LE PILOTE MAROCAIN, MAX COHEN OLIVAR EST MORT CE 21 MAI 2018, À 73 ANS !

 

GENTLEMAN MAX-COHEN-OLIVAR-en-2016

INOXYDABLE MAX COHEN OLIVAR : ENCORE ET TOUJOURS PASSIONNÉ,
IL NOUS QUITTE A 73 ANS

 

Ce lundi 21 Mai 2018, une bien triste nouvelle , nous parvient.

Notre ami, l’ancien Pilote automobile le Marocain Max Cohen Olivar est en effet décédé ce jour à Paris, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, des suites de la maladie qui le rongeait.

Début avril alors que nous faisions une joie de le retrouver comme chaque début de printemps à l’occasion du GP automobile WTCR de Marrakech, Max nous avait adressé un texto pour nous signaler son absence cette année, se trouvant en traitement à Paris…

Hélas si nous avons converser via Messenger, nous ne nous sommes pas revus et ce lundi, Max l’inoxydable est parti…

Max Cohen Olivar nous quitte donc à 73 ans car il était né le 30 avril 1945 à Casablanca, au Maroc.

 Au fil des ans, depuis notre toute première rencontre par l’intermédiaire du regretté Jacques Petitjean- décédé lui en décembre 2008- l’homme qui s’occupait de la Compétition de ‘Primagaz’, à la fin des années 70 au Mans, nous étions devenu ami, avec ce gentleman qu’était le Marocain Max Cohen Olivar.

 

GP-DE-MARRAKECH-2016-Dimanche-8-Mai-MAX-COHEN-OLIVAR-Photo-CHRISTIAN-CRYE

 

Max Cohen-Olivar ?

Un nom que les plus jeunes ne peuvent naturellement pas connaître…

Max, un sacré Pilote automobile Marocain.

Assurément le plus grand coureur automobile de l’histoire du Maroc, et ce jusqu’à l’avènement de son compatriote Mehdi Bennani qui de nos jours, porte désormais à son tour, haut les couleurs du Royaume dans les compétitions du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme, celles du WTCR !

 

24 HEURES DU MANS MAX COHRN OLIVAR au volant de la PORSCHE 956 du KREMER.en 1986, en compagnie d’Hubert STRIEBIG et de Pierre YVER

 

Max qui plusieurs décennies durant s’est illustré sur les plus importants circuits de la planète.

À commencer et comme nous le rappelait son ami Daniel Poissenot, l’ancien Directeur de Course des 24 Heures du Mans, devenu celui du GP de Marrakech et qui fut, répétons-le, celui de la plus belle et plus grande course du monde des années durant, les très prestigieuses 24 Heures du Mans, une compétition, à laquelle Max Cohen Olivar participa à… vingt-deux reprises !

Et ce entre ses débuts en 1971 au volant d’une Porsche 908 de l’équipe du Suisse André Wicky de Lausanne et l’ultime en 2001 avec cette fois à nouveau une Porsche mais une 911 de l’écurie Seidel Motorsport, il est un des pilotes qui s’est le plus engagé dans la course.

Seulement devancé par Henri Pescarolo le plus capé avec 33 participations, Bob Wolleck, 30 et François Migault, 25

Outre la Porsche 908, la 911 et la 956, on l’a vu aussi au volant des Chevron, Lola, de Tomaso, Lancia, Tiga et également avec les très performantes Porsche 962 de la grande écurie Allemande de Cologne, des Frères Kremer. Et aussi celle des équipes Alméras et Davey. Sans oublier la Cougar d’Yves Courage.

Ses meilleurs résultats aux 24 Heures du Mans, sont deux 12èmes places en 1982 avec la Lancia Beta Monte Carlo et en 2001 avec la Porsche 911 GT3 RS.

 

MARRAKECH-GP-2016- Retrouvailles entre Max COHEN-OLIVAR, 22 participations aux 24 Heures du MANS et Gilles GAIGNAULT – Photo: Christian CRYE

 

La dernière fois que nous l’avons aperçu derrière un volant, c’était chez lui, en Mai 2016, toujours bon pied-bon-œil, l’inoxydable Max ayant donc repris le volant et remis son casque, disputant sur la piste  du Circuit International Moulay El Hassan, les deux épreuves du Championnat des Circuits de la FRMSA (Fédération Royale Marocaine des Sports Automobiles) s’alignant dans le baquet d’une Funyo.

Avec au terme des deux courses ce dimanche 8 Mai, deux superbes victoires !

Succès naturellement salués par une Standing Ovation lorsqu’il rejoignit le podium aux côtés de ses dauphins, ses compatriotes Michel Benibgui et Moulay Elghali Meskini.

 

GP-DE-MARRAKECH-2016-Dimanche-8-Mai-MAX COHEN-OLIVAR sur la plus haute marche du podium-Photo-CHRISTIAN-CRYE.

 

À sa descente de son piédestal, ce fut un réel plaisir de partager sa joie, avec ses nombreux amis Manceaux et Sarthois présents, des dizaines de commissaires de l’ACO étant présents et de service pour ce GP de Marrakech !

 

GP-DE-MARRAKECH-2016-Dimanche-8-Mai-MAX-COHEN-OLIVAR-Photo Gilles GAIGNAULT AutoNewsInfo

 

Souriant, ravi de retrouver le gout du pilotage en compétition, Max Cohen Olivar, nous donna alors rendez-vous le 18 juin suivant au départ des 24 Heures du Mans pour fêter ces deux triomphes autour d’une bonne bouteille de Champagne, évidemment !

Non sans nous avoir rappelé :

« Tu sais, je ne dispute plus que cette épreuve dans mon pays. Sinon, il m’arrive de temps à autre de retourner sur le Circuit de Lédenon pour tourner sur les voitures de mon ami David Zollinger et de rouler essentiellement pour le fun avec ses Norma de Driving Koncept, sa société de coaching. »

Aujourd’hui Max n’est plus et nous sommes nombreux à avoir le cœur qui saigne… à trois semaines des 24 Heures du Mans, sa course fétiche, son épreuve préférée…

Où il va nous manquer !

Salut Max, on ne t’oubliera pas.

RIP l’ami

 

 Gilles GAIGNAULT

Photos: Christian CRYE  – AutoNewsInfo – Gilles GAIGNAULT

GP-DE-MARRAKECH-2016-Dimanche-8-Mai-MAX-COHEN-OLIVAR-Photo-CHRISTIAN-CRYE

GP-DE-MARRAKECH-2016-Dimanche-8-Mai-MAX-COHEN-OLIVAR-Photo-CHRISTIAN-CRYE

GP de MARRAKECH 2016 – Dimanche 8 Mai- MAX COHEN-OLIVAR avec Stéphane ROUX, le Directeur du GP- Photo : Gilles GAIGNAULT AutoNewsInfo

 

About Author

gilles