MOTOGP : DORNA EN VENTE, EN TOUT OU EN PARTIE, UN TREMBLEMENT DE TERRE ?

Oui, dans cette société tout s’achète même le rêve…

Et dans le milieu de la finance qui fait rêver ce sont les milliards, et on en trouve comme des grains de sable dans le Ténéré…

On se souvient probablement d’une société financière, CVC Capital Partners, qui a acquis les droits de la F1 puis les a revendus à ces culs gelés de Liberty Media.

En 2006 d’ailleurs, Capital Partners était déjà actionnaire de Dorna (500 millions d’euro) et avait du revendre ses actions sur l’ordre de la Commission européenne, ceci parce qu’il lui était interdit de cumuler les droits de la F1 et du MotoGP.

On vient d’apprendre que Capital Partners est à nouveau en discussions avec Dorna, pour un rachat total ou partiel de la société.

Et l’info est costaud, elle vient du « Financial Times ! »

La vente de la F1 lui a rapporté 8 milliards, elle peut donc largement s’offrir le MotoGP qui lui est estimé à un milliard.

LE MOTOGP VU PAR 300 MILLIONS DE FOYERS DANS LE MONDE

Nos confrères italiens ajoutent que d’autres sociétés financières colossales s’intéressent au MotoGP, entre autres Eurazéo, une société d’investissement mondiale de premier plan, basée à Paris et Luxembourg, New York, Shanghai et Sao Paolo, avec environ 8 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Oui, on est dans du lourd.

Mais comment Dorna peut elle avoir besoin de ce genre de soutien financier, cette société détient les droits exclusifs du MotoGP depuis 1991 et ses événements sont regardés par 300 millions de foyers dans le monde !

Le site Tutto Motori révèle que le problème est justement que nous sommes bien avancés dans l’année, et que les diverses TV  ne ne se poussent pas du coude pour signer…

Du coup les TV avancent masquées…

DES TEAMS PRIVÉS QUI FONT LE SPECTACLE!

Or ces fonds servent à financer les teams privés en MotoGP, et Dorna peut se retrouver en difficulté, d’où la nécessité d’augmenter son capital, Carlo Ezpeleta en garderait les commandes nous dit-on.

Il est vrai qu’aujourd’hui, le MotoGP n’a pas de visibilité au-delà d’un an, certes de gros calibres ont signé pour deux ans (Rossi, Marquez, Vinales, Rins est quasiment signé par Suzuki) mais le reste est un peu en pointillés, en particulier en ce qui concerne Lorenzo, Zarco et quelques autres pointures.

LES CAMERAS SPECIALES HELICO SUR LES GP

On imagine par exemple que Zarco aille chez Honda, les TV françaises sont assurées de grosses retombées. La « commedia dell ‘arte » qui se déroule chez Ducati doit interpeller la chaîne italienne Skype etc…

Bon, que le sport de haut niveau sente l’argent à plein nez n’est pas nouveau, le problème est quand il intervient sur le contenu…

LES MINI CAMERAS EMBARQUEES 360 DEGRES;

Depuis que Liberty Media a racheté la F1, c’est simple, c’est encore moins sexy qu’avant…

Alors pour le MotoGP, qui tient les cordons de la bourse on s’en fout complètement reste à savoir si le rêve permanent qu’est ce sport  pourrait changer.

Tiens je publie cette très jolie photo de Zarco.

Je trouve que les umbrella girls ajoutent au spectacle, je sais que durant des années les pom pom  girls enflammaient le Supercross de Bercy, qu’elles mettent le feu dans les matches de football US (les Cheerleaders), que l’ambiance sur les grilles de départ monte encore d’un degré quand elles apparaissent,  et dans les GP, l’ambiance est essentielle.

J’ai appelé Claude Michy à ce sujet, le promoteur du GP de France, qui me dit que depuis le début Dorna a toujours eu des actionnaires puissants mais le management n’a pas changé, et que sur le contenu, c’est le management qui décide, pas l’investisseur.

Or en effet, Ezpeleta resterait en cas de changement d’investisseurs, le MotoGP ne changera pas.

Et tant mieux, le reste…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP/CAPITAL CITY PARTNERS/ Tech3

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis