PORSCHE OFFICIALISE SON ENGAGEMENT EN FORMULE e

 

 

 

 

La FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a confirmé la candidature de l’usine PORSCHE en tant que constructeur au Championnat de Formule e, en date du 10 avril dernier.

Désormais l’usine de Weissach, près de Stuttgart pourra donc se concentrer sur l’élaboration d’un groupe motopropulseur, en vue d’obtenir l’homologation dès 2019, ce qui dans le concept d’un constructeur comme PORSCHE, ne devrait pas poser de problème.

Comme annoncé en juillet 2017, PORSCHE envisage son arrivée à fin 2019, pour entamer la sixième saison de la désormais Formule e, toute électrique, qui rencontre de plus en plus de succès avec l’arrivée permanente de nouveaux constructeurs.

 

FRITZ ENZINGER PORSCHE

 

Fritz ENZINGER, responsable chez PORSCHE du programme ‘Formule e’, nous explique :

« la FIA et Alejandro AGAG ont fourni un boulot fantastique au cours des dernières années «

Lequel poursuit :

« Grâce à cette évolution, nous allons pouvoir nous mesurer à toute une panoplie d’autres constructeurs sur la piste. »

 


24-HEURES-DU-MANS-2015-STAND-PORSCHE-la-jopie-dans-le-stand-PORSCHE-pour-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1-Andreas-Seidl-Team-Principal-et-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1-

 

Andreas SEIDL, détaché du défunt programme PORSCHE 919 HYBRID, qui a permis à PORSCHE de remporter trois titres mondiaux ‘Pilotes et Constructeurs’ en Mondial WEC et aussi trois victoires au Mans entre 2015 et 2017, pour s’occuper désormais du développement technique de cette nouvelle structure, nous confie, lui :

« Les possibilités et la performance des moteurs électriques ne sont pas seulement depuis hier un thème central chez PORSCHE. Plus les ingénieurs se creusent sur le sujet, plus trouvent-ils de solutions parfois fascinantes. Nous sommes vraiment impatients de recevoir notre premier châssis début 2019 afin de pouvoir y tester notre propre groupe motopropulseur. La voiture présentée début mars au Salon de Genève, la Gen2, est une belle réussite. »

La Formule e met à disposition des constructeurs les châssis, des SPARK-RENAULT STR-01e et la batterie unitaire est fournie par WILLIAMS ENGINEERING.

Quant aux autres composants du groupe propulseur, leur développement est  laissé à la liberté de développement de chaque constructeur, ce qui donne un attrait technique supplémentaire à chacun.

Pour le nouvel arrivant PORSCHE, cet aspect parait non négligeable, puisqu’il permettra d’opter pour une ligne technologique propre développée à l’usine de Weissach, comprenant le groupe motopropulseur, le convertisseur à modulation, le Brake-by-Wire, système permettant de quantifier la force de freinage sur le train arrière par rapport à l’énergie dissipée dans la batterie MGU, la boîte de vitesses, le différentiel, les arbres de transmission, la structure porteuse et pièces de suspension du train arrière, le système de refroidissement et l’unité de contrôle.

Chez PORSCHE, on est conscient que le rendement énergétique du groupe propulseur jouera un rôle majeur dans le duel face à la concurrence ,non seulement dans les différentes manches de la Formule-e mais également pour ce qui est des voitures de série, où le fleuron automobile allemand mettra en œuvre son étude conceptuelle pour versions routières ,dénommée «Mission e» dans laquelle le constructeur de Weissach, qui jusqu’en 2022, investira plus de six Milliards d’€ pour ravir le leadership dans le segment des voitures sportives.

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency et PORSCHE AG

Formule E

About Author

gilles