INDYCAR : ROSSI VAINQUEUR À LONG BEACH, LES FRANÇAIS MAUDITS

 

 

 

Leader quasiment de bout en bout, le poleman Alex Rossi (Andretti) a su slalomer entre les embûches pour décrocher un premier succès en 2018. Par contre, les deux pilotes Français, Sébastien Bourdais (Dale Coyne) et Simon Pagenaud (Penske) se sont fait tous les deux harponner, ce qui leur coûte cher au classement…

 


INDYCAR-2018-LONG-BEACH-ALEX-ROSSI-en-pole et… vainqueur

 

Au départ, tandis qu’Alex Rossi (Andretti) contient Will Power (Penske), ça se bouscule dans le peloton. Graham Rahal (Rahal) envoi Simon Pagenaud (Penske) dans le décor. Rahal écope d’un drive-through, tandis que la course du Français s’arrête là. Drapeaux jaunes.

A la reprise, Rossi mène toujours devant Power et Scott Dixon (Ganassi.) Robert Wickens (Sam Schmidt), le grand animateur des deux premières courses, a visiblement un problème et il repasse plusieurs fois par les stands. A l’issue des arrêts aux stands, Sébastien Bourdais (Dale Coyne) attaque, profitant d’une stratégie conservatrice de ses adversaires. Il bute sur Dixon, qu’il double en mordant la ligne des stands (NDLA : d’après le Manceau, Dixon l’a tassé) et il doit laisser repasser le Néo-Zélandais… Pour mieux le repasser peu après.

Le podium semble alors en vue. Josef Newgarden (Penske) n’est pas dans le coup et il tente une stratégie à trois arrêts. Kyle Kaiser (Juncos) perd le contrôle et cale. Drapeaux jaunes.

Bourdais et Dixon plongent dans les stands, alors qu’il y a un feu rouge. Dixon ravitaille et effectue un drive-through, tandis que le Français se contente de repasser, puis il y retourne une fois qu’ils rouvrent. A l’issue de la deuxième vague d’arrêts, Newgarden se retrouve en tête… Puis il doit effectuer un troisième arrêt. Rossi reprend les commandes, devant Power et un surprenant Ed Jones (Ganassi.)

En queue de peloton, ça va mal pour Bourdais, qui touche Charlie Kimball (Carlin), puis se fait envoyer un tête-à-queue par Jordan King (Carpenter.) Le Français se retrouve nez-à-nez avec Wickens, lequel se fait percuter par Ruan Hunter-Reay (Andretti.) Nouvelle interruption.

Entre le dégagement des monoplaces et les pénalités, cette interruption s’éternise. Du coup, les pilotes choisissent de rester à deux arrêts. La stratégie de Newgarden fait un flop. En tête, Power tente d’intimider Rossi, en vain. Accessoirement, par le passé, l’Australien était fameux pour ses pétages de plomb de fin de course. Il a donc préféré assurer, pour une fois.

Premier succès de l’année pour Rossi. Power est second et Jones suit . Bourdais fini treize et Pagenaud, vingt-quatre!

Au classement, Rossi est le nouveau leader, avec 126 points. Newgarden descend au deuxième rang, avec 104 points. Malgré son drive-through, Rahal a réussi à sauver les meubles ; il est troisième, avec 93 points.

Bourdais, premier leader, dégringole au 4e rang, avec 88 points. Toujours en quête de gros points, Pagenaud est 16ée seulemeny, avec 44 points.

Prochaine manche : Barber Park, le week-end prochain.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : HONDA et GM

 

Will Power (Penske), 2e. Copyright : GM

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE