À ESCHDORF AU LUXEMBOURG, LA VICTOIRE DE SEB PETIT, SONNE LE RÉVEIL DES FRANÇAIS EN CÔTE EUROPÉENNE

 

 

MONTAGNE-2018-ESCHDORF-Seb-PETIT-vainqueur

 

En remportant pour la première fois, la très réputée Course de Côte d’Eschdorf au Luxembourg, le Champion de France en titre, Sébastien Petit, a signé la 16ème victoire Française et ce en trente éditions, de la très select épreuve Luxembourgeoise, mettant fin à une période de vaches maigres pour nos couleurs, depuis 2012 !

Sébastien Petit impose sa Norma Mugen 3 Litres, devant celle du Germano-Slovène, Patrick Zajelsnik, la Norma Honda turbo du vainqueur de l’édition 2017, le Champion de Belgique, Jelle De Coninck et la LobArt Mugen, de Marcel Steiner, triple vainqueur de cette épreuve d’Eschdorf.

 

MONTAGNE-2018-ESCHDORF-Patrick-ZAJELSNIK.


MONTAGNE 2018 ESCHDORF – Jelle De CONINCK

 

Depuis sa création en 1988, la Course de Côte Luxembourgeoise, avait très souvent souri à nos pilotes.

D’abord trois fois à Hervé Bayard puis ensuite quatre à Christian Debias à l’époque des monoplaces F2, relayés par le regretté Lionel Régal, six fois lauréat, lui, entre 2004 et 2010, sans oublier enfin, Fabien Frantz, durant l’ère des F3000, ce qui représente tout de même au total … 56 % de victoires Françaises et ce, en vingt-cinq éditions.

Malheureusement, nos Champions se sont ensuite confinés dans l’Hexagone et ce du fait du bridage des F3000 par la FFSA, pour imposer en Championnat de France, des protos CN 4 Litres, bolides pourtant non homologués à l’étranger !

Les Français ont ainsi disparu pendant sept ans du palmarès d’Eschorf, à l’exception de 2014 où, la finale de la Coupe d’Europe, étant ouverte à chaque nation avec son règlement particulier, le multiple et très performant Champion de France, Nicolas Schatz put enfin courir et s’aligner au départ… signant d’ailleurs, le record de la montée, au volant de sa Norma M20 FC 4 Litres.

 

LES FRANÇAIS À L’HONNEUR

MONTAGNE-2018-ESCHDORF-Julien-FRANCAIS.

 

La libéralisation des règlements de la FFSA, relance donc enfin cette année, nos brillants pilotes à l’international.

La victoire de Sébastien Petit, mi-avril au Col St Pierre, la manche d’ouverture en Championnat d’Europe, a-t-elle eut un effet d’entraînement  bénéfique ?

Le fait est que tout de même, la délégation tricolore comportait vingt-quatre pilotes Français, lesquels ont pris le départ à Eschdorf cette année, souvent avec de brillants résultats.

Ainsi nos jeunes espoirs, Julien Français et Kevin Durot, qui sur leurs Norma Honda ont bataillé au millième loin devant le gratin Européen des Sport Protos 2 Litres !

 

MONTAGNE-2018-ESCHDORF-.Ludovic-CHOLLEY

 

De même, nos pilotes des monoplaces F3 méritent un hommage collectif pour leur tir groupé derrière le Franc-Comtois Ludovic Cholley, entré dans le Top 10, en signant sa 6ème victoire à Eschdorf dans la catégorie.

 


MONTAGNE 2018 ESCHDORF – Kevin PETIT

 

Victoire aussi – la troisième de l’équipe – pour Kevin Petit qui a triomphé en Formule Renault d’un duel serré, avec le Champion du Luxembourg, Daniel Donkels.

Ou encore l’Alsacien, Loïc Hebinger, vainqueur sur son Silver Car proto CM, d’un duel avec celui de l’Allemand Ralf Kroll.

LE FEU AUX POUDRES EN PRODUCTION

 


MONTAGNE-2018-ESCHDORF-. NICO WERVER.

 

En production, le choc entre la Porsche de Nicolas Werver et la Renault RS 01 de Philippe Schmitter et les plus beaux ‘monstres à portières’ du Championnat d’Europe, sentait la poudre…

Elle a pris feu et ce immédiatement… dès la première montée, avec un écart infime s’il en est de… 40 millièmes et ce, en faveur du Français Nicolas Werver sur son rival Autrichien, Herbert Stolz, tous deux courant derrière le Suisse Ronnie Bratschi, sur une Mitsubishi de plus de… 700 CV !

 


MONTAGNE 2018 ESCHDORF – STOLZ en tête-à-queue.


MONTAGNE 2018 ESCHDORF – BRATSCHI

 

Pression du coup sous les casques et canicule aussi sur le bitume, la firent exploser, qu’on en juge :

Tête-à- queue pour Stolz et sortie de piste pour la paire, Werver et Bratschi, figèrent ainsi ensuite le classement en l’état.

 

MONTAGNE 2018 – ESCHDORF La RENAULT RS 01 de Phillipe SCHMITTER

 

Philippe Schmitter, a lui aussi crevé le mur de la minute avec sa Renault RS 01, en compagnie de Norbert Handa au volant de sa Lancia Integrale et du Suisse Thomas Kessler, héros de l’Édition 2015 sur le mouillé avec sa Mitsubishi très spéciale.

 

Jean-Paul CALMUS

Photos : TOP MONTAGNE -Éric BROCARD

 

 

 

CHAMPIONNAT EUROPE de la MONTAGNE

About Author

gilles