F1 2018. À BAKOU : LA FERRARI DE VETTEL EN POLE AU GP. D’ AZERBAÏDJAN

 

F1-2018-BAKOU-Le-stand-FERRARI.

 

CHAUSSÉ EN ULTRASOFT, DANS DES CONDITIONS FRAÎCHES ET SUR UNE PISTE GLISSANTE,
SEBASTIAN VETTEL HISSE SA FERRARI EN POLE POSITION.

LES DEUX MERCEDES ET RED BULL, AINSI QUE LA FERRARI DE VETTEL
S’ÉLANCERONT DEMAIN AVEC LA GOMME ‘SUPERSOFT’ UTILISÉE EN Q2.

LES PILOTES DEVRAIENT PRIVILÉGIER UN ARRÊT AUX STANDS,
MAIS LES STRATÉGIES DEVRONT ÊTRE FLEXIBLES EN FONCTION D’ÉVENTUELLES INTERRUPTIONS
DE COURSE

 

À Bakou, ce samedi 28 avril 2018, au terme d’une séance qualificative intense durant laquelle la stratégie prit tout son sens, Sebastian Vettel signe en 1’41″498, sa troisième pole position de la saison, grâce aux pneumatiques ultrasoft chaussés sur sa Ferrari.

 

F1-2018-BAKOU-SEB-VETTEL-HEUREUX-de-cette-nouvelle-pole.jpg

 

L’ancien quadruple Champion du Monde F1, confiait à l’issue de cette session des chronos :

« C’est un circuit difficile et il faut vraiment se sentir bien au volant. La voiture était remarquable aujourd’hui, elle n’a pas cessé de s’améliorer. Je savais que j’avais de quoi faire un très bon tour. Après mon premier essai en Q3 j’étais très content, même s’il y avait deux endroits où ça n’avait pas été parfait. Sur le deuxième tour, j’étais en avance mais j’ai bloqué une roue. Je ne savais pas si je devais aller tout droit ou m’accrocher, je me suis accroché. Notre voiture a retrouvé un bon rythme, alors que je n’étais pas très content hier. Je pense que la course sera intense. Un Safety Car est très probable ici. Je suis quand même un peu déçu par mon erreur sur le dernier run.

Mercedes, Ferrari et Red Bull débutent le segment de Q2 avec le mélange supersoft, mais basculent sur l’ultrasoft dans les toutes dernières minutes au cas où d’autres concurrents venaient à améliorer leur chrono.

À l’exception du pilote Ferrari Kimi Räikkönen, tous parviennent néanmoins à assurer leur meilleur temps avec le supersoft, ce qui signifie qu’ils s’élanceront avec ce type d’enveloppe, demain dimanche, au départ du Grand Prix.

À l’image d’hier, les températures sont toujours aussi fraîches à Bakou, le thermomètre n’affichant que 27°C sur la piste au plus fort de la séance qualificative.

Derrière Vettel, la Mercedes du Champion du Monde en titre, le Britannique Lewis Hamilton décroche le second meilleur chrono, à 0.179, en 1’41″677 et il s’élancera depuis la 1ère ligne, aux côtés de son rival pour le titre mondial 2018

 

F1-2018-BAKOU-La-RED-BULL-RENAULT-de-DANIEL-RICCIARDO.

 

Suivent en seconde ligne, la deuxième Mercedes W09 du Finlandais Valterri Bottas, troisième, lui, à 0.339, en 1’41″837 et la plus rapide des deux Red Bull-Renault, celle de l’Australien Daniel Ricciardo, quatrième, à 0.413, en 1’41″911

Ensuite, on pointe les secondes Red Bull-Renault et Ferrari de Max Verstappen et de Kimi Räikkonen, respectivement, à 0.496 en 1’41″994 et à 0.9921’42″490

Derriére, on retrouve les deux Forc India-Mercedes, celle du jeune Français Esteban Ocon, à 1.025, en 1’42″523 précédant celle du Mexicain Sergio Perez, huitième en 1’42″547, à 1.049

Le Top 10 étant complété par les deux pilotes Renault, L’Allemand Nico Hülkenberg, en 1’43″066, précédant l’Espagnol Carlos Sainz Jr., dixième en 1’43″351
Plus on, on note les deux Williams-Mercedes du Canadien Lance Stroll et du Russe Sergey Sirotkin en 1’43″585 et 1’43″886, puis la McLaren-Renault de Fernando Alonso en 1’44″019, suivi de la Sauber-Ferrari du jeune ‘rookie’ Monégasque, Charles Leclerc, quatorzième en 1’44″074

Au quinzième rang, figure Kevin Magnussen avec la plus performante des Haas-Ferrari en 1’44″759 et qui précède Stoffel Vandoorne avec la seconde McLaren-Renault en 1’44″489, la première Toro Rosso-Honda du jeune Français Pierre Gasly en 1’44″496 , l’autre Sauber-Ferrari de Marcus Ericsson en 1’45″541 et la deuxième Toro Rosso-Honda du Néo-Zélandais, Brendon Hartley en 1’57″354.

Quant au troisième pilote tricolore, Romain Grosjean le pilote Haas-Ferrari, il s’élancera dernier, n’ayant même pas bouclé un seul tour lors de la Q1, aprés s’être loupé et avoir raté un virage, abandonnant sur place sa monoplace !!!

 

F1-2018-BAKOU- VETTEL, après sa pole, félicité par Mario ISOLA de PIRELLI

Questionné sur la stratégie de ce GP d’Azerbaïdjan, Mario Isola, le Responsable de la Compétition automobile chez Pireli, explique :

« Un seul et unique arrêt aux stands devrait être privilégié, demain, en course, mais différentes combinaisons seront possibles. Les pilotes du Top-5 prenant le départ avec le mélange supersoft, ils auront l’opportunité d’allonger leur premier relais et, en fonction du déroulement de l’épreuve, de conclure le Grand Prix avec le soft ou l’ultrasoft. Nous avons d’ores et déjà observé quelques incidents en Formule 1 et en Formule 2, qui pourrait induire l’intervention de la voiture de sécurité ou toute autre interruption. Les stratégies devront donc être flexibles pour parer à toute éventualité et ainsi profiter d’un pit-stop « gratuit » si le timing le permet. La variété de choix tactiques ajoute ainsi une variable intéressante à ce qui devrait être une course intrigante, ici, en Azerbaïdjan. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : PIRELLI et TEAMS

F1-2018-BAKOU-VETTEL-et la-FERRARI-en-pole

F1

About Author

gilles