PODIUM POUR DÉFI PERFORMANCE EN FUN CUP À DIJON

 

 

FUNCup 2018 DIJON, la 413.

 

 

De retour sur les terres Bourguignonnes, le Team Défi Performance découvre une pit-lane neuve et fonctionnelle, après deux ans de travaux réalisés sur le circuit de Dijon-Prenois.

Tout est réuni pour réitérer l’exploit de la 413 du trio Ménard-Amand-Susanna, signé à Spa Francorchamps quinze jours auparavant lors de l’épreuve d’ouverture de la saison 2018 en Fun Cup!

Partis 71ème sur 78, à la suite à d’un déclassement (comme pour d’autres concurrents, pour non-respect de la ligne de course lors de la session des essais chronométrés), ils terminent e effet incroyablement sur la première marche du podium, après une remontée d’anthologie de Julien Ménard, déjà … 19ème au troisième tour !!! (vidéo disponible prochainement sur le site www.defiperformance.com  et sur la page facebook Défi Performance).

 

La PITLANE du circuit de DIJON.  les 4 Coxs de Défi Performance

 

Quatre Coxs sont engagées pour cette deuxième manche du Championnat de France Funcup.

La 413 du trio Ménard-Amand-Susanna aux couleurs de Baticonfort (constructeur réputé de maison Individuelle en île de France) et du champagne Gasmar.

La 218, aux couleurs du champagne Gasmar et d’Autonewsinfo, équipage Franco-Italien, comprenant Thomas Berger et Pierre Durand-Perdriel (transfuge pour l’occasion du team by milo, dont la Cox a cassée aux essais libres du vendredi) pour le côté Français et de Jean Pierre Cecchetto et d’Eugenio Marchisio pour le côté Italien voir Alsacien, n’est-ce pas Eugénio!…

 

 

LA 218 aux couleurs d’AutoNewsInfo

 

La 261, aux couleurs de RS Tronic (optimisation des moteurs, société basée à Melun), retrouve la famille Porcheron, Damien et Jean Michel accompagnés de Didier Jacquier.

La 163, enfin, est composée de deux nouveaux pilotes, Kevin et Dylan Saia issus du karting, accompagnés de Pierre Langlois et Régis Morellet, célèbre Huitrier de Paris!

Vendredi, grand soleil et séances d’essais libres pour le Team Défi Performance. Journée de découverte de la FunCup pour quatre des pilotes qui n’ont jamais roulé dans cette discipline

(Pour information vous pouvez contacter François Gremy au 06 84 75 87 25 si vous souhaitez entre amis ou en famille faire la découverte de la Funcup sur circuit avant de faire le grand saut dans cette discipline formidable, présente en France depuis 17 ans).

 

 

Découverte d’une FunCup- Le volant de la 218.

 

Samedi matin, les pilotes du Team arrivent sur le circuit, enregistrement administratifs, découvertes des Coxs pour les uns, pose des autocollants pour les autres (si vous souhaitez un support de communication originale et aux avant-postes du Championnat de France Funcup, une seule adresse, Défi Performance).

13h30, les 200 pilotes présents se retrouvent en salle de briefing. Moment incontournable d’un week-end de course, le briefing est l’occasion de rappeler les règles de sécurité sur la piste et de rappeler les conséquences dramatiques que cela peut engendrer si elles ne sont pas respectées.

Sans oublier naturellement comme pour toutes les compétitions que la course n’aurait pas lieu sans tous les commissaires de piste, en permanence à chaque épreuve présents… bénévolement !

 

 

Les pilotes du Team DÉFI PERFORMANCE

 

14h00, les essais libres débutent sur piste sèche. Chacun prend ses marques et on retrouve la 413 en haut des chronos. Les tours se déroulent sans problème pour les quatre Coxs du team. À 16 h 00, ouverture de la séance officielle des essais chronométrés.

En milieu de séance, chaque Cox se voit chaussée de pneus neufs en prévision de la course du dimanche.

 

LA 413 en plein appui

 

La 413 se positionne naturellement en bonne situation, en troisième position avec un temps de 1’34.379, les deux premières places étant respectivement occupées par la 277 de chez Allure team et la 24 de Petrolheads avec des chronos en 1’33.842 et 1’’33.870.

La 261 en 1’36.598 est 31ème, la 163, 36ème en 1’37.092 et la 218 15ème en 1’35.787.

 

 

Nettoyage des carrosseries, cela brille !

 

18 h 30, les essais chronométrés terminés, les quatre Coxs du Team Défi Performance sont inspectées, les plaquettes changées et les carrosseries nettoyées pendant plus de trois heures.

Tout est fin prêt pour les deux courses de quatre heures du dimanche.

 

 

La 261 quelques minutes avant le départ

 

Dimanche matin, le brouillard Bourguignon laisse place à un ciel ensoleillé. La piste est grasse humide, suite aux pluies de la nuit…

8h00, les pilotes qui prennent le départ se préparent alors que les quatre Coxs du team sont sorties de stands pour mise en route et mise en température des moteurs.

 

Prégrille course 1

 

Au tirage au sort de la veille, on retrouve la 413 en 20ème position, la 218 en 8ème ligne, la 261 en 30èmeposition et la 163, 36ème sur les cinquante Coxs présentes (on joue à guichet fermé).

8h30, le départ est donné après un tour de formation au ralenti pendant lequel les pilotes chauffent les pneus. Dès le deuxième tour, la 413 pilotée par Julien Ménard est dans le trio de tête.

 

Relais de la 413

 

Les autres Coxs du Team Défi, trouvent leur place sans encombre. Le premier relais des pilotes du Team Défi Performance est orchestré par Freddy et Nelly Susanna. A ce jeu, c’est la 218 qui rentre la première, en 29ème position, Thomas Berger laisse place à Jean Pierre Cecchetto. Le relais de ce dernier ponctué par un premier safety-car, se passe sans problème.

 

SAFETY CAR

 

10 h 08, deuxième full yellow (la course est neutralisée, tous les postes de commissaires agitent les drapeaux jaunes, interdiction de dépasser et roulage à allure modérée de façon à pouvoir appréhender le problème sur la piste), la course reprend à 10 h 19 après qu’une Cox à l’arrêt sur les vibreurs dans le S des sablières soit évacuée.

 

La 163 en pleine action, son pilote nous salue !

 

10h30, la 261, pointe au 21ème rang et la 218, au 31ème. La 413, est 4ème après le second changement de pilote. La 163 a chuté en fin de tableau et se retrouve, elle, 40ème, notre ami Pierre alors au volant semble prudent, très prudent, il prend même le temps de nous saluer au passage devant les stands!

10H40, Julien Ménard monte à bord de la 413 et Damien Porcheron prend le volant de la 261 en 19ème position.

10h44, François Gremy, LE Boss de l’écurie Défi, est convoqué en direction de course pour non-respect de la ligne de sortie des stands par la 218, c’est l’ami Eugénio, qui semble être l’auteur de ce méfait!

10h52, la 413 est en deuxième position à dix-sept secondes des leaders, la 280 de Socardenne by Milo.

11h15, gros crash au bout de la ligne droite entre deux concurrents Belges, le 777 et le 278, alors en pleine aspi!

Le drapeau rouge est présenté à l’ensemble des participants de façon à intervenir sur les deux véhicules concernés. Les deux pilotes s’en sortent indemnes, on ne constate que des dommages matériels, plus de peur que de mal…

La course ne reprendra pas, la piste est nettoyée, toutes les Coxs rentrent au stand.

 

DRAPEAU ROUGE

 

13 h 30, la mise en grille commence pour les 49 Coxs encore présentes, la 278 ayant été remise en état.

 

Grille de départ

 

On retrouve la 413 en huitième position, la 163 en 42ème position, la 218 en 6ème ligne et la 261 en 46ème position.

 

A 218 avant son crash

 

14 h 00, le départ est donné sur piste sèche. 14h01 premier safety-car, malheureusement la 218 du Team Défi Performance est impliquée dans la sortie de piste.

En perdition au premier virage, la 218 avec à son volant, Pierre Durand-Perdriel, est tapée par l’arrière par la 156.

De retour au stand sur la dépanneuse, on ne peut que constater les dégâts, toute la cellule de protection est touchée.

14h20, la 218 ne repartira pas…

La 156 est également hors course, tube sectionné sur la partie gauche.

 

la 218 dans les stands suite à son crash

 

Après plusieurs tours sous safety-car, la course reprend avec la 413 en tête. Rebondissement pour le team Défi performance, la 413 se voit attribuer un drive-through par la direction de course, raison invoquée, dépassement sous safety-car, selon le calcul des positions des deux Coxs concernées, prises

en compte, selon les temps partiels des secteurs 1 et 2 .

 

LA 413 dans le S des sablières

 

Après un passage dans les stands pour respecter la pénalité (pour le Team, injustement attribuée au regard de la vidéo de la 413 visionnée après le relais concernée), la 413 repart 12ème à quarante-sept secondes de la Cox de tête.

Néanmoins, les pilotes sont sereins comme en témoigne ce moment de détente entre les deux Julien de la 413 (Ménard et Susanna pour ne pas les nommer)

 

les deux Julien s’amusent entre deux relais

 

La 261 est 19ème et la 163, 37ème au bout d’une heure de course.

15h12, nouvelle neutralisation de la course, la fenêtre de relais étant ouverte, les différentes Coxs rentrent sous régime de safety-car pour gagner du temps (ou plutôt pour ne pas en perdre, la course étant neutralisée).

Du coup, c’est la 261 avec à son volant Damien Porcheron qui en bénéficie la première pour le Team Défi Performance.

 

Relais de la 163

 

16h20, la 218 est pénalisée ? pour non-respect de la ligne de course, étrange quand on sait que la 218 est dans le box depuis 14 h 20, suite à son accrochage au premier virage !

Amusant et comprenne qui pourra…Vous avez dit bizarre !

À 1 h 45 de la fin de la course, la 261 et la 413 du Team Défi Performance, pointent, P3 et P4 !

 

La 261 garde sa place

 

À une heure de la fin de course, la 261 conserve la 3ème place alors que la 413, occupe la 6ème .

Tous les pilotes et les mécanos du team ont les yeux rivés sur les écrans de contrôles pour suivre l’évolution de la tête de course.

Le dernier relais vers 17 h 15 inverse les positions de la tête de course, la 261 est 6ème et la 413 monte sur la 3ème marche du podium, la 163 terminant 25ème .

Rendez-vous au Mans, les 5 et 6 mai prochains pour la troisième manche du Championnat de France Funcup au cœur de la course avec toute l’équipe du Team Défi Performance.

 

Thomas BERGER

Photos : Gaston et Thomas BERGER

 

Fun Cup

About Author

gilles