VICTOIRE ET DOUBLÉ DES TOYOTA AUX SIX HEURES DE SPA, ÉPREUVE INAUGURALE DU MONDIAL WEC

 

 

 

Archi favorites cette Saison en Championnat du Monde d’Endurance WEC, après les retraits successifs de ses seuls réels adversaires, les deux équipes ‘Usine’ Allemandes, Audi et Porsche, l’Écurie Toyota, a entamé par une victoire somme toute logique, avec à la clé un doublé, ce samedi, à l’occasion des Six Heures de Spa, la manche inaugurale de ce Mondial WEC qui se déroulait cette année sur le tracé Spadois de Francorchamps, situé au cœur des Ardennes Belges.

 

WEC 2018 SPA                                                                                                                                         LMP1-N°8-Toyota-TS050-Hybrid-Team-TOYOTA-GAZOO-Photo Antoine CAMBLOR

 

Et, c’est la Toyota TS050, N°8 de l’équipage composé de l’ancien double Champion du Monde de Formule 1, l’Espagnol Fernando Alonso, formidable recrue de la firme Nippone cette année, du Suisse Sébastian Buemi et du Japonais Kazuki Nakajima qui triomphe et l’emporte en devançant la voiture-sœur,la seconde Toyota TSO50, la N°7, voiture qui avait obtenue la pole mais qui s’était pourtant élancée finalement depuis la ligne des stands, à la suite de son déclassement, et ce en raison d’un numéro de série de débitmètre, non conforme !

Toute première course en endurance Et deja première victoire pour Fernando Alonso!

C’est de bonne augure avant le prochain rendez vous les 24 Heures du Mans, les 16 et 17 juin prochains, l’épreuve de prestige que rêve de gagner le Grand Champion Espagnol…

 


WEC 2018 Le podium de SPA avec ALONSO sur la plus haute marche pour sa 1ère course en endurance Photo Antoine CAMBLOR.

 

Fernando Alonso qui expliquait:

« Je suis ravi d’obtenir ce résultat. Tout le week-end a été incroyable en termes de performance de l’équipe. Il y a eu beaucoup de préparatifs avec les essais hivernaux et tout le travail à l’usine, mais nous devions en venir à la course et montrer le résultat. Nous avons réalisé la course de la meilleure façon possible et je suis extrêmement heureux de gagner ma première course d’endurance. Sébastien et Kazuki m’ont rendu la vie un peu plus facile grâce à eux.  

 

WEC 2018 SPA                                                                                                                                 LMP1-N°7-Toyota-TS050-Hybrid-Team-TOYOTA-GAZO-RACING-Photo Antoine CAMBLOR

 

Du coup, grâce à une belle mais logique remontée, sur une épreuve longue de six heures, cette N°7 est revenue en têt de course et, son solide et très expérimenté équipage, le trio que forme le Japonais Kamui Kobayashi, le Britannique Mike Conway et l’Argentin Josè-Maria Lopez, se classe second

 

WEC 2018 SPA
LMP1-N°1-Rebellion-R13-Gibson-Team-REBELLION-RACING-Photo Antoine CAMBLOR


WEC 2018  SPA –                                                                                                                                      LMP1-N°3-Rebellion-R13-Gibson-Team-REBELLION-RACING-Photo Antoine CAMBLOR

 

Le podium étant, lui, complété par la plus rapide des deux Rebellion, la N°1 de Neel Jani, André Lotterer et Bruno Senna, laquelle devance la deuxième voiture de l’écurie Suisse, la N°3, celle de Mattias Beche, de Gustavo Menezes et du Français Thomas Laurent.

 

WEC 2018 SPA
LMP1-N°4-ENSO-CLM-P1_01-Nismo-Team-BYKOLLES-RACING-Team-Photo Antoine CAMBLOR

WEC 2018 SPA                                                                                                                                          LMP1-N°11-BR-Engineģerig-BR1-AER-Team-SMP-RACING-Photo Antoine CAMBLOR

 

Top 5 complété par l’Enso CLM P1/01 du Team ByKolles d’Oliver Webb, de Dominik Kraihamer et du Français Tom Dillmann. Suit en LMP1, la BR1 de l’écurie Russe SMP Racing que se partageaient les deux Russes Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov

 

VICTOIRE  ORECA EN LMP2

 

WEC 2018 SPA                                                                                                                                            LMP2-N°26-Oreca-07-Gibson-Team-G-DRIVE-RACING-Photo Antoine CAMBLOR

WEC 2018 SPA
LMP2-N°38-Oreca-07-Gibson-Team-JACKIE-CHAN-DC-RACING-Photo : Antoine CAMBLOR

WEC 2018 SPA
LMP2-N°36-Alpine A470-Gibson-Team-SIGNATECH ALPINE MATMUT-Photo Antoine CAMBLOR

 

Dans la catégorie des LMP2, la victoire revient à l’ORECA 07 Gibson de l’équipe Russe G Drive avec les Français Jean Eric Vergne et Pizzitole, et le Ruse Roman Rusinov. Lesquels l’emportent en précèdant la première des deux ORECA 07 du Jackie Chan, la N°38 de Ho Pin Tung, Aubry et Richelmi.

Podium complété  l’Alpine A470 de l’écurie Signatech avec les Français Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet, qu’épaulait le Brésilien André Negrao.  Quatrième place pour la seconde ORECA du Jackie Chan, la N° 37, celle de Jaafar,Tan, Jeffri

Top 5 pour une autre ORECA, la voiture du TDS.

 

WEC 2018 SPA
LMGTE pro-N°-66-Ford GT-Team-FORD CHIP GANASSI TEAM UK-Photo Antoine CAMBLOR

FORD GAGNE EN LMGTE/PRO

 

En LMGTE/PRO, le succès revient à l’une des deux Ford GT du Chip Ganassi, la N°66 du Français Olivier Pla, associé à Mücke et Johnson. Podium complété par l’une des deux Porsche 911 RSR ‘usine’ la N°92, laquelle devance l’une des Ferrari F488 de la Scuderia AF Corse la N°71. Quatrième place pour la deuxième Porsche 911 RSR ‘Usine’,la N°91

À retenir, l’accident dans le Raidillon de l’Eau Rouge, en tout début d’épreuve de la seconde Ford GT, alors confiée au Britannique Harry Thicknell, voiture naturellement détruite !

 

WEC 2018 SPA –
LMGTE Am-N°98-Aston Martin Vantage-Team-ASTON MARTIN RACING-Photo Antoine CAMBLOR

WEC 2018 SPA
LMGTE Am-N°90-Aston Martin Vantage-Team-TF SPORT-Photo Antoine CAMBLOR

 

Enfin, en LMGTE/AM, victoire pour l’Aston Martin N°98 avec Pedro Lamy, Mathias Lauda et Paul Dalla Lana. Seconde place pour une autre Aston Martin, la N°90 du Team TF Sport. La Ferrari du Clearwater, la N°61 complétant le podium

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Antoine CAMBLOR

 

 

 

FIA WEC

About Author

gilles