AUX 24 H DU MANS MOTOS, LA YAMAHA GMT 94, SOLIDE EN TÊTE EN DÉBUT DE NUIT…

 


24 H du Mans Moto 2018 – La YAMAHA GMT N°94 Photo Thierry COULIBALY

 

Aux 24 Heures du Mans Moto, la Yamaha N°94 de l’équipe GMT 94 de Christophe Guyot, victorieuse du dernier Bol d’Or, contient bien la Honda N°5 et la Suzuki N°2, à minuit, les deux motos pointant à 1 tour.

Mais, reprenons le fil de l’actualité, alors que nous l’avions quitté lors de la chute sévère de la Yamaha N°7 du YART, peu avant vingt heures.

A 20h 30, la moto de l’écurie Autrichienne est repartie avec une belle cure de jouvence, puisque furent changées en un temps record, les pièces suivantes: fourche, té de fourche, cadre arrière et araignée.

Engloutie évidemment dans les profondeurs du classement, la Yamaha N°7, aligne ensuite des temps dignes des leaders, mais vu son énorme retard, seulement pour la gloire!

D’ailleurs ces espoirs sont également douchés puisqu’elle regagne rapidement à nouveau son stand et cette fois sans doute de manière définitive…

 

.24-H-du Mans-Moto 2018 –  La KAWASAKI-N°11-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Il n’en va pas de même pour la Kawasaki N°11, qui a chuté en début de course et qui vite réparée et repartie, après sept heures de course  (soit à vingt-trois heures) a déjà réintégré le Top dix!

On voit même Randy De Puniet, en grande condition,  doubler ses relais, sans doute pour économiser un peu Gines, qui a morflé lors de sa chute et remonter au maximum au classement.

Malheureusement après 8h30 de course, la N° 11 rentre en trombe dans son stand pour un changement de radiateur et de chaîne.

 

24-H-du-Mans-Moto-2018-SUZUKI-N°50-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Ce sera sans doute encore beaucoup plus difficile pour la Suzuki de l’équipe April Motor Events N°50, dont Hervé Moineau le manager, nous avait confié en début de course:

« Les pneus sont OK, la moto est peut-être un peu pataude lors des quatre premiers tours du relais, ensuite elle se montre très efficace, freine bien. Elle stable et pas fatigante, elle consomme un peu plus que prévu car nous n’avons pas encore maitrisé tous les paramètres de la cartographie. Les pilotes sont ravis et l’on serait très heureux que les aléas de la course nous épargnent. »

Hélas, Matthieu Lagrive est tombé et la N°50 est malheureusement redescendue bien loin au classement…

 

Stand-N°333- Cohésion de l’équipe VILTAIS -Photo-Thierry-COULIBALY.

 

En Superstock aussi les aléas ont perturbé la marche qui semblait impériale pour la Yamaha N°333 de l’équipe Viltaïs.

Un relais éblouissant de Louis Rossi sur la Suzuki N°72, une défaillance d’ordre technique non précisé avec rentrée au stand de cette moto Viltaïs et, après sept heures de course, on relevait le classement suivant en Supersport:

  1. Suzuki #72 – Junior Team LMS – 10ème au général
  2. Yamaha #96 – Moto Ain – 11ème au général
  3. Yamaha #36 – 3ART Moto Team 95 – 12ème au général
  4. Yamaha #333 – Viltaïs Experiences – 13ème au général
  5. Yamaha #66 – Sarazin Motorsportby Hall Moto 02 – 14ème au général

24 H du MANS Moto-2018- La SUZUKI-N°2 du SERT -Photo-Thierry-COULIBALY.

 

La nuit sera encore longue mais en tête de la course, les choses se sont largement décantées et, derrière la Yamaha N°94 du GMT, qui semble sur un petit nuage, tant tous les paramètres sont -pour le moment- sous contrôle, on assiste à une course solide de la Honda FCC N°5, qui n’est pas encore trop menacée par la Suzuki N°2 du SERT.

En effet, après un arrêt avancé pour être sûr de la consommation, la Suzuki a connu des problèmes de freins, identiques à ceux rencontrés au Bol d’Or.

Il semblait que remède avait été apporté à ce souci majeur et pourtant…

 

.24 H du Mans-Moto-2018- La BMW N°9 de l’équipe Tecmas -Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Alors, le ‘chef ‘ Dominique Méliand sachant qu’il lui faudrait opérer un autre changement de plaquettes, a sans aucun doute cravaché ses destriers. Ces derniers alignent des temps assez constants en 1’38, alors que la Yamaha N°94 et la Honda N°5, roulent quant à elles, en 1’39.

Dans ces conditions nocturnes de température idéale pour un fonctionnement optimal des pneumatiques, deux BMW se tiennent en embuscade: la N°9 du team Tecmas et la N°21 du Mercury Racing.

Lesquelles complètent ce Top 5 provisoire.

 

24-H-du-MANS-2018-La-BMW N°21 du MERCURY-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

 

Il est certain, qu’avant d’abandonner, chaque équipe frappée par le sort mécanique ou perturbée par des réparations consécutives à une chute, déploie tout son savoir-faire et son ingéniosité pour retarder la fatale échéance…

Et pourtant, après huit heures de course, sept motos sur les soixante partantes sont déjà condamnées à l’abandon!

Le GMT94 ramasse donc les 10 points attribués au premier du classement après 8 heures de course et si l’équipe Yamaha de Christophe Guyot, rééditait sa course sans faute du Bol d’Or, on pourrait dire que le Championnat du monde, serait quasiment plié pour le titre, avec un carton plein de 120 points!

Nous n’en sommes certes pas encore- là, mais si d’aventure cela devait arriver, ce serait une sorte de camouflet pour un tel découpage de la saison, avec les deux épreuves de 24 Heures (Le Bol d’Or et Le Mans) en début de calendrier… qui pourraient ruiner la suite sportive et naturellement médiatique du mondial moto !!!

Au tiers de l’épreuve Sarthoise, les cinq premiers du classement général sont:

  1. Yamaha #94 – GMT94 Yamaha
  2. Honda #5 – F.C.C TSR Honda France
  3. Suzuki #2 – Suzuki Endurance Racing Team
  4. BMW #9 – Tecmas Racing
  5. BMW #21 – Mercury Racing

La course en Superstock continuait avec la même intensité que depuis le départ et les trois premiers se répartissaient les places avec avantage aux Yamaha.:

  1. Yamaha #96 – Moto Ain
  2. Yamaha #36 – 3ART Moto Team 95
  3. Suzuki #72 – Junior Team LMS Suzuki

24 H du Mans Moto 2018 -Arrêt ravitaillement pour la SUZUKI N°2 Photo Thierry COULIBALY.

 

Comme nous l’avons toujours constaté lors des récentes courses de 24 heures, une décantation certaine intervient en général après cinq à six heures de course.

Cette année, cinq à six équipages peuvent encore avoir quelque chance de monter sur le podium, pour eux comme tous les autres rescapés, la longue nuit Mancelle, paraîtra encore bien longue, alors que de notre côté, avec l’ami Gilles Gaignault, nous la trouverons bien courte… revenant des le lever du jour, au petit matin sur le circuit!

Juste avant les 9 heures de course, derrière la Yamaha GMT 94, la Suzuki N°2 a doublé la Honda N°5 mais cet échange de places risque bien de perdurer, tant l’enjeu est important pour les marques.

 

24-H-du-Mans-Moto-2018- La KAWASAKI N°8 du BOLLIGER, bien remontée 6éme à 1 heure du matin -Photo-Thierry-COULIBALY.

 

A noter aussi la belle remontée de la Kawasaki N°8 de l’équipe Suisse Bolliger, bien revenue à 1heure du matin, en sixième position, également précédée outre les trois leaders, par les deux BMW des Teams Tecmas et Mercury!

 


24-H-du-Mans-Moto-2018- La HONDA-N°111-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Suivaient ensuite, encore une BMW, la N°13 du Wepol by Penz, la Honda N°111, la Yamaha Maco N°14 et la Suzuki N°72 du Junior Team qui complète, elle, le Top 10. Quant à la Kawasaki N°11, elle pointait au seizième rang, à… onze tours de la Yamaha de tête.

 

Alain MONNOT

Photos : Thierry COULIBALY

 


24-H-du-Mans-Moto-2018- La SUZUKI N°72 du Junior Team  -Photo-Thierry-COULIBALY

24-H-du-Mans-Moto-2018- La YAMAHA N°14 du MACO Racing -Photo-Thierry-COULIBALY


24 H du Mans Moto 2018 -Relais pour la KAWASAKI N°11 – Photo Thierry COULIBALY.

FIM EWC

About Author

gilles