VETTEL EN POLE ET NOUVELLE PREMIÈRE LIGNE 100% FERRARI AVEC RÄIKKÖNEN, AU GP. DE CHINE

F1 2018 SHANGHAI -La FERRARI de SEBASTIAN VETTEL

 

Comme la semaine dernière au GP de Bahreïn, nouvelle pole et nouvelle première ligne 100% Ferrari ce samedi à Shanghai, où se disputera ce dimanche le Grand Prix de Chine, troisième manche du Championnat du monde de Formule 1, millésime 2018,  Sebastian Vettel devançant encore Kimi Räikkönen

À l’issue de la séance des qualifications sur le circuit de Shanghai, Ferrari brille encore et toujours, Sebastian Vettel signant en 1’31.095, une nouvelle pole, la 52éme de sa carrière qui le fera s’élancer depuis la pole devant son partenaire Finlandais Kimi Räikkönen, second en 1’31.182, à 0.087

 


F1 2018 SHANGHAI – VALTERRI BOTTAS -MERCEDES.j


F1 2018 SHANGHAI – La MERCEDES de LEWIS HAMILTON —

 

Et comme il y a huit jours sur la piste de Sakhir, les deux Mercedes sont à nouveau devancées, le Finlandais Valtteri Bottas ne pouvant faire mieux que 1’31.625, à 0.530, devant celle du Champion du Monde en titre, son équipier Britannique Lewis Hamilton seulement quatrième en 1’31.675, à 0.580.

 


F1 2018 SHANGHAI -SEBASTIAN VETTEL en pole ce samedi 14 avril.j

 

Vettel qui assuré de la pole, confiait :

« Je suis content de mon tour tout entier, pas seulement du dernier secteur. La voiture était géniale! Lors de ma première tentative, j’ai commis quelques erreurs, j’ai perdu l’arrière. J’étais évidemment déçu mais je savais qu’en bouclant un tour propre, ça pouvait passer. « 

Et le pilote de la Scuderia, poursuit :

« Ensuite, lors de mon run suivant, j’ai réussi à attaquer comme je le souhaitais. Notre voiture a du potentiel, et quand nous arrivons à le libérer, cela donne forcément de très bons résultats. Cela faisait six ans que Mercedes dominait sur ce circuit, c’est donc plutôt agréable de mettre fin à cette longue série. »

Et l’ancien quadruple Champion du Monde, conclut :

« Mais naturellement, je m’attends évidemment tout de même à un Grand Prix disputé et surement serré.»

 


F1 2018 SHANGHAI -La FERRARI de KIMI RAIKKONEN

 

La lutte pour la pole s’est donc jouée entre les deux coéquipiers de la Scuderia, et l’Allemand a encore une fois eu le dernier mot. Räikkönen avait pourtant frappé fort lors de sa première tentative, en signant le record.

Derrière la ‘Bande des quatre’, le plus rapide, a été l’Hollandais Max Verstappen, au volant de sa Red Bull-Renault qui pointe au cinquième rang, en 1’31.796, à 0.701 devant son coéquipier, l’Australien Daniel Ricciardo, bien heureux car lors de la troisième et ultime session des essais libres plus tôt en matinée, son moteur Renault ayant cassé et qui l’accompagnera sur la troisième ligne 1’31.948, à 0.853 !

 


F1-2018-SHANGHAI-La-RED-BULL-RENAULT-de-MAX-VERSTAPPEN

F1-2018-SHANGHAI-La-RED-BULL-RENAULT-de-DANIEL-RICCIARDO

 

 

Le pilote Ferrari Sebastian Vettel décroche donc la pole position du Grand Prix de Chine grâce aux pneumatiques P Zero Violet ultrasoft. Il en profite au passage pour battre, par des températures fraîches (14°C dans l’air et 15°C sur la piste), le record absolu du circuit de Shanghai établi l’an passé.

La gomme ultra-tendre est principalement utilisée pendant cette séance qualificative, à l’exception de Kevin Magnussen avec sa monoplace Haas et des deux pilotes Williams qui privilégient la tendre durant la Q1.

Le « soft » constitue cependant un élément tactique de choix en Q2, puisque les deux Mercedes et Ferrari le plébiscitent pour s’assurer d’être chaussées de ce type d’enveloppe, demain dimanche, au départ de la course.

Le segment final, Q3, se dispute ensuite exclusivement avec les « ultrasoft », et la pole position est jugée à l’issue de l’ultime tentative de chrono.

 


F1 2018 SHANGHAI – Seb VETTEL et Mario ISOLA de PIRELLI

 

 

Mario Isola, le responsable de la compétition automobile chez le Manufacturier Milanais Pirelli, explique :

« Les conditions fraîches ont aujourd’hui participé au succès du mélange ultra-tendre qui offre une fenêtre de fonctionnement réduite. Le tableau devrait cependant être différent, demain, si les prévisions se confirment et que les températures augmentent. Les qualifications ont été particulièrement délicates, car les averses qui se sont abattues hier ont nettoyé la piste des résidus de gomme. Le grip était donc très faible et les pilotes avaient le devoir de soigner la montée en température de leurs pneumatiques. »

Et, il ajoute et précise :

« Le record du circuit a néanmoins été battu, et nous soulignerons l’effort tout particulier réalisé par Daniel Ricciardo, dont le moteur de la Red Bull a été changé. La Q2 se révéla par ailleurs cruciale et les deux Mercedes et Ferrari ont opté pour un départ avec l’enveloppe « soft ». D’un point de vue stratégique, nous avons ainsi observé différentes options pour demain, et un unique arrêt aux stands devrait être permis. Grâce à la sélection réalisée ce week-end, les trois mélanges ont en tout cas un rôle important à jouer. »

Suivent  la plus rapide des Renault, celle de l’Allemand Nico Hülkenberg septième en 1’32.532, à 1.437, la première Force India-Mercedes du Mexicain Sergio Perez huitième en 1’32.758, à 1.663

 

F1 2018 SHANGHAI -L’HAAS FERRARI de ROMAIN GROSJEAN

 

Le Top 10 étant complété par la seconde Renault, de l’Espagnol  Carlos Sainz Junior, neuvième, lui, en 1’32.819, à 1.724 et par la première des Haas-Ferrari, celle du Français Romain Grosjean, dixième de la Q3, en 1’32.855, à 1.760

 


F1 2018 SHANGHAI – La FORCE INDIA – MERCEDES d’ESTEBAN OCON

 

Ensuite, on trouve le Danois Kevin Magnussen avec la Haas-Ferrari, en 1’32.986, la Force India-Mercedes du Français Esteban Ocon, en 1’33.057,  suivi des deux McLaren-Renault, l’Espagnol Fernando Alonso en 1’33.232, précédant son coéquipier Belge Stoffel Vandoorne, quatorzième en 1’33.505.

 

F1-2018-SHANGHAI-La-TORO-ROSSO-de-PIERRE-GASLY.Il faut descendre jusqu’à la dix-septième place pour trouver le ‘ héros’ du GP de Bahreïn (Cinquième aux qualifs et quatrième en course), le jeune espoir Français Pierre Gasly, qui n’a pu faire mieux que 1’34.101 en Q1  au volant de sa Toro Rosso-Honda,  précédé par son partenaire, le Néo-Zélandais Brendon Hartley, quinzième, lui, en 1’33.795

 


F1 2018 SHANGHAI – CHARLES LECLERC SAUBER FERRARI

 

À retenir également la dix-neuvième place du débutant Monégasque Charles Leclerc en 1’34.454, qui devance son partenaire, le très expérimenté Suédois Marcus Ericsson

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : PIRELLI et TEAMS


F1-2018-SHANGHAI-Le-stand-de-la-SCUDERIA-FERRARI.


F1-2018-SHANGHAI-Le-stand-FERRARI-de-VETTEL

LA GRILLE DE DÉPART DU GRAND PRIX DE CHINE 2018

 

 

  1. ligne

Sebastian Vettel (Ferrari) 1’31″095 Q3

Kimi Räikkönen (Ferrari) 1’31″182Q3

  1. ligne

Valtteri Bottas (Mercedes) 1’31″625 Q3

Lewis Hamilton (Mercedes) 1’31″675 Q3

  1. ligne

Max Verstappen (Red Bull-Renault) 1’31″796Q3

Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) 1’31″948Q3

  1. ligne

Nico Hülkenberg (Renault) 1’32″532 Q3

Sergio Perez (Force India-Mercedes) 1’32″758 Q3

  1. ligne

Carlos Sainz Jr. (Renault) 1’32″819Q3

Romain Grosjean (Haas-Ferrari) 1’32″855Q3

  1. ligne

Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) 1’32″986Q2

Esteban Ocon (Force India-Mercedes) 1’33″057 – Q2

  1. ligne

Fernando Alonso (McLaren-Renault) 1’33″232 Q2

Stoffel Vandoorne (McLaren-Renault) 1’33″505Q2

  1. ligne

Brendon Hartley (Toro Rosso-Honda) 1’33″795Q2

Sergey Sirotkin (Williams-Mercedes) 1’34″062Q1

  1. ligne

Pierre Gasly (Toro Rosso-Honda) 1’34″101 Q1

Lance Stroll (Williams-Mercedes) 1’34″285Q1

  1. ligne

Charles Leclerc (Sauber-Ferrari) 1’34″454Q1

Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) 1’34″914Q1

F1

About Author

gilles