24 HEURES TT DU MAROC 2018 : SAME PLAYERS SHOOT AGAIN. VICTOIRE DE BILLAUT-BARBET-GONZALES

 

 

Cette année, le concept organisé du 5 au 9 mai, est toujours original, avec quatre épreuves, chacune de six heures et sur quatre terrains différents, quatre sprints en fait, c’est de l’endurance très sportive!

Après Marrakech, Ouarzazate, Erfoud et Zagora, tout se fait cette année dans la région d’Agadir, on ne change pas d’hôtel et les tracés sont assez courts, ce à la demande des concurrents qui se sentent un peu seul sur des circuits de 60 km, surtout si le moteur commence à avoir des ratés !

Le premier jour, sur un tracé de 15 km plutôt sablonneux, avec des températures fraîches, c’est rare au Maroc en mai,  on a d’abord reconnu le terrain en convoi à vitesse réduite, ça c’est chaque matin avant les courses.

Ensuite, les autos de Sodicars ont royalement mené la course mais sont tombes toutes deux en panne d’essence, perdant de grosses minutes pour être ravitaillées, et c’est le team Sofrat de Bastet et DaCruz qui décroche le pompon.

 

 

Le lendemain, le circuit fait 12,4 km de long, cette fois on est plutôt sur du caillouteux, très technique, avec des vacheries pour les navigateurs, des oueds, des saignées à signaler etc..

Bien entendu, le temps est sec et fans la caillasse, la poussière s’invite facilement. Donc journ2e vraiment très éprouvante.

Le BV2 Sodicars de Billault-Gonzales et Barbet gagne l’étape et prend la tête au général, pour mémoire l’équipage a déjà gagné l’épreuve en 2017.

Ceci parce que le buggy Sofrat vainqueur de la veille est resté en carafe un bout de temps.

La troisième étape est sablonneuse, elle fait vingt kilomètres de long, c’est un jour où l’on va rouler vite, il ya un peu de sable mou pour obliger à envoyer la cavalerie pour maintenir le rythme.

Nouveauté cette année, quand un concurrent tombe en carafe sur le circuit, son assistance devait attendre la fin de la course pour aller le chercher.

Cette année, on peut se faire dépanner pendant la course et repartir.

Les teams peuvent mêmes se dépanner entre eux.

À l’issue de cette journée, le triomphe Sodicars est consommé, les deux BV2 sont en tête au général, la No2 est pilotée par Martineau, Maldonado et Galland.

La dernière épreuve est superbe, elle se déroule dans une forêt d’arganiers, le terrain est assez rapide, on traverse aussi une forêt de grenadiers de barbarie, tout est très beau à travers une lumière filtrante à travers les arbres.

Elle fait 21 km de long, exactement ce qu’adorent pilotes et assistances.

Les BV2 gardent la tête du Classement général.

Ces courses sont souvent violentes, et donc la casse est fréquente, c’est une donnée importante dans cette course d’endurance tout terrain qui ne ressemble à aucune autre.

C’est donc l’équipage composé de Gilles Billaut, Richard Gonzalez et Mayeul Barbet, qui triomphe et l’emporte renouvelant son succès de l’an dernier !

À l’arrivée, au classement final, ils devancent l’équipage formé de Jean-Luc Martineau, Franck Maldonado, Hugues Moilet et Antoine Galland.

Le podium étant complété, lui, par le tandem  Jean-Philippe Theuriot et Patrick Prot

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Alain Rossignol

Résultats sur :
https://www.tt24.fr/24H-OFF-ROAD-MAROC-2018-RESULTATS_a1374.html

 

 

 

24 Heures TT Sport

About Author

gilles