LA FORMULE e DÉBARQUE AU MOYEN ORIENT : RIYAD VA OUVRIR LA SAISON 2018-2019

 

 

La Formule e vient de l’annoncer en grande pompe : la saison 2018-2019 débutera par un ePrix à Riyad, en Arabie Saoudite.

 

Depuis une vingtaine d’années, les pays du Golfe ont investi massivement dans le sport. Il s’agissait d’une stratégie de modernisation, d’internationalisation et de sortie de la dépendance aux seuls revenus des hydrocarbures. Dans le sport auto, ça s’est traduit par des rallye-raids, la construction de circuits de F1 (Bahrein-Abou Dhabi) de Moto (Qatar) et GT (Dubaï) et aujourd’hui, l’apparition de concurrents venus du Golfe, au départ des épreuves.

Les plus brillants étant le double-vainqueur du Dakar Nasser Al-Attiyah et le pilote d’Indycar, Ed Jones.

A contrario, l’Arabie Saoudite s’est tenu en retrait du mouvement. Mohammed ben Salmane Al Saoud (alias « MBS »), qui se comporte en régent du Royaume, est partisan d’une ouverture à marche forcée.

En février dernier, Riyad accueillit la Race of Champion, sa première grande compétition internationale. Cette fois-ci, elle s’offre l’ouverture de la Formule e, en décembre. Les monoplaces rouleront dans la vieille ville d’ad Diriyah. Carlo Boutagi sera chargé du tracé, via sa société CBX. Signe des temps, les signataires côté saoudiens sont deux jeunes.

A savoir le prince Abdulaziz bin Turki Al Faisal Al Saud (pilotes à ses heures perdues, en Formule BMW, puis aux 24 heures du Mans) pour le ministère des sports et le prince Khaled Bin Sultan Bin Abdullah Al Faisal, Président de la Fédération Saoudienne du Sport Automobile.

Alejandro Agag peut se frotter les mains. La Formule e a une vocation mondiale. Or, jusqu’ici, elle était implantée en Europe,aux USA, en Asie et Amérique du sud . Avec cet ePrix de Riyad, la Formule e débarquerait au Moyen-orient. De plus, les Saoudiens ont signé un contrat inédit d’une durée de… 10 ans !

De bon augure pour la pérennité de la discipline, alors que l’avenir de certaines épreuves européennes (Paris, Zürich…) semblent menacées…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : FORMULA e

Copyright : FORMULA e

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE