FORMULE e : BIRD TRIOMPHE À ROME ET SE REPLACE AU CHAMPIONNAT

 

 

Felix Rosenqvist (Mahindra) a incontestablement dominé l’ePrix de Rome. Son abandon aux deux tiers de la course, profite à Sam Bird (DS Virgin), qui réalise également une bonne opération au Championnat…

 

C’est le premier ePrix de Rome de la jeune histoire de la Formule e. Felix Rosenqvist (Mahindra) décroche la pole position face à Sam Bird (DS Virgin.)

Leader du Classement, Jean-Éric Vergne (Techeetah) n’est que 8e sur la grille.

Au feu vert, Mitch Evans (Jaguar) tente d’intimider Bird, en vain. Alex Lynn (DS Virgin) casse son aileron avant sur Vergne, sans dommages apparents pour le Français.

En tête, Rosenqvist sème Bird, qui a lui-même largué Evans. Plus tard, Antonio Felix Da Costa (Andretti) ouvre le bal des changements de voiture. Rosenqvist et Bird sont parmi les premiers à s’arrêter.

En queue de peloton, alors qu’Oliver Turvey (Nio) double Nick Heidfeld (Mahindra), José Maria Lopez (Dragon Racing) s’infiltre et plonge à la corde. Turvey doit s’écarter et il tasse Heidefeld. Maro Engel (Venturi) suit Lopez, alors que Luca Filippi (Nio) déboule sur Turvey et il ne peut éviter l’accrochage. Edoardo Mortara (Venturi) s’encastre sur Filippi. Les drapeaux jaunes sont bien sûr agités.

À peine la direction de course sort le drapeau vert que Lynn part à la faute. Nouvelle neutralisation.
Au restart, la vague d’arrêts aux stands est terminée. Rosenqvist mène devant Bird et Sébastien Buemi (eDAMS), le grand vainqueur des changements de voiture.

Evans déloge le Suisse du podium provisoire. D’ordinaire, Buemi bénéficie d’un fan boost. Cette fois-ci, il est pour Lucas di Grassi (Audi Sport Abt.) Le champion sortant en profite pour s’offrir l’ex-pilote Toro Rosso. Puis c’est le coup de théâtre : le leader Rosenqvist tombe en panne, aux deux tiers de la course.

Les drapeaux jaunes sont agités.

À  la reprise, Bird hérite donc de la tête de la course, devant Evans et di Grassi. Buemi, lui, cède sa 4e place à André Lotterer (Techeetah.) Vergne, 7e, tente d’attaquer. Il double Daniel Abt (Audi Sport Abt), puis il commet une erreur, qui permet à l’Allemand de se dédoubler.

Evans et Buemi, tous deux au bord de la panne sèche, doivent lever le pied. Di Grassi et Lotterer se retrouvent respectivement 2e et 3e.

Deuxième succès de Bird, cette saison. Di Grassi est 2e (et comme d’habitude, il est sous le coup d’une enquête des commissaires -cette fois-ci, pour une sortie des stands un peu cavalière-) et Lotterer, 3e. Vergne termine 5e et Nicolas Prost (eDAMS), 14e.

Au Classement, Vergne reste en tête, avec 119 points. Bird fait la bonne opération du jour, en remontant au 2e rang, à 101 points. Avant son abandon, Rosenqvist revenait sur Vergne à grandes enjambées…

Au lieu de cela, le voilà 3e à 82 points. Prost est 18e, à 7 points.

Notons qu’Audi Sport Abt marque une nouvelle fois de gros points. L’équipe, aux fraises au tiers de la saison, est désormais quatrième du Classement écuries…

Prochaine manche : Paris, le 28 avril.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : DS VIRGIN

Copyright : DS VIRGIN

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE