HONDA MONKEY : LE RETOUR DU «SINGE» !

LE MONKEY DE 2018

 

La mini moto est une déflagration dans les années cinquante, soixante et soixante dix.

On se souvient en France de ces engins exceptionnels qu’étaient le très violent Rumi, scooter italien très branché des années cinquante et soixante.

LE RUMI, INÉGALABLE

Ou encore le très sympa Dax, qui a été produit par Honda de de 1969 à 1999.

Il y a un autre engin historique, né en 1961, qui a 57 ans cette année 2018 qui voit arriver sa réincarnation, sa dernière évolution datait de 2009, il s’agit du Monkey, le Singe.

Sa première version était donc réservée aux visiteurs d’un parc à Tokyo, il avait alors un moteur de 50 cc…

VERSION MONKEY DE 1963

C’est marrant, parce qu’en lisant cette histoire, je me dis tout à coup qu’une des solutions pour garer les bagnoles en ville serait d’autoriser les mini autos qui sont sur le marché pour les gosses de riches dans les parcs des châteaux de leurs fortunés parents !

Comme quoi on est plus intelligent dans la moto que dans la bagnole mais ça on le sait depuis longtemps…

Le petit Monkey va très devenir un engin homologué, dès 1963.

Puis, Japonais le proposent en version facilement démontable, guidon et selle, on peut donc facilement le mettre dans un coffre de voiture aux USA…

Puis le Monkey se voit accroché au c… de tous les énormes Mobil Home qui roulent aux USA, il devient la moto branchée, il est facile à conduire avec un embrayage centrifuge, comme la mob bleue de Motobécane.

LA STAR, LE MONKEY DE 1970

Arrivent vite les gros pneus, les selles épaisses, les réservoirs bulbés, le truc devient un objet culte.

2018 voit arriver un nouveau modèle, avec un moteur de 125, un éclairage à diodes, une clé qui le fait clignoter à distance pour le retrouver dans un parc moto, l’ABS sur la roue avant, une hauteur de selle de 775 mm, une fourche inversée,  des freins à disque…

Mais il a gardé sa gueule d’enfer, même s’il a un peu grossi par rapport à la trottinette de 1961…

Et ça c’est un coup de maître, il me semble évident que dans les endroits branchés, l’engin va faire fureur.

LE NOIR ET BLANC DE 2018

Il est largement aussi cher qu’un scooter, annoncé à près de 4.000 €, il sera génial dans les stations balnéaires mais pas sur le périf de Paris…

Bref, bienvenu parmi les engins branchés, ça fait un bien fou ce genre de renaissance.

Il est disponible en France à partir de juillet 2018 en jaune/blanc, en rge/blanc, en noir/ blanc

Fiche technique sur :
https://hondanews.eu/fr/fr/motorcycles


Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Constructeur et Rumi Club de France

 

 

Moto Moto Divers Sport

About Author

jeanlouis