VCTOIRE D’HAMILTON ET DOUBLÉ MERCEDES AVEC BOTTAS AU GP. D’ESPAGNE DE F1

 

 

 

DANS DES CONDITIONS MÉTÉO VARIABLES, GRÂCE À UN PIT-STOP ET UNE COMBINAISON SOFT / MEDIUM,
LE PILOTE MERCEDES LEWIS HAMILTON REMPORTE LE GRAND PRIX D’ESPAGNE
LE PLUS RAPIDE DE L’HISTOIRE

SEBASTIAN VETTEL PRIVILÉGIE UNE STRATÉGIE ALTERNATIVE DE DEUX ARRÊTS AUX STANDS !

LES DEUX OPTIONS ONT AINSI ÉTÉ OBSERVÉES

 

F1-2018-BARCELONE-HAMILTON en-pole et victorieux et BOTTAS à ses cotés en 1ère ligne aux qualifications et son dauphin en course, se-félicitent.

 

Ce dimanche sur la piste du Circuit de Catalunya, à Montmeló, au nord de Barcelone, la majorité des pilotes a opté en Espagne pour une stratégie d’un seul et unique arrêt aux stands en privilégiant une combinaison soft-medium, mais deux – et même troispit-stops ont également été observés durant les 66 tours de course.

Avec les rayons de soleil, quelques infimes gouttes de pluie, le vent qui compliqua la compréhension de l’état de la piste, et donc le changement de grip, les conditions ont été particulièrement variables. L’épreuve s’est en tout cas conclue par des températures de 17°C dans l’air et de 26°C sur l’asphalte.

Le nouveau revêtement a rendu le tracé nettement plus rapide et les concurrents évoluant aux avants- postes,  se sont ainsi montrés plus de quatre secondes plus performants que l’an passé.

Le record du tour a d’ailleurs été battu avec une marge similaire, et cela nous a permis d’assister au Grand Prix d’Espagne le plus rapide sur cette configuration du circuit Catalan.

 

F1-2018-BARCELONE-L’Accident au départ de la HAAS-FERRARI de ROMAIN GROSJEAN-.

 

À peu près tous les concurrents se sont élancés avec la gomme tendre, et une intervention de la voiture de sécurité dès le premier tour et ce à la suite de l’accident de la Haas-Ferrari de Romain Grosjean, limita leur niveau d’usure et de dégradation.

Finalement Lewis Hamilton au terme des 66 tours triomphe et l’emporte en précédant la seconde monoplace Mercedes de son partenaire le Finlandais Valterri Bottas, et la Red Bull-Renault du Hollandais Max Verstappen, lequel les accompagnait sur le podium.

 

F1-2018-BARCELONE-La FERRARI de KIMI RÄIKÖNNEN, retour à son stand, synonyme d’abandon !

 

Et ce après avoir devançait la seule Ferrari à finir le GP, celle de l’Allemand Sebastian Vettel, seulement quatrième ce dimanche, celle du Finlandais Kimi Räikkönen ayant abandonné sur ennui moteur !

 

F1 2018 BARCELONE L’unique arrêt à son stand de la MERCEDES de LEWIS HAMILTON

 

Hamilton qui confiait en Conférence de Presse :

«J’étais en synergie avec la voiture, ce que je n’avais encore jamais ressenti cette saison. Ce n’était pas parfait mais presque. Un sentiment exceptionnel de réussite. Vous avez pu le voir dans ma réaction après la course. Je n’aurais rien pu faire de tout cela sans l’équipe. Elle essaye de comprendre comment fonctionne la monoplace et je pense qu’elle a réussi à tout mettre en ordre. La direction de Mercedes était présente ce week-end et c’est bon de pouvoir leur montrer notre force. Ferrari a commis des erreurs, ça m’a surpris parce qu’à un moment Vettel était deuxième. J’espère que c’est un tournant de la saison mais c’est un peu tôt pour le dire. Ce n’est qu’une course, on est sur le bon chemin mais on peut souffrir de nouveau lors de la prochaine. Saisir comment utiliser les pneus est un challenge pour tout le monde.»

 

F1-2018-BARCELONE-La FERRARI de VETTEL et la MERCEDES d’HAMILTON-Deux stratégies différentes avec deux arrêts chez FERRARI contre un chez MERCECDES

 

Cependant que le pilote de la Scuderia lâchait :

«Aujourd’hui on n’était pas dans le rythme. Mercedes était plus rapide que nous. Nos pneus n’ont pas duré aussi longtemps que pour les autres, donc on n’a pas pu appliquer la même stratégie (un seul arrêt). Avec notre deuxième arrêt, on a perdu deux places et un peu de temps dans l’arrêt lui-même. Mais rester sur la piste n’était pas une option. Durant tout le week-end, on a connu des problèmes pour équilibrer la voiture et on a souffert avec les pneus avant. Peut-être que les modifications apportées pour ce week-end par Pirelli, ont eu des conséquences négatives pour nous. Je serai content de retrouver des pneux « normaux » à Monaco.»

 

F1-2018-BARCELONE-La RED BULL-RENAULT de MAX VERSTAPPEN

F1 2018 BARCELONE La McLAREN RENAULT de FERNANDO ALONSO

 

Derrière ce quatuor avec Hamilton, Bottas, Verstappen et Vettel, on pointait dans l’ordre la seconde Red Bull-Renault de l’Australien Daniel Ricciardo, la Haas-Ferrari de Kevin Magnussen, la Renault de Carlos Sainz Jr., la McLaren-Renault de Fernando Alonso, la Force India-Mercedes de Sergio Perez et la Sauber-Ferrari de Charles Leclerc, qui complétait le Top 10.

Questionné Mario  Isola, le Responsable de la Compétition Automobile chez le Manufacturier transalpin Pirelli, expliquait :

 « Nous avons pu constater différentes approches au sein des top teams, à savoir s’il fallait privilégier un ou deux arrêts aux stands. Depuis le début du week-end, il fut en effet difficile d’appréhender les conditions de pistes, et les averses apparues durant la nuit ne leur ont pas facilité la tâche. Les tours bouclés derrière la voiture de sécurité ont également perturbé les stratégies puisque l’usure et la dégradation ont été limitées à un  moment crucial de la course. Nous n’avons cependant relevé aucun souci, ni aucun signe de cloquage, au niveau des pneumatiques, et les meilleurs tours ont même pu être signés avec des gommes medium usagées. Ce fut valable pour l’ensemble des concurrents, et nivela ainsi les performances. Nous restons désormais à Barcelone où se dérouleront les premiers essais en cours de saison de l’année, pendant lesquels McLaren et Force India auront en charge le développement des pneumatiques 2019. »

À noter que ces premiers essais en cours de saison se dérouleront ces mardi et mercredi.

Et que le prochain Grand Prix se déroulera dans deux semaines en Principauté de Monaco.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : PIRELLI et TEAMS

F1-2018-BARCELONE-Les-deux-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON-et-VALTERRI-BOTTAS

 LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX D’ESPAGNE DE F1

1 – Lewis Hamilton (Mercedes), les 66 tours en 1h35’29 »972

2 – Valtteri Bottas (Mercedes) à 20″593

3 – Max Verstappen (Red Bull-Renault) à 26″873

4 – Sebastian Vettel (Ferrari) à 27″584

5 – Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) à 50″084

6 – Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) à 1 tour

7 – Carlos Sainz Jr. (Renault) à 1 tour

8 – Fernando Alonso (McLaren-Renault) à 1 tour

9 – Sergio Perez (Force India-Mercedes) à 1 tour

10 – Charles Leclerc (Sauber-Ferrari) à 1 tour

11 – Lance Stroll (Williams-Mercedes) à 1 tour

12 – Brendon Hartley (Toro Rosso-Honda) à 1 tour

13 – Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) à 1 tour

14 – Sergey Sirotkin (Williams-Mercedes) à 1 tour

 

ABANDONS

Stoffel Vandoorne

Esteban Ocon

Kimi Räikkönen

Nico Hülkenberg

Romain Grosjean

Pierre Gasly

 

F1 2018 BARCELONE – Les deux pilotes MERCEDES HAMILTON et BOTTAS signent le doublé ce dimanche 13 Mai.j

 CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

1.Hamilton : 95 points– 2.Vettel : 78 – 3.Bottas : 58 – 4.Raikkonen : 48– 5.Ricciardo : 47 – 6.Verstappen : 33 – 7.Alonso : 32 – 8.Hulkenberg : 22 – 9.Magnussen et Sainz : 19 – 11.Perez : 17 – 12.Gasly : 12 – 13.Leclerc : 9 – 14.Vandoorne : 8 – 15.Stroll : 4 – 16.Ericsson : 2 – 17.Ocon et Hartley : 1.

 CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES CONSTRUCTEURS

1.Mercedes : 153 points – 2.Ferrari : 126 – 3.Red Bull-Renault : 80 – 4.Renault : 41 – 5.McLaren-Renault : 40 – 6.Haas-Ferrari : 19 – 7.Force India-Mercedes : 18 – 8.Toro Rosso-Honda : 13 – 9.Sauber-Ferrari : 11 – 10.Williams-Mercedes : 4.

 

F1

About Author

gilles