EN FUN CUP, LES ZOSH DANS LE RYTHME À DIJON

 

 

 

 

 

 

Disputé enfin sur le sec (après deux éditions successives sous la pluie), le meeting de Dijon aurait pu être plus satisfaisant pour le Zosh Racing avec une première place perdue sur un malentendu en Mitjet, et un tir groupé mais en milieu de tableau dans les deux courses Funcup, mais avec un podium Corporate (les voitures engagées par des entreprises), un Lucky (podium tiré au sort) et un Médiaire (pour les classés à mi- tableau du classement)…

 

 

FUN CUP 2018 DIJON –Dijon-50 voitures en piste sur le circuit de Dijon ça fait beaucoup de Funcup- Photo : Daniel-NAULY.

 

Le vendredi était consacré à des essais libres mêlant Funcup et Mitjet. Tout le monde est parti le couteau entre les dents, et parfois même plus. Certains en effet, roulent durant les essais libre comme si leur carrière de pilote se jouait là. Des aspirations dans la ligne droite avec le jeu de la poussette (on verra plus loin que cela peut se terminer très mal), les trajectoires coupées, les rabattements intempestifs, les lignes de courses oubliées, et même les drapeaux jaunes non respectés…

Cela coûtera un châssis à Zosh dont la 82, revenant tranquillement vers la piste au virage au bout de la ligne droite, après un passage dans le bac à gravier, protégé par un drapeau jaune agité, s’est littéralement faite coupé en deux par une autre voiture qui n’avait pas ralenti et qui, surpris, est partit en tête à queue avant de percuter la 82 en marche arrière à encore près de 150 km/h d’après les datas!

Heureusement les Funcup sont particulièrement bien construites et les protections pilotes parfaitement efficaces…

Mais plusieurs pilotes et teams managers commencent à penser que l’esprit Funcup est mis quelque peu à mal ces derniers temps. L’organisateur essaie bien de calmer les ardeurs de certains, mais c’est un état d’esprit qu’il faut remettre sur les rails. On peut être très rapide tout en respectant les autres pilotes qui ont le droit de s’amuser eux aussi au volant de ces petits bolides à moteur central de 175 ch pour 750 kg…

On ne vient pas en Funcup pour chercher un tremplin pour une carrière. On y vient pour le plaisir de rouler en circuit.

 

FUN CUP 2018 DIJON – Une-21 de location pour remplacer la 82 détruite aux essais libres-Photo-Daniel-Nauly

 

Finalement, l’équipage de la 82 pourra louer en catastrophe la n° 21 qui était sans engagement et sans pilotes, mais présente dans le paddock et pourront participer aux essais et à la course.

Mitjet : On va comment à la pompe à essence ?

 

MITJET 2018 DIJON – -Dijon-Victoire ratée d’un rien pour la Zosh-DI de JR Defournoux et Hug -mais ca va finir par sourire-Photo-Daniel-Nauly

 

La course de Mitjet aurait dû revenir à la 40 du Zosh Compétition. Qualifiée en sixième place, la voiture pilotée par le Boss Jean-René Defournoux associé à «Hugo» remonte petit à petit, pour entamer une longue lutte avec la 70 DNS Racing qui va durer pratiquement jusqu’à la mi-course.

À  ce moment-là, la 70 va connaitre une défaillance mécanique et sortir dans Pouas, la courbe juge de paix ce circuit, là où les meilleurs font la différence.

 

MITJET 2018 – Dijon-A-la-lutte-pour-la-première-place-la-70-DNS-échouie-dans-le-bac-à-Pouas-Photo-Daniel-Nauly.

 

La 40 se retrouvait donc esseulée et largement en tête et comptait dérouler ainsi jusqu’à l’arrivée. Las c’était sans compter une sortie de piste déclenchant un safety car. Et tout le monde de se jeter dans les stands pour profiter d’un ravitaillement carburant à moindre coût en temps.

Et la 40 se retrouve dans la file à l’entrée des pompes, lorsqu’un 4×4 de dépannage cherche à couper cette file pour aller intervenir.

«Hugo» au volant de la 40, s’écarte pour la laisser passer et se retrouve devant la voie des stands. Il contourne donc par la sortie la zone de ravitaillement, pour y re-rentrer par la porte d’entrée, sans aucun gain de temps. Cette manœuvre, dénoncée par un des concurrents auprès de la direction de course, a occasionné une pénalité à la 40, un ‘stop and go’.

Envolée la victoire, disparu le podium…

La 40 y échoue juste au pied…

 

MITJET 2018 6 Longue-bagarre-entre-la-46-du-Team-Modena-et-la-0-du-DNS-Racing-Photo-Daniel-Nauly

 

La victoire est finalement revenue au n° 46 du Modena Motorport, à l’issue d’une longue bagarre avec la DNS Racing n°9 qui finit deuxième. La n° 97 d’Ohres finit sur la dernière marche du podium.

MITJET 2018 – La 46 Modena profite des soucis des deux leaders pour signer une belle victoire – Photo Daniel Nauly

Troisième-place-pour-la-97-Ohres-Photo-Daniel-Nauly.

 

Funcup : une course tronquée et une autre normale

 

Pour préserver le repas dominical des riverains, la course de Dijon est traditionnellement coupée en deux épreuves de 4 heures, faisant l’objet de deux classements séparés avec la moitié des points sur chacune des deux manches. Cela fait surtout les affaires des voitures conduites « par les meilleurs des meilleurs » comme dirait l’Organisateur avec sa gouaille habituelle.

Chez Zosh, cette année on joue plutôt l’endurance et les courses de huit heures permettent de meilleurs classements que les courses de quatre. Mais la lutte de meilleure voiture de l’écurie est très présente…

 

FUN CUP 2018 DIJON – Dijon-lutte-de-prestige-permanente-pour-la-place-de-leader-chez-Zosh-entre-la-412-et-la-160-Photo-Daniel-Nauly

 

Est-il que la première course est lancée à 8 h 30 le matin, sur une piste lavée par les pluies de la soirée précédente, mais quasiment sèche partout. Le soleil fait son apparition, et les relais s’enchaînent les uns aux autres, ponctués par les ‘safety cars’ qui ne manquent pas de sortir régulièrement.

Vers 11 h, la n° 777 des belges du team Allure et la n°218 defi 2018 passent roues dans roues, l’une en aspiration de l’autre, et pratiquant la poussette pour faire gagner de la vitesse à la voiture de devant…

Ils rattrapent une troisième voiture se trouvant sur la trajectoire, ce qui va provoquer un énorme carambolage. la 777 percute les rails de face et un feu se déclenche, aussitôt éteint par les commissaires. La course est aussitôt arrêtée au drapeau rouge pour évacuer voitures et pilotes, dont aucun n’est blessé hormis un très gros hématome pour l’un d’eux.

Il faudra également changer les rails de sécurité déformés, ce qui fait que la dernière heure de course sera annulée…

Et la direction de course distribuera au sein de tous les teams en course une note interdisant formellement et définitivement, pour toutes les courses à venir, les contacts et notamment la pratique de la poussette dans les lignes droites telles celles de Kemel à Spa, de Dijon ou du Mistral au Castellet pour ne citer que les plus fameuses.

 

FUN CUP 2018 DIJON – – Victoire dans une première course écourtée pour la n° 24 Petrolheds – Photo Daniel Nauly

 

Il y a eu néanmoins un classement, fixé au tour précédent l’accident et qui positionne en tête la n° 24 du team Petrolheads, devant la 277 du Team Allure et la 888 AC Motorsport…. soient trois voitures en provenance d’outre Quiévrain.

Chez Zosh, la 412 en 31éme position avait pris le dessus sur la 160, 32 ème , pour 1,5 malheureuse seconde, alors que cette même 160 avait perdu plus d’une minute dans le bouchon des pompes à essence au premier ravitaillement.

 

FUN CUP 2018 DIJON – La 412 Zosh-Le Mans a longtemps ferraillé avec la-sister-car, la 160-Photo-Daniel-Nauly

 

la 21, valeureuse suppléante de la 82 détruite, terminait 36 ème . Le départ de la course deux a été plus calme. Tout le monde gardait en mémoire la fin de la course une. Et si quelques safety cars ont malgré tout été déployés ce fût plus pour des maladresses de pilotes.

 

FUN CUP 2018  DIJON – Week-end-à-succès-du-team-Allure-qui-place-la-277-en-deuxième-place-de-la-première-course-et-en-première-de-la-deuxième-Photo-Daniel-Nauly

FUN CUP 2018 Dijon-Les-belges-omniprésents-et-la-288-signe-une-troisième-puis-une-deuxième-marche-Photo-Daniel-Nauly

 

La 277 grimpait sur la première marche du podium avec 16 secondes d’avance sur la 888 . Mais une voiture de la Fun Cup Française prenait la troisième place, la 413 de l’équipe Défi Performance.

 

FUN CUP 2018 Les-belges-monopolisent-le-podium-et-seule-la-413-à-pu-simiscersur-la-troisième-marche-de-la-deuxième-course-Photo-Daniel-Naul

 

La petite lutte de prestige au sein du Zosh compétition entre la 412Le Mans et la 160 Who Drives se terminait ce coup-ci à l’avantage de la première nommée avec 16 secondes d’avance, en 29ème position et une deuxième marche du podium « médiaire » à la clef.

 

Dijon-Un-podium-intermédiaire-pour-la-160-Zosh-aux-couleurs-d’AutoNewsInfo.com-Photo-Daniel-Nauly

 

La 21 terminait, elle, 38ème .

Prochaine étape, Le Mans… et le Bugatti.

Daniel NAULY

Photos : Daniel NAULY

 

Sport

About Author

gilles