TOUR D’HORIZON AVEC LES PILOTES TOYOTA DU WEC, AVANT LA COURSE DE SPA

 

 

 

WEC 2018 – Stand TOYOTA-GAZOO-RACING- Photo : Antoine CAMBLOR

 

On le sait, cette année est capitale pour l’équipe d’Endurance Toyota Gazoo Racing.  En effet, si l’écurie Japonaise a déja goûté aux joies d’être sacrée Championne du Monde d’Endurance WEC, à l’issue de la Saison  2013, jamais encore, jamais, le Team Nippon, n’est parvenu depuis ses débuts dans la discipline, à gagner et remporter l’épreuve REINE du calendrier, les très célèbres et prestigieuses 24 Heures du Mans !

Cette année, et en l’absence, de ses rivaux (Audi et Porsche) depuis la renaissance du Mondial d’Endurance WEC au printemps 2012, le Team Toyota se doit de vaincre enfin en Sarthe.

À quelques heures des premiers tours de roues sur le circuit Spadois de Francorchamps, où se déroulera ce samedi, la manche d’ouverture du Calendrier de la Super saison 2018-2019, il était intéressant d’écouter les six pilotes, qui ont pour mission de tenir cet objectif crucial, s’il en est pour l’avenir à court terme, de Toyota en compétition d’endurance mais aussi pour son image à travers le monde, Le Mans étant assurément la compétition la plus connue, avec le GP de Monaco et les 500 Miles à Indianapolis !

Mais au préalable, il faut briller dans les Ardennes et décrocher une quatrième victoire dans cette épreuve des Six Heures. Et, visiblement le commando Toyota est hyper confiant et extrêmement motivé…

Les hommes de TOYOTA GAZOO Racing visent encore la victoire a SPA

PAROLES DE PILOTES

 

Mike Conway (TS050 Hybrid N°7) : « Spa est l’un de mes circuits préférés, j’ai donc hâte d’y rouler. Il devrait être intéressant d’utiliser le pack à faible appui sur cette piste et je suis persuadé qu’il favorisera la vitesse dans le Raidillon. À Spa, j’aime l’épreuve dans son ensemble, la passion des spectateurs et l’ambiance qui est toujours géniale, surtout s’il fait beau. L’an dernier, nous avons fait fort et la 7 aurait pu gagner, mais nous avons joué de malchance avec la voiture de sécurité. Après le gros travail préparatoire d’intersaison, j’attends donc avec impatience le coup d’envoi et j’espère décrocher un beau résultat. »

Kamui Kobayashi (TS050 Hybride N°7) : « Spa est un circuit fantastique où j’ai toujours adoré rouler, d’autant plus que beaucoup de supporters et de collègues viennent nous y encourager. Dans la mesure où c’est la première course de la saison, nous nous jaugeons les uns les autres pour la première fois, ce qui est aussi un élément important pour se préparer au Mans. Notre voiture était très performante l’an dernier, mais la donne a changé avec les LMP1 non hybrides. L’objectif reste la victoire et l’équipe a vraiment travaillé dur avant la saison pour nous offrir les meilleures chances d’y parvenir. »

José María López (TS050 Hybrid N°7) : « Bien sûr, je suis impatient de participer à la première manche de la saison et de ce superbe championnat. L’hiver a été long, trop long à mon goût, et j’ai hâte de piloter la TS050 Hybrid en conditions de course. Nous avons beaucoup travaillé et nous espérons être très compétitifs. L’expérience sera nouvelle pour moi car, l’an dernier, j’ai manqué Spa en raison d’une blessure. Ce sera donc ma première course sur ce circuit au volant d’un prototype LMP1. Je m’en réjouis à l’avance et j’espère faire un bon résultat pour l’équipe. »

 

Fernando Alonso (TS050 Hybrid N°8) : « Après tous les efforts consentis par l’équipe lors des essais d’intersaison, c’est formidable pour moi de courir pour la première fois avec Toyota en championnat du monde d’endurance FIA, un moment d’autant plus excitant qu’il nous rapproche du Mans. Jusque-là, je suis enchanté de mes premiers contacts avec l’endurance car la collaboration avec Sébastien, Kazuki et tous les pilotes est une expérience formidable. Il règne ici un esprit d’équipe très fort et tout le monde coopère afin d’atteindre le même objectif, et je suis impatient de vivre avec toute l’équipe ce premier week-end de course. »

Sébastien Buemi (TS050 Hybrid N°8) : « Nous voilà enfin à la première course de la super-saison de WEC 2018-2019! J’ai vraiment hâte de prendre le départ, surtout sur un circuit aussi emblématique. Il m’a laissé d’excellents souvenirs puisque notre équipage, nous avons gagné à deux reprises, en 2014 et 2017. Ce sera notre première course avec Fernando, un grand moment pour nous tous! La météo était au beau fixe l’an dernier, alors croisons les doigts pour qu’il en soit de même cette année. Nous connaissons maintenant parfaitement la voiture et nous avons déjà roulé avec nos concurrents au Prologue du Paul Ricard mais, cette fois, ce sera la première confrontation véritable. »

Kazuki Nakajima (TS050 Hybrid N°8) : « J’entame ma septième saison de WEC et j’espère qu’elle sera mémorable. Spa m’a laissé des souvenirs mitigés, mais le couronnement a été naturellement la victoire avec Sébastien et Anthony l’an dernier. Cette fois, la configuration aérodynamique est différente et il sera intéressant de voir ce qu’elle apporte, mais je suis certain que nous pouvons être compétitifs et progresser dans nos préparatifs en vue du Mans. Après tous les essais effectués ensemble, ce sera notre première course avec Fernando, une première passionnante pour le public et intéressante pour nous aussi, en tant que pilotes. »

Comme on le constate, les six pilotes affichent une certaine confiance et une belle sérénité…

Souhaitons leur qu’il en soit de même dans deux jours, ce dont franchement nous ne doutons pas, car le staff de Toyota a ses marques et ses habitudes sur ce tracé, où ses bolides ont brillés ces dernières saisons, avec trois victoires…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Antoine CAMBLOR et TEAM 

 

 

 

FIA WEC

About Author

gilles