VICTOIRE DE LA NISSAN NISMO DE QUINTARELLI-MATSUDA, AUX 500 KMS DE FUJI, EN SUPER GT

 

 

 

Magnifique victoire pour la paire formée de l’Italien Ronnie Quintarelli (quadruple Champion GT 500) associé au Japonais Tsugio Matsuda (double Champion), au volant de la Nissan GT-R du Team Nismo à l’occasion des 500 Kilomètres du Fuji, seconde manche du Super GT Japonais, après celle d’Okayama, en avril.

Qui avait vu le succés de la Honda NSX de l’écurie Real Racing, avec son équipage composé des Japonais, Koudai Tsukakoshi et Takashi Kogure. Lesquels triomphaient, en précédant une autre NSX, celle de l’équipe Kunimitsu que se partageaient l’ancien Champion du Monde de Formule 1, le Britannique Jenson Button et le Nippon Naoki Yamamoto.

À Fuji, parti de la troisième position sur la grille, la Nissan Nismo, a immédiatement pris la deuxième position, prenant la tête peu après, en dépassant à l’extérieur, la Lexus du poleman Yuhi Tachikawa.

Dans la suite du premier relais, Quintarelli a ensuite été dépassé par l’ancien pilote de F1, le Finlandais Heikki Kovalainen, qui se remontait fort après une qualification difficile, également en raison du trafic intense des voitures de la classe GT300.

Cependant, l’équipe Nismo a profité pleinement de la longue durée de la course, qui a occasionné naturellement un double arrêt aux stands.

Revenu en piste, Quintarelli s’est alors retrouvé devant son rival finlandais, signant ensuite le meilleur tour en course, et augmentant progressivement, son avance pour la porter de deux à près de dix secondes !

 

SUPER-GT-2018-FUJI-La-LEXUS-du-Team SARD finit seconde

 

Derriére à la troisième place, on pointe une seconde Lexus, celle de l’équipe Cerumo du duo Tachikawa et Hiroaki Ishiura, cependant que pour la quatrième place la lutte opposait les voitures des Teams Tom’s et LeMans.

Finalement c’est la Lexus du tandem Rossiter- Sekiguchi, de Tom’s qui à la suite d’une légère faute de Kazuya Oshima, se classait au quatrième rang devançant la Lexus du Team LeMans.

Derrière, à la sixième place, on trouve la Nissan de l’équipe Impul de Sasaki-Mardenborough qui précède la Lexus Tom’s des Champions en titre, la paire Hirakawa-Cassidy.

Quat à la Honda NSX, de Jenson Button qui épaule Yamamoto, elle termine seulement neuvième.

Grace à leur victoire Quintarelli et Matsuda, récupèrent la tête du Classement général provisoire, totalisant 26 points. Ils devancent Tsukakoshi-Kogure qui en comptent 21 et Button- Yamamoto, 17.

 

Bill TAMAMA

Photos : TEAMS

 

SUPER GT 2018 FUJI Victoire de la NISSAN NISMO

 CLASSEMENT DE LA COURSE

1 – Matsuda/Quintarelli (Nissan GT-R) NISMO, 110 tours

2 – Kovalainen/Kobayashi (Lexus LC500) Sard, à 9″738

3 – Tachikawa/Ishiura (Lexus LC500) Cerumo, à 23″45

4 – Rossiter/Sekiguchi (Lexus LC500) Tom’s, à 33″144

5 – Oshima/Rosenqvist (Lexus LC500) LeMans, à 35″326

6 – Sasaki/Mardenborough (Nissan GT-R) Impul, à 36″216

7 – Hirakawa/Cassidy (Lexus LC500) Tom’s, à 38″51

8 – Nojiri/Izawa (Honda NSX) Arta, à 1’02″192

9 – Yamamoto/Button (Honda NSX) Kunimitsu, à 1’17″582

10 – Motoyama/Chiyo (Nissan GT-R) BMAX, à 1 tour

11 – Tsukakoshi/Kogure (Honda NSX) Real, à 2 tours

12 – Kunimoto/Yamashita (Lexus LC500) Bandoh, à 2 tours

13 – Oliveira/Takaboshi (Nissan GT-R) Kondo, à 2 tours

14 – Mutoh/Nakajima (Honda NSX) Mugen, à 2 tours

ABANDON

46° tour : Baguette/Matsuura

 CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT 2018

  1. Matsuda-Quintarelli : 26 points – 2. Tsukakoshi-Kogure : 21 – 3. Yamamoto-Button : 17 – 4. Kovalainen, Hirakawa-Cassidy et Tachikawa-Ishiura : 30.

Endurance Super GT

About Author

gilles