ENDURANCE VHC : LE GAGNANT DU JOUR EST LE PERDANT DU LENDEMAIN (ET VICE-VERSA)

 

 

Drôles de fortunes, en Endurance VHC, à Magny-Cours ! Vainqueur en Saloon Cars, le samedi, Julien Grenet est non-partant le dimanche ! Quant aux da Rocha père et fils, non-partant le samedi, ils s’imposent le dimanche en VHC  VdeV !

 

Entre les Saloon Cars et les VHC V de V, on atteint 47 concurrents à Magny-Cours. Il y a trois courses dans chaque course. Les pilotes de Saloon Cars -généralement seuls- ne roulent que 30 minutes. Les pilotes de VHC V de V –généralement à deux par voitures- poursuivent 30 minutes de plus.

Les Saloon Cars dominent les essais. La Chrysler Viper de Julien Grenet est en pole. La Lucchini des da Rocha père et fils, est troisième sur la grille et meilleure VHC V deV, mais elle ne prend pas le départ! L’épreuve du samedi débute par l’abandon de la Golf GTI de Richard Juste (TA Auto Sport) , qui entraîne un safety-car. Jamais vraiment inquiété, Grenet s’impose 30 minutes plus tard.

Les VHC V de V restent donc seules en piste. Emmanuel Brigand, avec la 911 RSR de Crubile Sport, semble alors avoir une large avance. En toute fin de course, l’Elva Mk8 Mecamoteur de Marc Alloend-Bessand fond sur la Porsche. Le dernier tour est palpitant, mais la Porsche a le dernier mot.

Le dimanche, coup de théâtre car la Viper de Grenet doit renoncer. Fabrice Lefebvre, épouvantail du Saloon Cars, hérite de la pole, avec son Audi Quattro. Les da Rocha sont de nouveau les mieux placés du VHC VdeV. Lefebvre s’offre une course en solitaire.

Une fois les Saloon Cars aux stands, la Lucchini des da Rocha domine le VHC VdeV. Ils prennent un tour au reste du peloton.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : HUGUES LAROCHE

 

Frédéric et Nicolas da Rocha, malheureux le samedi et victorieux le dimanche ! Copyright : Hugues LAROCHE

Endurance V de V

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE