 2018 MONACO -La FERRARI de SEBASTIAN VETTEL

 

Suivent sur la seconde, la Mercedes du leader du Championnat, le Britannique Lewis Hamilton, troisième en 1’11.232, à 0.422  et la deuxième Ferrari, celle du Finlandais Kimi Räikkönen, quatrième, lui, en 1’11.266, à 0.456

 

F1 2018 MONACO La MERCEDES de LEWIS HAMILTON

 

Ensuite, on pointe le Finlandais Valtteri Bottas avec la seconde Mercedes, en 1’11.441, à 0.631 et la Force India-Mercedes du jeune espoir Français Esteban Ocon, excellent sixième en 1’12.061, à 1.251

 

F1 2018 MONACO La FORCE INDIA MERCEDES d’ESTEBAN OCON

 

Complétant le Top 10, à l’issue de la Q3, on pointe respectivement dans l’ordre, l’Espagnol Fernando Alonso avec sa McLaren-Renault en 1’12.110 à 1.300, suivi de son compatriote  Carlos Sainz Junior, crédité de 1’12.130 à 1.320, puis le Mexicain Sergio Perez avec la seconde Force India-Mercedes en 1’12.154 à 1.344 et enfin la Toro Rosso-Honda de l’autre jeune pilote tricolore Pierre Gasly, qui intègre ce Top 10, en 1’12.221, à 1.411

 

F1 2018 MONACO -La RENAULT de CARLOS SAINZ Jr.

 

Derrière, on retrouve dans l’ordre l’Allemand Nico Hülkenberg avec la deuxième Renault, onzième en 1’12.411, lequel précède le Belge Stoffel Vandoorne avec l’autre McLaren-Renault en 1’12.440 qui devance le Russe Sergey Sirotkin avec sa Williams-Mercedes avec 1’12.521.

Le ‘ régional’ du jour, le ‘ rookie’ Monégasque Charles Leclerc se retrouve quatorzième au volant de la 1ère des   Sauber-Ferrari avec 1’12.714, devant le Néo-Zélandais Brendon Hartley qu pilote lui, la seconde Toro Rosso-Honda, avec 1’13.179

 

F1 2018 MONACO – Le MONÉGASQUE CHARLES LECLERC offre une de ses combinaisons à son ALTESSE le PRINCE ALBERT

 

Plus loin, on pointe le Suèdois Marcus Ericsson avec la deuxième Sauber-Ferrari avec 1’13.265, puis le Canadien Lance Stroll et la Williams-Mercedes en 1’13.323.    –

Déception pour les pilotes des monoplces US, les Haas à moteur Ferrari, le Français Romain Grosjean et le Danois Kevin Magnussen, se retrouvant, loin en fond de grille aux dix-huitième et dix-neuvième rangs en 1’12.728 et 1’13.393

Et c’est Max Verstappen qui s’élancera bon dernier au volant de sa Red Bull-Renault, puisqu’on l’a dit, il n’a pas u participé aux qualifications , à la suite de sa stupide sortie samedi matin à l’occasion de l’ultime séance des essais libres.

Assurément victime d’une panne de cervelle… qui contrariait sérieusement le Team-principal de l’équipe Autrichienne Red Bull, Chris Horner, qui ne se cachait pas pour montrer qu’il était furieux contre son pilote… l’accusant publiquement de commettre une nouvelle bêtise !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jeff THIRY – PIRELLI et TEAMS

 

F1 2018 MONACO NICO ROSBERG et son épouse Vivian SIBOLD ROSBERG venus en voisins. Nico qui a roulé au volant de la MERCEDES F1 avec laquelle il a été sacré CHAMPION du MONDE en 2016 aux cotés de la WILLIAMS qui a couronné son père KEKE en 1982

 

 

F1

About Author

gilles