MOTOGP 2018 AUSTIN : ÇA TIRE PARTOUT AVANT DE LÂCHER LES MISSILES

 

MARQUEZ DÉCIDÉ A FLINGUER

 

Ce GP Moto des USA à Austin, au Texas, va être énorme sur la piste mais pas que…

Outre que l’on attend l’annonce officielle de Suzuki signant Rins, on sait que Ducati a annoncé avoir signé Bagnaia vainqueur du premier GP au Qatar en Moto2, aujourd’hui troisième au général, il roulera donc chez Pramac en 2019 avec un contrat Ducati direct!

Très logiquement Miller pilotera en 2019, la moto d’usine dévolue au tTeam, il dit d’ailleurs ne pas vraiment être inquiet, sa quatrième place en Argentine a du faire monter sa cote.

Conférence de Presse OFFICIELLE, mais il manque… QUINZE TITRES avec ROSSI et MARQUES

 

Ce qui fait que Petrucci va se retrouver sans guidon, sauf si Lorenzo saute, mais il ya une autre inconnue dans l’équation Ducati en 2019: Dovizioso!!!

On a su de journalistes italiens assez proches du dossier que Dovizioso avait refusé avec dédain, les six millions € d’proposés par Ducati la saison prochaine.

Donc, logiquement, Dovizioso a d’autres objectifs possibles…

Justement, Marquez a franchement affirmé que Dovizioso pourrait aller partout, dans n’importe quel team, il y serait bien accueilli!!!

 

MARQUEZ, US KING!!!

 

Faut-il faire un dessin ?

Marquez verrait bien, au cas où Ducati serait trop pauvre, ou trop pingre, arriver Dovi comme son coéquipier en 2019…

On peut aussi imaginer que Marquez n’ait pas forcément envie d’avoir comme coéquipier le pilote qui lui semble le plus dangereux dans la course au titre, et donc cette annonce serait juste pure provocation…

C’est selon mais Marquez a surtout besoin d’un équipier pacifique, ce qu’est Dovi, au stand en tous cas.

Ce qui serait un mauvais coup pour  Johan Zarco, on avait pourtant compris que ça négociait ferme entre Puig (manager Honda) et Fellon, l’agent de Johann.

Cela dit, Capirossi pense que Lorenzo restera chez Ducati, ce qui explique la pingrerie de la maison rouge dans ses propositions à Dovizioso pour 2019….

Et donc le tour des popotes dudit Dovizioso… au cas où…

On sait aussi que Suzuki annoncera probablement que son team satellite 2019 sera VDS.

 

DU BRUIT A PREVOIR CHEZ RINS ET CHEZ SUZUKI

 

Alors, beaucoup de postes sont encore ouverts, Lorenzo restera peut-être chez Ducati (là j’avoue ne pas comprendre, mais si j’étais bon en business j’aurais fait business…) ou laissera sa place.

Tout dépend probablement des résultats à venir…

Résultats à venir très importants aussi pour Iannone, on sent très fort que Suzuki se passerait bien du jeune homme parfois plus people que pilote.

Dans les potins d’avant GP, un point important, Marquez a eu l’intelligence de s’excuser de son geste maladroit en Argentine face à Rossi!!!.

 

LA CONF DE PRESSE PERSO DE MARQUEZ

 

Exclu de la conf officielle, il a fait la sienne, tout seul, un peu avant la vraie.

Ce qui lui a permis d’en mettre une bonne à Rossi dans la foulée, on rappelle que comme Rossi avait dit qu’il avait peur quand Marquez était en piste, Agostini lui en a collé une grosse sur ce coup-là, lui disant que s’il a peur, il faut changer de métier.

Marquez, lui, dit juste qu’il n’a jamais eu peur en piste.

Et pan!

Il a aussi expliqué ce qui lui est arrivé sur la grille de départ en Argentine, quand il a calé.

 

MAUDIT MOTEUR CALÉ SUR LA GRILLE ARGENTINE

 

Problème de boîte de vitesse, qui a fait apparaître une connerie sur son écran, un problème électronique en fait.

Qui était déjà arrivé à Crutchlow en essais.

Il a alors redémarré en poussant, en ajoutant que dans le passé, on pouvait alors reprendre sa place en grille, puis est venue la règle de la main levée si l’on cale sur la grille et un officiel doit alors accompagner le pilote dans les stands .

Personne n’est venu, il a repris sa place et le b… a commencé.

Il est évident que cette histoire montée en épingle par les medias Espagnoles et Italiennes vient de cette erreur de la décision de course.

On était en retard, les TV qui paient cher, trés cher, gueulaient, il fallait que ça parte, confusion énorme.

Ce qui ne diminue en rien la faute de Marquez ensuite…

Mais si l’organisation n‘avait pas merdé, il n’y aurait pas eu de clash.

Cela dit, les deux pilotes se détestent tellement depuis 2015 (Sepang) que de toute façon, ce type de clash, s’il est fautif, n’est pas étonnant…

 

LA CONF DE PRESSE PERSO DE ROSSI

 

Rossi, exclu lui aussi de la vraie conf, a fait la sienne tout seul, en admettant qu’un jour il reparlerait à Marquez, c’est encore un peu tôt, là le vrai problème c’est le GP.

Car en effet, il y a un GP énorme sur un circuit énorme, Marquez grand favori ferait bien de le rester parce que pour l’instant, il est seulement cinq au général avec 18 points de retard sur Crutchlow et quinze sur Dovizioso.

Vraiment un très gros week end en perspective!

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis