GD. PRIX DE PAU : PRÉSENTATION DE LA FR NEC

 

 

 

Ce week-end, le Grand Prix de Pau accueillera aussi
la manche d’ouverture de la FR NEC.
Une manche très spéciale,
avec des concurrents d’Eurocup FR 2.0 et du VdeV Monoplace !

 

La FR NEC s’apprête à entamer sa 13ème saison. Dernier Championnat « régional » Européen de FR 2.0, la FR NEC partagera l’essentiel de son Calendrier avec l’Eurocup FR 2.0. Or, lorsque les deux disciplines roulent ensemble, les concurrents d’Eurocup ne marquent pas de points en FR NEC (et vice-versa.)

En 2017, Michael Benyahia avait été titré sans jamais s’être imposé et 2018 s’annonce du même tonneau!

Le Grand Prix de Pau, sera l’une des rares épreuves propres à la FR NEC.

Le favori, c’est Gabriel Gandulia, unique pilote de R-Ace GP. Vétéran de la FR 2.0 Argentine, il s’attaque désormais à l’Europe. Face à lui, les novices d’Anders Motorsport, alignent le débutant Phil Hill et Doureid Ghattas, considéré comme une …chicane mobile en F4 ADAC !

Animatrice de la Lotus Cup Europe, Sharon Scolari va s’essayer à la monoplace avec sa structure, ScoRace. Soit un total de quatre engagés à temps plein. C’est peu…

Heureusement, dans le temple de Pau, il y aura de nombreux pigistes!!! Car pour tout pilote, le GP de Pau reste encore l’épreuve à épingler à un palmarès et à enrichir une carte de visite…

Plusieurs concurrents d’Eurocup FR 2.0, viennent aussi engranger de l’expérience, avant de se retrouver dans deux semaines à… Monaco! En plus de Gandulia, R-Ace GP va ainsi engager Logan Sargeant et les Français Victor Martins et Charles Milesi.

Tech 1 vient avec Neil Verhagen, Aleksandr Smolyar, Frank Bird et le Français Thomas Neubauer. MP Motorsport sera là avec le leader provisoire de l’Eurocup, Christian Lundgaard et le vainqueur 2017 de Pau, Alex Peroni. Quant à Fortec, il ne disposera que d’une seule voiture, pour Alex Rougier. Ce qui nous fait dix pilotes, pour une vraie course dans la course.

Enfin, pour le plaisir, trois pilotes de VdeV Monoplace rouleront dans la cité Paloise: les Français Thierry Malhomme (Lamo), Nicolas Melin et Nicolas Pironneau (Formula Motorsport)

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : RENAULT SPORT

 

Copyright : RENAULT SPORT

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE