SPA CLASSIC 2018 : SPECTACLE PERMANENT AU SON DES VOITURES ANCIENNES

 

 

 

Pour cette 8ème édition de « SPA CLASSIC », grâce à la baguette magique de PETER AUTO, à la diversité et à la qualité des plateaux présents, le Circuit de Spa-Francorchamps se présentait dans un véritable look cérémoniel.

 

La Porsche 962 C victorieuse en deuxième manche Group C RACING-© Manfred GIET.

 

Réunir à la fois autant de véhicules de compétition d’une glorieuse époque du sport automobile et en corollaire raviver la passion des nombreux nostalgiques en leur offrant une occasion unique de revoir en action ces bolides qui ont fait rêver toute une génération, reste en effet un sacré défi.

Ce tour de force, l’équipe de PETER  AUTO, l’a à nouveau pleinement réalisé, en présentant des plateaux superbement garnis totalisant plus de 300 voitures sorties pour l’occasion comme des flèches de leurs carquois.

 

Double vainqueur en Heritage Touring Cup, le Suisse Christian Traber et sa BMW 3.0 CSL-© Manfred GIET

 

Le succès d’un tel événement repose avant tout sur la capacité à renouveler en permanence cette machine à remonter le temps que le spectacle de telles épreuves historiques peut offrir grâce à des plateaux richement achalandés de véhicules dont beaucoup ont écrit l’histoire du sport automobile tout en restant vaillants malgré le poids des ans.

 

La superbe et très rare Ferrari275 GTB-C de Vincent GAYE vainqueur en The Greatests Trophy-© Manfred GIET.j

 

Unanimement salués comme une des plus belles organisations d’épreuves historiques du genre, l’édition des SPA CLASSIC 2018 n’a pas failli à la tradition bien ancrée depuis maintenant 8 ans dans cet écrin niché au cœur des Ardennes Belges qu’est le Circuit légendaire de Spa-Francorchamps.

 8 PLATEAUX ET 12 ÉPREUVES

La fameuse Porsche 962 C © Manfred GIET

 

Pour bien marquer les différentes périodes de l’histoire du sport automobile et différencier la pléthore de modèles de voitures de compétition sur circuit, les huit plateaux programmés avaient le don de parfaitement rehausser l’équilibre entre héritage et modernité,le tout dans une ambiance synonyme de grande fête de l’Automobile classique.

Régler « à l’ancienne » des soupapes qui frétillent et des carbus qui gargouillent ,le tout alimenté par des effluves d’huile et de gommes brûlées, donnaient au paddock un fier rappel d’antan.

 

Vainqueur autoritaire en Sixties Endurance Spa Classic Christophe Van Riet et sa Shelby Cobra 289-© Manfred GIET-

 

Quant au spectacle offert sur la piste,il a été permanent, avec comme effet d’avoir comblé tous les nostalgiques de ces grands moments du sport automobile, tout en permettant aux plus férus de reconstituer leur mémoire en revisitant quelques grandes étapes du sport-auto qui défilaient devant eux.

Et que dire du matériel présent superbement entretenu et le plus souvent dans sa configuration d’origine ?

Un régal pour la vue et l’ouïe !

 

La superbe Peugeot 905 qui pour raisons technique n’a pas pris le départ-© Manfred GIET.

 

Parmi les quelques 358 voitures présentes, la plus ancienne, une AUSTIN HEALEY 100/4 de 1955, inscrite pour l’épreuve des SIXTIES ENDURANCE, faisait office d’aînée tandis que l’on retrouvait comme cadette la PEUGEOT 905 EV1B de 1993, qui toutefois dû déclarer forfait aux épreuves pour des problèmes techniques!

 

Watts-March 772 double vainqueur en EURO F2 CLASSIC-© Manfred GIET-

 

Si l’ensemble des plateaux bénéficiaient d’engagements relevés, il n’en reste pas moins que le nombre d’engagés dans les séries  EURO F2 CLASSIC et THE GREA-TEST’S TROPHY, avec respectivement 13 et 15 voitures présentes, s’amenuise malheureusement d’année en année contrairement aux épreuves phares, telles:

 

La Spice SE 90C de Tandy victorieuse d’une manche en Group C Racing-© Manfred GIET.

 

La nouvelle série  2.0L/CUP PORSCHE d’avant ’66 (40 inscrits),les séries CLASSIC ENDURANCE RACING 1 (53 inscrits), CLASSIC ENDURANCE RACING 2 (33 inscrits),le GROUP C RACING (28 inscrits) ou encore l’épreuve d’endurance des SIXTIES’ ENDURANCE SPA CLASSIC et ses 74 voitures vaillantes au départ.

Comme anecdote, relevons aussi la présence d’une PORSCHE 962 d’un blanc immaculé et qui après recherches s’est avérée être une PORSCHE 962 C de 1990, sortie des rayonnages et vendue par PORSCHE MOTORSPORT en 1991 et qui avant les SPA CLASSIC 2018 n’avait jamais participé à une épreuve en circuit !

 

Démonstration d’une BENTLEY EXP Speed 8 dans les Global Endurance Legends-© Manfred GIET

 

SPA CLASSIC a par ailleurs aussi inauguré le rapprochement entre PETER AUTO et les promoteurs du GLOBAL ENDURANCE LEGENDS et son plateau en démonstration regroupant des GT et prototypes des années 1990-2000, où l’on a pu admirer pour l’occasion une BENTLEY EXP SPEED 8, victorieuse aux 24 HEURES du MANS 2003.

Cette grille animera entre autre le GRAND PRIX de l’ÂGE D’OR à Dijon-Prenois les 8-9 juin prochains ainsi qu’au LE MANS CLASSIC, où sont attendues près de 70 voitures : AUDI R8 LMP 900, BENTLEY SPEED 8, FERRARI F40 LM, Mc LAREN F1 GTR, PANOZ GTR-1, PORSCHE 911 GT1 etc.

Du côté de Spa par contre, on se réjouit déjà d’accueillir les SPA CLASSIC 2019.

 

Manfred GIET

Photos : PUBLIRACING Agency

La Chevron B19 du suisse Bruehwiler vainqueur en CER 1-© Manfred GIET

 LES PODIUMS

2.0L/CUP

1.A.SMITH—O.BRYANT (GB) Porsche 911  20 tours en 1 h04’25’’ = 130,5 Km/h

2.D.HUXLEY-N.GRENSALL (GB) Porsche 911 à 41’’362

3.M.BATES-J.BATES (GB) Porsche 911 à 1’07 ‘’

EURO F2 CLASSIC

COURSE 1

1.M.WATTS (GB) March 772, les 11 tours en 26’50 = 172,3 Km/h

2.C.VEILLARD (France) Ralt RT 1 à 1 ‘’ 564

3.R.MEINS (GB) March 762 à 42’’ 1

COURSE 2

1.M.WATTS (GB) March 772 10 tours, en 26’14 ‘’ 818 = 160,1 Km/h

2.C.VEILLARD (France) Ralt RT 1 à 15 ‘’9

3.D.TOMLIN (GB) Rondel Motul à 31’’3

CLASSIC ENDURANCE RACING 1

1.P.BRUEHWILER (Suisse) Chevron B19 FVC, les  20 tours en 1h02’13 » = 135,1 Km/h

2.WATSON-O’CONNELL (GB) Chevron B8 à 7 ‘’9

3.M.BIANCO (Italie) Chevron B19 à 17’’8

CLASSIC ENDURANCE RACING 2

1.M.DEVIS (Belgique) TOJ SC 303 21 tours en 1h00 ’32’’ = 145,8 km/h

2.D.GUENAT (France) LOLA T 286 à 1’’6

3.B.EGGIMANN (Suisse) CHEETAH G601 à 1’04’’

THE GREATEST’S TROPHY

COURSE 1

1.C.MONTEVERDE (Brésil) Jaguar Type E, les 11 tours en 35’21’’ = 130,8 Km/h

2.V.GAYE (Belgique) Ferrari 275 GTB/C à 0’’ 9

3.P.MUELDER-C.TRABER (All-Suisse) Bizzarrini 5300 GT à 56’3’’

COURSE 2

1.V.GAYE (Belgique) Ferrari 275 GTB/C 13 tours en 37’36’’ = 145,3 Km/h

2.C.MONTEVERDE (Brésil) Jaguar Type E à 26.3 ‘’

3.C.BOURIEZ(Belgique) Bizzarrini 5300 GT à 31

SIXTIES ENDURANCE SPA CLASSIC

1.C.VAN RIET (Belgique) Shelby Cobra 289 36 tours en 2 h00’53’’ = 125,1 Km/h

2.C.MONTEVERDE-G.PEARSON (Brésil-GB) Shelby Cobra 289 à 1’45’7 ‘’

3.P.OETTLI (Suisse) Shelby Cobra 289 à 1’46’024 ‘’

GROUPE C RACING

COURSE 1

1.S.TANDY (GB) Spice SE 90C, les 19 tours en 47’06’’ = 169,5 Km/h

2.I.VERCOUTERE-R.KELLENERS (France-All) Porsche 962C à 8’275’’

3.M.LYONS (GB) Gebhardt C91 à 9’300’’

COURSE 2

1.M.LECOURT-R.NARAC (France) Porsche962C, les 19 tours en 46’52 ‘’ = 170,3 Km/h

2.I.VERCOUTERE-R.KELLENERS (France-All) Porsche 962 C à 15’174’’

3.T.SINCLAIR (GB) Spice SE 90C à 1’42.406’’

HERITAGE TOURING CUP

COURSE 1

1.C.TRABER (Suisse) BMW 3.0 CSL, les 21 tours en 1 :01’17’’   = 144 km/h

2.D.BOSCHMANN (All) BMW 3.0 CSL à 33’259’’

3.S.DANCE (GB) Ford Capri 2600 RS à 37’99’’

COURSE 2

1.C.TRABER (Suisse) BMW 3.0 CSL, les  21 tours en 1 :01’04’’ = 144,5 Km/h

2.Z.BROWN-R.DEAN (USA-GB) Ford Capri  3100 RS à 42 ’ 8’’

3.S.DANCE (GB) Ford Capri 2600 RS à 45’7’’

 

Marc Devis et sa TOJSC 300 victorieux en CER 2-© Manfred GIET.

 

Sport

About Author

gilles