IL Y A 45 ANS, HENRI PESCAROLO ET JACKY ICKX ATTEIGNIRENT LES VITESSES MOYENNES LES PLUS ÉLEVÉES JAMAIS ATTEINTES SUR UN CIRCUIT ROUTIER.

 

 

Jacky-ICKX-FERRARI-312-PB-1973-©-Manfred-GIET

 

Le 6 mai 1973, dans le cadre des 1.000 KM DE SPA, Henri PESCAROLO et Jacky ICKX réalisaient la vitesse moyenne au tour la plus élevée jamais atteinte sur un circuit routier.

Henri PESCAROLO, désormais âgé de 75 ans, en plus de détenir le record du plus grand nombre de participations aux 24 HEURES du MANS (33), en tant que pilote, a également un autre et authentique record à son actif… celui de la plus grande vitesse moyenne au tour réalisé sur un circuit routier, à savoir 262,461 km/h, atteints en course au volant de l’une des inoubliables MATRA MS 670B,  sur le Circuit Ardennais qui s’appelait encore « Circuit National  de Francorchamps » et qui dans sa configuration de l’époque, était long de 14,120 Km.

Un record ahurissant homologué pour l’éternité vu que le Grand Spa, au propre comme au figuré, était avec l’Autodromo de Monza en Italie, le circuit le plus rapide à cette époque et sérieusement désamorcé depuis.

Compte tenu de la sécurité plus que précaire en place de ce temps- là, tout le long du tracé, constitué de routes nationales ouvertes au trafic journalier en dehors des week-ends de compétition, ces chiffres pour avoir parcouru les 14,120 Km en 3’13’’400, à 262,461 Km/h de moyenne, ont de nos jours, assurément de quoi faire froid dans le dos!

 

Henri-PESCAROLO-l’homme-le-plus-rapide-au-monde-sur-circuit-routier-©-Manfred-GIET

 

Plus tard, Henri PESCAROLO déclara au sujet de cet exploit :

« J’ai toujours adoré les circuits ultra-rapides comme Spa ou Monza, où la sensation de vitesse était ressentie comme nulle part ailleurs. A Spa,vu la longueur du tracé, on ne parcourait que quelques tours durant les essais, ce qui n’était pas idéal pour bien assimiler les comportements de la voiture comprendre avec des enchaînements rapides comme ceux des Combes ou de Burnenville au rayon de 800 m et qui se négociait à 300 Km/h avant de plonger vers Malmedy, Masta, Stavelot et Blanchimont, d’autres hauts-lieux à négocier pédale au plancher. »

Et il précisait :

« C’était grisant et très dangereux à la fois. Le moindre problème technique ou erreur de pilotage pouvait se transformer en drame. Mais à cette époque on était moins regardant sans pour autant prendre des risques in calculés. »

 

UN PEU D’HISTOIRE…

Jacky-ICKX-Francorchamps-1000-KM-1973-Ferrari-312-PB-Record-absolu-du-tour-aux-essais-en-3 min 12 sec-700-soit-263788-Kmh-©-Manfred-GIET

 

La séance qualificative du samedi pour la pole avait déjà donné un avant- goût pour transformer l’épreuve d’endurance prévue sur 1.000 Km en un long sprint le lendemain.

Pour ce Championnat du Monde des Marques, les deux protagonistes en lutte pour le titre, se résumait à un duel, entre le tenant du titre la Scuderia FERRARI, qui engageait deux 312 PB pour les équipages ICKX-REDMAN et PACE-MERZARIO, et la de plus en plus performante équipe Française MATRA, laquelle alignait deux MS 670B, pour les tandems LARROUSSE-PESCAROLO- et AMON-HILL, et ce en remplacement de la paire formée de CEVERT-BELTOISE, qui jugeait eux, le tracé trop dangereux.

Et lors des qualifs, le régional de l’étape et grand connaisseur des lieux, Jacky ICKX avait placé la barquette FERRARI 312 PB en Pole, en plaçant la barre très haut avec un temps ‘ canon’ de … 3’12’’700, soit une moyenne de 263,415 Km/h, autrement dit… tout simplement sept secondes de mieux, que le précédent record, qu’avait établi le Mexicain Pedro RODRIGUEZ en 1970 avec une PORSCHE 917!!!

Toutefois, à l’époque les chronos entrants en ligne de compte pour valider des records par la CSI devenu FIA plus tard, devaient obligatoirement avoir été réalisé en course, ce qui n’était pas le cas de Jacky ICKX, pour qui ce tour dément restera comme ‘record officieux’, puisque le lendemain durant l’épreuve, il fut contraint à l’abandon, suite à une surchauffe de la boîte de vitesse de sa FERRARI, sans quoi, il y a des chances qu’il se serait attribué ce record dément qui finalement revint à son grand rival PESCAROLO, lequel supplantait le précédent record de Pedro RODRIGUEZ, réalisé deux ans plus tôt sur une PORSCHE 917 K, en 3’16’’500, à la moyenne de 258,321 Km/h et sans la chicane de Malmedy, introduite en 1973 pour justement freiner l’escalade des vitesses démentielles.

Ces deux records, l’officiel d’Henri PESCAROLO en course et l’inofficiel de la Pole de Jacky ICKX en qualifications, sont entré dans l’histoire et la légende du sport auto, il y a donc… déjà 45 ans et pérennisés pour toujours dans les annales.

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

La GULF MIRAGE M6 de Hailwood-Ganley-Schuppan, le trio vainqueur de ces 1000 Kms de Spa en 1973, avec ici Mike HAILWOOD au volant-© Manfred GIET.

 

About Author

gilles